Echo des Plaines : Chapitre VII ▬ Le Retour d'Inasmir


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Evil will rise ♔ PV Tanith

Aller en bas 
AuteurMessage
Adrien P. Krenaste

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 762

MessageSujet: Evil will rise ♔ PV Tanith   Dim 25 Sep 2011, 20:17

L'arc ce tendit, la corde vibra dans l'air tiède et humide du matin. Ma flèche atteint son but, un cerf. Il se débat encore, j'en conclus donc que je ne l'avais pas achevé sur le coup. Je m'avançais dans le taillis, sortant mon épée aiguisé d'à peine hier soir. Ses jambes fines et élancées battaient dans le vide. Son brame perçant me taper les tempes. Ses bois gratter la terre fraîche, retournant l'herbe. Ses yeux bruns marrons frétiller de douleur et de souffrance. Je parvins à le contourner, mes doigts tremblaient sur mon arme. Je me devais de l'achever car même si je prenais pitié, une créature de la forêt viendra et le fera à ma place. La lame ce leva, vrombissant dans le vent, la pointe ce plantant dans la tête du cervidé.

Je concentrais toutes mes pensées, rappelant mon fidèle dragon Aurkae, à me ramener au camp. J'avais transporté mon trophée sur mes épaules, à un certain moment cela pèse lourd. Arrivée dans un endroit dépourvu d'arbre touffu donc parfait pour qu'un dragon ce pose, j'avais déposé ma victime au sol attendant mon transport aérien. Celui-ci, s'entendit de loin. Ses battements d'ailes étaient si puissant que n'importe qui dans les environs pourraient l'entendre comme moi. Je commenças a me demandé, s'il n'y avait pas des gens aux alentours. En supposant qu'ils nous voient je ne vois pas ce que ça peut leur faire de plus, mis à part l'extrême rareté de voir un dragonnier et son dragon ramener à manger dans les Bairr Bàn.

Au vol, je piquais du nez. La nuit avait était courte et je m'étais levé avant le soleil ce matin-là. La chasse avait duré plus longtemps que je ne le pensais. Vu la position du soleil, il devait être l'heure du repas de midi. A cet instant, je me demanda ce que pouvait bien faire ma famille. Est-ce que mon père travaillait toujours au champ, si ma mère étendais son linge dehors et si ma sœur continuait de cueillir des fleurs comme autre fois. Non je ne pense pas, tout comme moi elle a dû grandir depuis et devenir quelqu'un d'autre. Je doute qu'elle soit restée avec père et mère pour travailler toute son existence à la ferme. Un jour, elle m'avait dévoilé avant de dormir, que son plus grand rêve était le mariage. Mais maintenant les envies changent, comme nos goûts et nos devoirs.

Cependant, le vol fut quand même de courtes durées. Vu le temps que nous avions mis, j'aurais cru que le voyage de retour serait plus long ou alors était-ce le temps que l'on trouve notre cerf vue de haut. Une fois posé au sol, Aurkae eut le droit à un rafraîchissement pendant que moi je ramenais notre victime à la réserve. Ayant du temps libre, je me dis que nous pourrions voler un peu plus loin que Septentrion pour une fois. Je me mis très vite en selle mais avant j'avais remis correctement la sangle de la selle, les étriers et quelques affaires si jamais on dormait sur place. Je ne sais pas pourquoi mais je sentais que j'allais rester bloqué à un endroit complètement paumée. Instinct ou prédiction ? Peut-être deviendrais-je devin. Ce n'était que des hallucinations infantiles.

La brume survint au bout de quelques minutes de vol, comme si on avait besoin de ça. Le dragon bleu dut descendre a plusieurs reprises pour essayer de voir quelques choses mais là seule chose que nous pûmes percevoir était une sorte de forteresse. Quand je disais que j'ai des dons de voyance, comme si par hasard la brume était arrivée exprès. Nous ne connaissions pas l'endroit non plus, peut-être est-ce comme ça tous les jours. Étonnamment, pour un gros dragon comme le mien, l'entrée était suffisamment grande pour qu'il entre, au moins une bonne chose mais ça semblait trop facile et comme un pur hasard. On dit que le hasard fait bien des choses mais là ça devient du sur réel. On ce trouva très vite un endroit où nous pourrions camper, interdit pour nous de voler de nuit dans ce brouillard qui vous donne la chair de poule. Les ailes de mon destrier font faiblir à un moment comme un autre et nous tomberions on ne sait où à n'importe quelle distance du sol. Une fois installée, le silence fut vite interrompu.

*Une pensée me vient tout d'un coup, tu ne m'as jamais parlé de ta famille.*

Je fus assez surpris qu'il m'en parle. D'ordinaire, j'essayais par tous les moyens d'y échapper mais là je ne voyais aucun moyen d'en sortir, tant pis pour moi.

« Tu m'évoques là un sujet fâcheux. -rire- Je n'ai aucun secret à te cacher de toute manière. » dis-je en posant à plat mon duvet en peau d'ours.

« J'ai quitté mes parents à l'âge de huit ans. Mon père a sans doute voulu que je devienne comme lui, ce que je suis aujourd'hui à présent. Son dragon est mort, je ne sais pas qu'elle âge il avait. Ma mère m'a toujours soutenue dans ce que j'entreprenais et ma soeur... eh bien... »

Le sujet fâcheux. Je détestais évoquer des paroles qui me rappelais un souvenir douloureux.

« Quant a ma soeur, je crois que je suis loin de tenir ma promesse. Je lui est rappelé sans relâche, du matin jusqu'au soir, que je veillerais sur elle. Il sera dur pour moi de tenir cet acte. -temps de pause- Tu dois sentir aussi que chaque nuit je fais un rêve ? C'est sur elle. Je la vois souffrante, m'appelant tout en agonisant. J'ai peur que ça se soit passé pendant mon absence. »

J'avais eu comme l'impression, qu'il aurait dû tenir sa langue. De toute manière il ne pouvait pas le savoir, même si on peut communiquer par penser, c'est par la parole que c'est plus clairement dit.

_________________
Adrien Pierre Krenaste.



Echo awards 2011, meurchi à tous ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanith Ruane

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 2037

MessageSujet: Re: Evil will rise ♔ PV Tanith   Dim 02 Oct 2011, 00:13



Gif © TUMBLR
Song by Two steps from hell
« Evil will rise »
Réservé à Adrien & Tanith
Tous droits réservés à Echo des Plaines

« Ma dame ? » demanda ser Eälott en pénétrant prudemment dans le sanctuaire de la Sorcière. Malgré l'épais capuchon noir qui lui dérobait les traits du visage, on discernait l'inquiétude et la peur de ne pas être bien reçu. Après tout, n'y avait-il pas eu bon nombre de soldats avant lui conduit mort entre ces murs ? La forteresse de Mogaròr était le bassin lugubre de tous les âmes arrachées si cruellement à la vie. Sacrifiés, torturés, les nombreux hommes ayant jamais foulés le sol de ce dôme n'en étaient jamais revenus vivants... Il était l'un des seuls guerriers à pouvoir décrire ces lieux hantés... Il s'enfonça davantage dans la pièce, passa le bas de la vieille porte de bois. Si sa voix n'avait pas encore avoué sa présence, le son détonnant de la porte cassante le ferait alors. Il déglutit lorsqu'il découvre un décor vide et inhabité. Pourtant, c'est ici qu’habitait l'héritière. Parmi ses tas de vieux livres anciens, aux pages jaunes et craquantes, ses vieilles marmites mijotantes, des casseroles rouillées pendaient au-dessus de qui semblait être un puits et des chandelles éteintes ça et là, un peu partout dans la grande pièce . Des cordes et des lianes traversaient le plafond comme s'il n’eut jamais existé et une certaine humidité rongeait l'air du sanctuaire. Le chevalier fut immédiatement prit de chaleur, malgré le décor d'hiver qui régnait sur l'extérieur, ici, on se croirait en pleine jungle tropicale. Sur sa gauche, des petits filets de lumières filtrés à travers d'étroites fenêtres peinaient à éclairer confortablement la grande pièce; c'est-à-croire que cette femme aimait bien l'obscurité. Soudainement, l’homme s’immobilisa, foudroyé par l’effroi. Une lame se pointe contre le tissu de sa cape et se plante dans sa chaire. Comme une aiguille, il ne saignera pas, mais le pincement est tel qu'il est alerte. Une voix féminine s'élève alors : « Ser Eälott... » acquiesce-t-elle simplement. Les épaules du chevalier s'affaissent, il parait moins effrayé, mais il n'est toujours pas rassuré : « Dame Tanith ». La lame glisse et la Sorcière la fait rouler entre ses doigts alors qu'elle passe devant la masse sombre. Le cavalier l'observe. Devant un visage si juvénile, il s'interroge. Est-elle donc la Sorcière dont on parlait tant ? Celle qui par ses pouvoirs, aurait détruit un Balrog, celle qui aurait qui, par la force, aurait été en mesure de tenir tête à un dragonnier ? Elle n'avait pourtant rien d'une effroyable Sorcière. Elle était très jeune et plutôt jolie pour avoir connu de telles aventures... La jeune femme s'avance à sa table et elle se penche au-dessus du plus gros des chaudrons. Un sourire satisfait se dessine sur le coin de ses lèvres lorsque l'odeur parvient jusqu'à ses narines : « Vous m'apportez de bonnes nouvelles... ? » le chevalier bombe le torse et acquiesce d'un signe de tête. Le regard de Tanith l'encourage à continuer. « Je viens vous faire part des récents évènements de Cathairfál, ma dame. » Son regard devient plus sévère et ses yeux, comme emporté par le film de ses pensées, lui détaillait chaque image, comme si elle eu été présente. Bientôt, elle pu même ressentir la douleur de ses pauvres gens. « ... Les murs de la Cité ont été attaqué la nuit précédente, les monstres de votre maître ont si bien riposté que la garde pourra difficilement se relever... » la Sorcière affiche un air moqueur avant de répondre, un sourire sarcastique sur le bout des lèvres : « Des victimes ? » Ser Eälott lui répond immédiatement, l'air lasse : « Des femmes et des enfants ont été massacré dans les environs les moins protégés... quelques chevaliers ont été blessé dans la mêlé également. De plus, on compte un nombre important de bêtes massacré dans les régions plus rurales, ma dame. » elle incline la tête, les sourcils foncièrement froncés et enchaîne : « Quelle tristesse ». Le chevalier déglutit, il est surprit par un tel manque de compassion de la part de la Sorcière. Des femmes et des enfants avaient été les victimes de ses horribles créatures de la nuit et cela ne semblait pas ébranler la conscience de l'héritière. À vrai dire, c'est à croire qu'elle n'y accordait aucune importance, qu'elle n'avait aucun remords ce qui lui donnait encore plus de sueur froide. Elle était peut-être plus impitoyable qu'on le disait, probablement même lus chaotique que ces créatures... La Sorcière remarque ce curieux sentiment chez le chevalier, il empeste la peur et la fébrilité. Tanith se moque des plus faibles, elle se rit en fait de la faiblesse de ces gens. Tremblent-ils toutes les nuits ? sont-ils aussi effrayée qu'elle, alors qu'il y a vingt ans, elle avait été si cruellement privé de son enfance ? Sardonique, elle l'interroge : « Y a-t-il quelque chose qui vous tracasse, ser Eälott ? ». Sa voix était encore plus rugueuse qu'à l'ordinaire et une malice égaya les traits de son visage. Cependant, il se ressaisit et, les sourcils plus froncés, il répond : « Non ma dame... » Un rire sous sa cape lui fit écho, puis : « Est-ce donc ce pourquoi vous êtes venu ? Vous savez que j'ai dû abandonné ma pupille pour venir jusqu'ici, à plus de deux jours de marche de la cité... vous me faites perdre un temps précieux ser ... » Ser Eälott s'empresse de prendre parole, sentant la fureur ébranlée la voix de sa dame : « J'ai prit la liberté d'envoyer deux de mes meilleurs hommes surveiller votre protégée dans la forêt de l'Éveil... Ils ont pour ordres de ne pas abandonner leur poste, de veiller sur votre gamine au péril de leur vie... » « Vous m'impressionnez... » Il baisse la tête, signe d'un quelconque remerciement et reprend de nouveau : « J'ai prit de mesure pour m'assurer que votre cavalier ne soit pas touché également...» Immédiatement, elle fronce les sourcils, parait moins moqueuse et plus sérieuse. Ses yeux foudroient le regard du chevalier. Finalement, elle conclut : « Parfait... ce sera tout » Puis poliment, accompagné d'une révérence, le chevalier s'éclipse. Ainsi seule, elle s'approche de la table de bois et ses mains si posent durement. Le regard baissé, elle le relève progressivement, la gorge rongé par l'inquiétude... Il lui devenait de plus en plus difficile de gardé son ami hors de tout cela.

◮◮◮

Le serpent ne dormait jamais. Il était inépuisable, impénétrable. Il avait pour tâche de veiller sur sa maîtresse, peu importe la situation, il se devait de bondir sur son agresseur. Et il accomplissait cette requête avec magnificence. Jamais Tanith n'avait eu à s'en plaindre et depuis le temps, ils étaient devenus inséparable. Son naja, énorme animal à la peau lisse et au corps rampant, était l'une des celles créatures en qui elle avait confiance. Et tandis qu'elle s'était assoupie, au beau milieu de l'après-midi, son animal était venu se blottir contre ses jambes pour lui assurer sa présence. Et la tête aplatit contre son corps massif, il attendait, il écoutait, il veillait et surveillait sur le domaine de sa protégée. C'est lui, par un sifflement mystérieux, vint éveillée sa maîtresse. Sa tête contre le cou de la Sorcière, elle ouvrit subitement les yeux. Ainsi informée, un intrus s'était introduit chez elle. De nouveau, elle fronça les sourcils et se redresse doucement, la naja glisse à ses côtés. Comment diable pourrait-elle se débarrasser de tous ses indésirables ? Ils étaient donc tous assez fous pour profaner l'ancienne forteresse du Sorcier obscur ? S'élançant vers les escaliers, d'une petite fenêtre, elle observe l'intrus et grogne... « Un dragonnier » se maudit-elle. De tous ses ennemis, les dragonniers étaient probablement les plus dangereux. Leurs dragons étaient souvent redoutables et féroces. Alors que les dragonniers, seuls, elle n'en avait que faire. Il étaient des hommes que tant d'autres, mais accompagné de leurs créatures, c'était une autre histoire. La grosseur de la bête présente dans sa cour est considérable. Il est énorme, mais à cause du brouillard et de la noirceur qui avalait peu à peu le territoire de Lanriel, elle ne parvenait pas à reconnaître l'espèce du dragon. Et bien tant pis, elle devrait s'en approcher davantage. Elle dévale les escaliers, son naja à ses côtés, il siffle malicieusement. Sa longue cape noire s'écrase sur le sol et ses cheveux, noir comme la cendre, sont ébouriffé par la brise fraiche de la nuit.
Sa main se lève alors en direction des intrus, prête à les attaquer, mais elle s'arrête. Ses sourcils se froncent et elle remarque alors le visage si jeune de l'étranger. Il n'était pas si vieux, probablement son page, peut-être moins. À cet âge. Ne devait-il pas servir l'honneur de son pays, en cavalerie avec les autres dragonniers ? Pourquoi erré ainsi seul, comme un vagabond... La jeune femme baisse la main ...« Méfie-toi mon enfant. Il est peut-être jeune, mais son dragon sera redoutable, utilise la ruse...» résonne la voix de son maître. Elle s'avance davantage, quittant la pénombre de la forteresse puis, à plusieurs mètres du voyageur, elle s'écrie : « Vous ne devriez pas rester dehors, il fera bientôt nuit et le vent est glacial par ici ! »

_________________
a villain is just a victim whose story wasn't been told. the pariah who never had the chance to who proves himself to be good and faithful. the victim, the miserable one who never had chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien P. Krenaste

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 762

MessageSujet: Re: Evil will rise ♔ PV Tanith   Sam 15 Oct 2011, 10:53

J'étais tendu. Parler du passé comme cela ça ne me... plaisait pas. Quand j'y repensais, je mourrais d'envie de les revoir, aller savoir s'ils étaient encore en vie d'ailleurs. Mes paupières ce fermèrent, en quelques secondes, je revivais le vieux temps. Assis sur une chaise, posant mes coudes sur la table et les mains sur le menton. De l'autre côté, je regardais mère cuisinais un bon petit plat pour le soir. Tout ceci fut vite effacé quand je rouvris les yeux, Aurkae s'agitait nerveusement sur un coup de tête.

Un long grognement émis du fond de sa gorge. Ses yeux brillaient d'une angoisse que je ne pouvais comprendre. Même en concentrant mes pensées pour lui demander ce qui pouvait bien l'agiter, ses pensées étaient tellement troublées et changer rapidement d'idée que j'avais beaucoup trop de mal à cerner ce qu'il se disait au fond de lui. C'est comme si, c'était ses yeux qui décrivaient un personnage qui n'existait pas. Tout ce que j'arrivais à comprendre le plus souvent et qui revenait de temps en temps était «femme», «mauvaise magie», «serpent». Je ne comprenais vraiment rien à cette situation.

    *Allons mon vieux...*


Aucun geste, ni même une précision pour me dire ce qu'il ce passait. Ma seule solution, regardait dans sa direction. Le brouillard tromper l'œil, c'était évident. Quand je fixais un mûr, j'avais comme l'impression que celui-ci ce déplacer, hors ce n'est pas la pierre et la vapeur qui flotte doucement. Sauf, que une masse sombre s'approchait tranquillement vers nous. Je me releva, surpris. La paume de ma main s'accrocha à la poignée de mon épée, prêt a la sortir si besoin. Aurkae fit un mouvement de recul, lui par contre n'était pas prêt a bondir a ma grande surprise mais plutôt a faire une position comme une soumission. Il y a vraiment dès fois où je me demande ce qu'il fabrique.

    « Vous ne devriez pas rester dehors, il fera bientôt nuit et le vent est glacial par ici ! »


La forme continua d'avance, devant de plus en plus noir et oblique. Une femme sortit de la brume. D'après les traits de son visage, elle ne semblait pas plus vieille que moi. Sur le coup, je me dis que je n'avais rien a craindre mais ce fut quelques petites secondes plus tard que je me rappela que j'étais en territoire inconnue, pour la deuxième fois de ma vie. Si mon dragon avait toutes les raisons valables de s'inquiéter et de paniquer, il valait mieux pour moi prendre mes gardes et être prudent. Je me souvins par la suite, d'un mot qu'avait signalé le grand lézard : serpent. Malgré les efforts fournis, je ne voyais rien chez elle ou à côté, qui ressemblait à une petite chose rampante. Peut n'importe, ça ne me sert pas à grand-chose de le savoir.

    « Que me conseillez-vous pour que nous puissions passer la nuit donc ? »


D'ordinaire, je n'étais pas aussi froid avec les gens mais là, je n'étais vraiment pas à mon aise, encore moins mon ami volant. On aurait cru qu'il allait prendre ses ailles a son cou et partir loin, sauf qu'il ne me laisserai pas ici. De toute manière, je n'allais pas lui demander de voler, ont tournerait probablement en rond sans le savoir.

_________________
Adrien Pierre Krenaste.



Echo awards 2011, meurchi à tous ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanith Ruane

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 2037

MessageSujet: Re: Evil will rise ♔ PV Tanith   Mar 22 Nov 2011, 16:24

◮◮◮

La Sorcière de Mogaròr déguisait très mal son irritation. Il va s'en dire qu'un étranger s'était, à nouveau, aventuré sur ses terres. Et elle se rappelait avec douleur, comme si un fer rouge lui transperçait les entrailles, quel cataclysme avait provoqué les derniers voyageurs ayant profanés son sanctuaire. La forteresse de Mogaròr, niché au cœur même des marais de Dorcha Dúil, au plus profond des ténèbres, n'était plus qu'un amas lamentable de pierres fracassées, de poussière transportée et de terre liquéfiée. Si autrefois on l'avait surnommé la forteresse du maudit, la forteresse hantée ou encore la forteresse damnée, aujourd'hui, elle n'avait plus ce même aspect si repoussant. On ne l'appelait plus par ses sobriquets terrifiants depuis longtemps. Qui plus est, ce voyageur n'était pas seulement un pauvre paysan égaré, comme l'aurait laissé suggéré ses vêtements sales et sa dégaine hirsute. Non, il s'agissait vraisemblablement d'un dragonnier puisqu'il était accompagné d'un monstre aussi gros que le fût jadis ces murs de pierre. Elle le scruta d'abord d'un air inquisiteur, comme l'on dévisage un étranger. D'apparence plutôt jeune, il ne devait pas être plus âgé qu'elle. Cependant, ses vêtements en disaient long sur ses voyages. Il devait avoir quitté sa terre natale depuis quelques lunes – si on laissait croire qu'il était né dans cette région .La chaîne montagneuse des Bairr Bán était pourtant bien loin – certes à dos de dragon, il avait sauvé plusieurs semaines de chevauché et la Sorcière se demandait bien pourquoi il flânait par delà ses montagnes. Mais, par Mynkor, que venait-il chercher ici si ce n'était la solitude et l'abandon ? « Que me conseillez-vous pour que nous puissions passer la nuit donc ? » À ses mots, la Sorcière se secoua intérieurement; elle avait presque négligée la situation physique à laquelle elle prenait part. Ainsi, elle acquiesça un sourire, esquissa un pas, puis s'immobilisa une fois sortie de la pénombre : « Mais qu'est-ce que vous suggérez-là, noble dragonnier ? Que je ne vous inviterais pas sous mon toit ? Bêtise, allons vous pouvez entrer... » Leur tournant le dos, cependant, elle se retourna vivement : « Votre drageon, toutefois, trouvera peut-être l'endroit un peu étroit...» Et, bonne menteuse qu'elle faisait, elle les invita d'un mouvement de main à parcourir les quelques mètres les séparant pour la rejoindre. Si seulement ils avaient vu le sourire malveillant qui s'était emparée de ses lèvres...

Une fois coupé du grand air, la salle avait tout d'une caverne. Les torches y agonisaient dans le noir, rendant presque inconcevable le jour levé. Les racines et les feuilles de la végétation étouffante laissaient dégoutées sur eux sa petite rengaine douce d'averse alanguie. Creusé parmi la dalle, des gouffres plus ou moins profond sillonnaient la forteresse. Le torrent grossi roulait à plein bords des eaux épaissies de feuilles et de branches mortes, mais Tanith savait exactement où poser ses pieds pour ne pas être avalée par le courant. Leurs pas, désormais, résonnaient contre les murs. Il va s'en dire que la pièce était creuse et qu'aucune autre surface, omis les murs, ne pouvait arrêter l'écho de leur geste. Et malgré cette épouvantable humidité et cette obscurité dense, Tanith pouvait aisément se déplacer. Levant une main, elle marmornna quelques paroles basses puis un feu s'alluma sur un lit de paille et de bois étrangement sec. « Quelle maladresse je fais, excusez-moi, je m'appelle Tanith Ruane.»


Spoiler:
 

_________________
a villain is just a victim whose story wasn't been told. the pariah who never had the chance to who proves himself to be good and faithful. the victim, the miserable one who never had chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien P. Krenaste

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 762

MessageSujet: Re: Evil will rise ♔ PV Tanith   Dim 29 Jan 2012, 14:08

Son regard nous dévisageant de haut en bas, moi et mon fidèle ami, nous nous retrouvâmes fort désorienté, tel des bêtes de foire semblait-elle nous regarder. Ni moi, ni lui, n'étions rassuré par cet étrange personne qui, je supposais, devait habiter ici. Étrange que tout cela, mais je n'avais guère le choix que de dormir ici, la nuit tombait doucement, légère comme une plume qui n'est pas pressé de toucher le sol. Les lieux étaient tellement lugubres, que j'avais dû mal à croire qu'elle pouvait vivre ici, habitué à mon confort sans doute cela m'aurait était impossible de vivre dans un château délabré comme celui-ci. Puis, un sourire apparut sur ses lèvres, elle esquissa un pas pour enfin s'immobiliser et prononcer une seconde phrase dans ce silence funeste.

    « Mais qu'est-ce que vous suggérez-là, noble dragonnier ? Que je ne vous inviterais pas sous mon toit ? Bêtise, allons vous pouvez entrer... Votre drageon, toutefois, trouvera peut-être l'endroit un peu étroit... »


D'un geste de la main, elle nous invita à la suivre. Prudent comme j'étais, j'ordonnai à mon dragon de surveiller les lieux alentour, il est vrai qu'elle marquait un point, l'endroit était trop étroit pour lui et je m'en voulais que ce château n'était pas conçu pour laisser passer un dragon entre ses murs. Toujours sur mes gardes, je suivais prudemment cette femme aux allures plus qu'étrange. La situation devenait très désagréable, le raisonnement de nos pas dans ce sinistre lieu était à la fois envoutant mais repoussant. Des plantes s'agrippaient aux murs sans l'espoir sans doute de ne pas mourir noyé dans les eaux boueuses et marécageuses. Des gouttes d'eaux raisonnaient dans un clapotis stressant avec nos pas hésitant sur la pierre lisse du sol. Au fur et à mesure que nous avancions, un tas de bois et de paille ce présenta devant notre chemin quand soudain, d'une voix basse où je ne pouvais distinguer ses paroles, un feu s'alluma.

    «Quelle maladresse je fais, excusez-moi, je m'appelle Tanith Ruane.»


Il me fallut peu de temps pour comprendre, j'avais en face de moi une femme machiavélique, replié dans ces forteresses dont ces seuls espoir sans doute était de ne pas se faire capturer par la garde royale et de se faire exécuter. Quelques secondes suivirent pour que je réalise qu'elle n'était pas forcément « méchante ». Il se peut que les apparences soient trompeuses mais il m'en fallut peut, pour décrocher ce mot qui voulait à tout prix sortir de ma gorge.

    « Sorcière ! »


Je dégainais mon épée, faisait un pas en arrière. Certes, mon arme n'allait pas le faire contre sa magie et mon dragon ne pouvait m'aider. D'ailleurs, mes pensées m'ayant échappés, Aurkae entendit mon appel et son hurlement raisonna entre les murs. Sa colère me brûler l'intérieur de ma tête, j'entendais le battement de ses ailes au-dessus ma tête du haut des murs. Mon regard froid et serein se poser sur celui de la dénommée Tanith. J'avais bien fait de rester prudent depuis le début finalement. Je sentais que cette nuit serait forte agitée et perturbée, non seulement j'étais perdu et incapable de retrouver mon chemin, mais il fallait que je tombe sur une magicienne, dont je ne sais toujours pas si son intention est néfaste ou pacifique. Puis, s'étant présenté tout de même, je rangeais mon épée, finalement je ne tiens pas à me battre et mourir en peu de temps, ce serait inutile.

    « Adrien Krenaste. »

Spoiler:
 

_________________
Adrien Pierre Krenaste.



Echo awards 2011, meurchi à tous ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Evil will rise ♔ PV Tanith   

Revenir en haut Aller en bas
 
Evil will rise ♔ PV Tanith
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz
» liste armée evil sunz pour tournoi 2000pts
» [Galeries]gros MEK Evil Sunz news
» Ma petite WAAAGH Evil Sunz
» liste d'armée evil sunz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Echo des Plaines : Chapitre VII ▬ Le Retour d'Inasmir :: HORS JEU :: Vous serez tous pendus ! :: Miroir aux souvenirs-
Sauter vers: