Echo des Plaines : Chapitre VII ▬ Le Retour d'Inasmir


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Joute Équestre

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Eydis

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 424

MessageSujet: Re: La Joute Équestre    Mar 14 Fév 2012, 22:36

Le membre 'Dreann Aronwë' a effectué l'action suivante : Le Jugement d\'Eydis

'Le verdict' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Joute Équestre    Mar 21 Fév 2012, 01:46

La surprise fut sienne lorsqu’il arriva au bout de la ligne, sa lance encore intact dans sa main. Il ouvrit son casque pour voir son écuyer de la journée s’affairer vers lui et s’enquérir de sa santé. Il n’avait même pas été touché non plus. Ses yeux bleus passèrent de Quentin à Nylem à l’autre bout, incrédule. Il aurait presque préféré que la lance de son adversaire l’eut touchée, son échec aurait paru bien moins pathétique. Il s’humecta les lèvres, et se fit craquer les épaules, prenant une nouvelle lance qu’on lui tendait. Pas question de prendre celle qu’il venait d’utiliser; Brawyn pouvait se montrer particulièrement trop prudent vis-à-vis ce genre de situation. Si cette journée pouvait finir, qu’il fasse quelque chose de plus utile. Il était d’accord pour distrayer le peuple, mais il détestait entendre son nom scander de cette manière. Trop de pression inutile, et tous les chevaliers se valaient bien à la Cour.

Même celui qui se présentait à l’instant contre Brawyn. Ce dernier espérait bien ne pas perdre contre le chevalier, déjà que Dreann et lui n’avaient jamais eu que des altercations, perdre contre lui ferait probablement le plus grand tort à son égo. Bien entendu il s’était convaincu de ne pas se laisser toucher par le résultat de ce Tournoi, s’était même avoué de pas s’être préparé convenablement, mais certaines situations faisaient exception à la règle. La première étant Dreann Aronwë. Des familles blasonnées probablement rivales depuis des millénaires, deux des plus illustres chevaliers de la Cour, les deux hommes avaient tout pour être des rivaux parfaits et ils remplissaient bien leur rôle. De plus que depuis que Brawyn avait appris que l’autre chevalier était le leader de la chasse à la sorcière qui s’effectuerait bientôt, il n’avait gagné aucun point dans son cœur. Il ne savait pas ce qu’il lui ferait s’il le voyait blesser la dite sorcière, mais pour le bien du Royaume, il allait bien devoir se retenir.

Il élança rapidement son cheval, tentant tant bien que mal de synchronisé son souffle à celui de la bête, se concentrant sur le corps de l’homme devant lui. La lance moite dans la main, il espérait ne pas échouer cette fois. Qu’Eydis soit finalement avec lui pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Eydis

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 424

MessageSujet: Re: La Joute Équestre    Mar 21 Fév 2012, 01:46

Le membre 'Brawyn Medasan' a effectué l'action suivante : Le Jugement d\'Eydis

'Le verdict' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eydis

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 424

MessageSujet: Re: La Joute Équestre    Mar 21 Fév 2012, 23:01

Eydis fut attirée pour ne pas dire véritablement convoquée par les cris de joie de la foule et les expressions de liesse qui emplissaient Cathairfál alors que le Tournoi célébrant le couronnement d'Arsenios battait son plein. Les fêtes, peu importe qu'elles lui fussent destinées ou non, exerçaient une attraction irrésistible sur cette fantasque créature d'essence divine. Aussi sa décision fut-elle rapidement prise lorsqu'elle réalisa depuis son siège céleste que l'une d'entre elle se donnait en Lanriel. Se joignant à la foule compacte qui circulait entre les allées, elle observa ses enfants en cachette comme à son habitude, adoptant parfois une forme plus physique lorsque l'un ou l'autres des étals de marchandises attirait son attention. Déambulant sous l'apparence d'une jeune femme à la beauté virginale, Eydis baignait dans la masse de ses fidèles avec un bonheur toujours renouvelé. Plus que l'expérience physique c'était la perception de leur bonheur qui emplissait véritablement la déesse de satisfaction. Après l'hiver particulièrement rude des mois précédents, qu'elle avait elle-même provoqué c'était un fait mais dont la paternité réelle résidait dans les actes de ses ouailles, le retour de la chaleur et l'effervescence qui s'étaient emparées dans la capitale auguraient d'un été agréable. Si la situation voulait bien se maintenir ainsi. Les bajoues pleines de nourriture, Eydis soupira. Pour elle aussi, les Héritiers étaient un souci de tous les instants... Sa promenade lui semblait nettement plus morose maintenant. À tel point qu'elle envisageait de quitter les lieux pour éviter d'influence la bonne ambiance générale par l'intervention de son aura bilieuse lorsque des acclamations attirèrent son attention. Elle dirigea ses pas dans cette direction. Et c'est ainsi qu'Eydis, déesse tutélaire de Lanriel, se retrouva par ce beau jour de début d'été en tant que spectatrice de la Joute Equestre en l'honneur d'Arsenios Hardansson.

Comme le reste du public, elle acclama le passage des chevaliers, applaudissant à leurs réussites et se désolant de leurs échec. Comme le reste de l'assistance, elle resta sur sa faim lorsqu'elle réalisa que l'épreuve s'achevait sur un ex aequo. Un instant, elle joignit sa voix à celles des autres sujets du roi de Lanriel pour crier sa déception. Puis elle réalisa qu'elle était en mesure de faire quelque chose. Elle était après tout la déesse de ce monde. La souveraine ultime. Son incarnation de chair et de sang s'évapora soudainement dans l'éther sans que qui ce soit eut remarqué ce qui venait de se passer. Se glissant comme une brise sur la totalité de l'assemblée, elle chercha un réceptacle convenable à son inspiration. Un être qui pourrait recevoir ses murmures et lui permettre de régler cet ennuyeux contretemps. Un druide. Elle l'avisa, homme solitaire semblant se gorger de l'énergie dégagée par l'assemblée. Elle tendit son esprit vers lui, l'enveloppant de toute sa présence éthérée, remplissant son esprit de murmures. Le druide devint son héros, son porte-étendard. Fendant la foule sans mal, il se dirigea vers le lieu de la joute où son aura de sainteté empêcha les gardes de s'opposer à son passage. Se plantant au milieu de la piste, il déclama d'une voix forte. "En ce jour béni, notre reine divine, notre Mère à tous, Eydis, a décidé d'intervenir pour démêler les fils du destin afin de ne pas laisser cette joute sur un regrettable ex aequo. Ici et maintenant, je vais servir d'intermédiaire à sa puissante magie..." Et la messe fut dite. Le druide possédé tendit les mains en avant, ses yeux révulsés parcourant des lignes que nul autre que lui ne pouvait voir. Eydis utilisa son corps pour faire défiler devant elle des sphères de possibilités. Fermant ses divines paupières, la déesse referma ses mains sur l'une d'entre elle, se fiant au hasard plutôt qu'à ses avis personnels. D'un mouvement sec, elle arracha la sphère du domaine des possibles pour la faire entrer dans celui de la réalité.

Spoiler:
 

Le druide se tourna finalement vers la tribune royale. "Le sort en est jeté. Sire Nylem Fairban remporte la Joute."


Dernière édition par Eydis le Mar 21 Fév 2012, 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eydis

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 424

MessageSujet: Re: La Joute Équestre    Mar 21 Fév 2012, 23:01

Le membre 'Eydis' a effectué l'action suivante : Le Jugement d\'Eydis

#1 'Le verdict' :


--------------------------------

#2 'Le verdict' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arsenios Hardansson

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 135

MessageSujet: Re: La Joute Équestre    Mer 22 Fév 2012, 17:41


Les joutes suivantes n'apportèrent pas les réponses escomptées. Dreann Aronwë et Brawyn Medasan se lancèrent mais aucun ne parvint à atteindre l'autre. Le jour déclinait et écartait l'éventualité d'une nouvelle manche. Ce tournoi s'achevait sur la déception apparente de la foule. Une égalité ne faisait l'affaire de personne. Sans compter que les circonstances d'une telle finalité restaient confuses. En dehors du champion du roi, il ne semblait n'y avoir aucun dénominateur commun à ces échecs répétés. Le chevalier était-il blessé au point que l'honneur de ses adversaires les forcent à lever leur lance plutôt que le frapper davantage ? Du trio, le sieur Medasan était pourtant le moins exposé au danger et sa proximité avec le souverain, permettait à ce dernier d'assurer nul signe de défaillance de sa part. Non, cette histoire laissait perplexe Arsenios et nombre des spectateurs. La joute était l'épreuve la plus attendue par les sujets de Lanriel et ce final ne relevait pas leur attentes.

D'un discret soupir à sa droite, Octavia traduisit avec efficacité son propre ressenti. Le trophée serait partagé en deux pour récompenser les meilleurs jouteurs. Offrant son bras à sa reine, il s'apprêtait à faire avancer les deux soldats et amorcer sa descente vers eux quand un druide fendit la foule. Sa voix coupa court à toutes les protestations et chacun tendit l'oreille pour entendre ses paroles d'essence divine. Personne ne contestait le fond de son discours et tous les yeux convergèrent vers ses mains, obnubilés par ce corps fait de chair et de sang qui, à cet instant, reflétait davantage. Quand le verdict tomba, Arsenios expira. Il semblait qu'on venait de lui retirer un fardeau qui pesait sur ses épaules. Déchargé, il pouvait maintenant respirer plus librement. D'un hochement de tête il acquiesça au jugement d'Eydis.

Nylem Fairban en plus du titre de jouteur du royaume héritait sans conteste de l'amour des sujets de Lanriel pour leur déesse. Une aura divine planait sur sa tête et semblait chasser tous les aprioris qui s'étaient jusqu'ici frayer un chemin. Le roi ne doutait pas qu'un tel constat irriterait le général mais à part lui, il voyait déjà les possibilités politiques que cela lui ouvrait. Un général révéré était salué par ses soldats et son honneur ressortissait un peu sur chacun. Le banquet de ce soir ne désemplirait pas. Eydis posait un œil bienveillant sur ce tournoi. Paume levée vers le ciel, il accueillit la main de son épouse. En couple, ils quittèrent leur tribune pour s'aventurer dans l'arène. Bien vite, on apporta le sacro-saint trophée à leur intention.

« -  En cette fin de journée de l'an 30, moi, Arsenios Hardansson, souverain légitime de Lanriel et serviteur dévoué d'Eydis déclare Nylem Fairban victorieux de cette épreuve. Général, avancez d'un pas, je vous prie.  »


Octavia se saisit de la statuette d'or et l'offrit au vainqueur. (Un jouteur sur une monture qui se cabrait symbolisait sa réussite.) Arsenios adressa des compliments à chacun et lorsque la bienséance lui permit de prendre congé, il se retira. Les blasonnés suivraient bientôt son exemple et la grande-salle résonnerait des bavardages de sa cour. Le banquet se voulait grandiose pour achever cette première journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Joute Équestre    

Revenir en haut Aller en bas
 
La Joute Équestre
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les épreuves... Joute orale
» Ultimatum joute de hockey
» Le centre équestre
» Joute verbale
» Les joutes au moyen age

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Echo des Plaines : Chapitre VII ▬ Le Retour d'Inasmir :: HORS JEU :: Vous serez tous pendus ! :: Miroir aux souvenirs-
Sauter vers: