AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 HERITIERS « et son âme viendra guider mon âme errante. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
▬ Contributions à l'histoire : 450


Eydis

▬ Contributions à l'histoire : 450

MessageFeuille de route
MessageSujet: HERITIERS « et son âme viendra guider mon âme errante. »   Dim 10 Juil 2011, 16:15


LES HÉRITIERS

« et son âme viendra guider mon âme errante. »


Les Héritiers forment un groupe apparu récemment ou, du moins, qui est remonté à surface récemment et dont on entend parler depuis peu. D'ailleurs, nombreux sont les singuliers ignorants pour qui ce nom ne signifie absolument rien, si ce n'est, peut-être, un sobriquet donné à de farfelus personnages. Pourtant, nombre d'entre eux trembleraient d'effroi s'ils avaient seulement connaissance des sombres aspirations et projets qu'ils nourrissent pour faire de Lanriel un monde à l'effigie de leur dieu adoré. En effet, les Héritiers regroupent des adorateurs d'une ancienne religion, un culte noir voué à Mynkor, le frère jumeau de notre mère à tous, Eydis. Un dieu maudit à l'origine de la disparition des elfes de la surface de ce monde mais également un dieu oublié de tous.
Vorlun, sorcier connu pour avoir tyrannisé Lanriel et ses habitants, fut lui aussi un adorateur de Mynkor et aujourd'hui les Héritiers se font connaître comme étant ses descendants, ses disciples. C'est d'ailleurs peut-être pour cette raison, d'ailleurs, que dans la hiérarchie des Héritiers, les sorciers de premier ordre ont une notable tendance à se placer au dessus des autres. Et si un certain nombre des décisions du groupe émanent d'eux, s'ils se proclament haut et fort les plus proches héritiers de Vorlun et donc de Mynkor, ils ne sont pourtant pas les seuls à savourer le goût délectable du pouvoir : chez les Héritiers, la logique veut qu'aux plus forts et aux plus puissants appartiennent l'autorité, l'empire. Ainsi, les membres de cet ordre obscur et encore si peu connu étant déjà haut placés au sein de leurs castes et peuples respectifs et ayant l'habitude du pouvoir sont reconnus à leur juste valeur. Sont également appelés à effleurer - et plus si affinité - influence, pouvoir et autorité tous ceux ayant une culture religieuse approfondie et suffisamment charismatiques pour se voir écouter et obéir. Mais en règle générale, tout homme ou femme ayant un tant soit peu d'ambition et se donnant les moyens de parvenir à ses objectifs peut raisonnablement espérer trouver une place de choix et à la hauteur de ses désirs chez les Héritiers.
Il n'y a donc, dans ce groupe, pas de tête de file, de chef ou d'initiateur qui mènerait les autres mais il y a des hommes et des femmes puissants qui puisent leur force dans leur désir commun de gouverner Lanriel et d'assouvir les peuples à leur idéologie.

Pour parvenir à leurs fins, il n'y a pas de règle fixe ou établie d'avance. En effet, les Héritiers sont encore un groupe jeune, peu expérimenté dans son ensemble et dont on entend encore peu parler. De fait, ils cherchent encore le chemin à prendre et peuvent faire des erreurs de jugement ou d'appréciation, ils tâtonnent et testent de nouvelles expériences. Leurs cobayes ? Les Singuliers évidemment et tous les êtres qu'ils considèrent nuisibles et qui croisent leur route.
Ainsi, depuis peu, se multiplient actes de vandalisme de toutes sortes, incendies, sacrifices dont la signification est encore floue : est-ce plutôt pour honorer Mynkor ou plutôt pour offenser Eydis, ou bien, pour faire d'une pierre deux coups, les deux à la fois ? mais une chose parait de plus en plus sûre pourtant, ils sont bien à l'origine des troubles que connaissent hommes et femmes dans tout Lanriel depuis quelques temps.
Pourtant, si les Héritiers se montrent violents, c'est dans l'unique but de se faire connaitre et, bien évidemment, de faire naitre la crainte chez les différents peuples, chez tous les fils et filles d'Eydis. Parce qu'en vérité ils n'aspirent pas au chaos : ce qu'ils veulent, c'est un monde façonné de leurs propres mains, un monde où la magie prendrait toute la place, un monde où les Singuliers ne seraient plus les plus puissants. Ils pensent sincèrement, pour la plupart, qu'ils pourront être heureux et s'épanouir dans un tel univers et ainsi faire fleurir joie, vie et gaité.

Personne ne sait pas trop comment se déroule le processus d'insertion, si ce n'est que l'intégration d'un individu chez les Héritiers se fait de bouche à oreille et qu'ils recrutent volontiers tout être manifestant l'envie de les rejoindre. Mais de préférence doté d'un pouvoir surnaturel car les Singuliers - bien qu'utiles - sont généralement méprisés par le commun des Héritiers. On les trouve inutiles, si ce n'est pour se charger de missions infimes ou déplaisantes ; pourtant certains Singuliers sortent du lot et peuvent réussir à se faire une place, à laisser son empreinte. Ce dernier point en effet est commun à tous les Héritiers, ou presque : ils ne veulent pas que l'Histoire les oublie et ils sont prêts à beaucoup de sacrifices en cet honneur. Cela mit à part, les Héritiers présentent des profils divers et variés, sans doute parce qu'ils sont tous issus de milieux foncièrement différents... Braves, assassins, vierges, voleurs, ambitieux, défavorisés, défigurés, beautés fatales, menteurs, honnêtes, avares, estropiés, citadins, campagnards, jeunes, vieux, tous peuvent y trouver leur compte. Et pourtant, malgré tout ce qui les sépare, ils n'oublient pas l'adage qui veut que l'union fasse la force. En bref, préparez-vous à entendre parler d'eux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▬ Contributions à l'histoire : 450


Eydis

▬ Contributions à l'histoire : 450

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: HERITIERS « et son âme viendra guider mon âme errante. »   Dim 10 Juil 2011, 16:16


LA RELIGION

« le parfum des déesses berce la paresse des défunts. »

La religion officielle est celle de la déesse Eydis qui se serait autogénérée depuis le chaos originel. Cette croyance qui s'est imposée au fil des siècles s'est à terme mélangée avec le paganisme originel avec l'assimilation d'Eydis au culte d'une déesse-mère antérieur. On prétend fort commodément qu'elle est l'ancêtre du roi Hardan, justifiant le pouvoir de la dynastie par l'intervention d'une déité toute puissante à l'origine de Lanriel tout entier ce qui permet aussi au clergé de s'arroger un droit de regard sur les décisions de la couronne. Les gens font des offrandes au culte lors des grandes célébrations ou pour des occasions spéciales tels que les naissances, les mariages, les succès, demander une protection ou les enterrements mais en dehors de ça les croyances les plus diverses ont encore cours. En témoignent d'ailleurs le nombre incroyable de temples de Tearmainn.

Rares sont ceux qui connaissent l'existence de Mynkor et plus rares encore ceux qui osent l'évoquer dans leurs conversations, pourtant, il fut un temps où son nom était sur toutes les lèvres. Certains l'adoraient, d'autres le maudissaient mais, incontestablement, Mynkor n'était pas réduit à l'anonymat comme il l'est aujourd'hui.
C'est une histoire qui remonte, selon les chroniqueurs, au Troisième Âge avant notre ère : en ce temps là, deux Dieux se partageaient les peuples de Lanriel : Eydis évidemment, mais également son frère jumeau, Mynkor. Ces deux divinités sont en effet apparues aux êtres humains en même temps comme étant complémentaires. Ils représentaient ainsi une dualité permettant le maintien de l'équilibre de ce monde.
Eydis était ainsi la part de lumière de Mynkor et lui, la part d'ombre d'Eydis. Dès qu'il s'agissait de lui, la Déesse ne faisait plus preuve d'aucune impartialité et parce qu'elle abhorrait l'idéologie de son jumeau, Eydis abhorrait également ses fidèles. C'est ainsi que se déclencha, en l'an Deux du Troisième Âge avant notre ère, la guerre entre Mynkor et Eydis lorsque, celle-ci la première, s'attaqua aux fidèles de son frère.
Lanriel fut alors plongé dans un chaos – la guerre des Dieux – où les deux clans n'aspiraient qu'à la vengeance et où chacun désirait la disparition de l'autre. Cette guerre dura jusqu'en l'an Quinze, quand, appuyés par les Druides, les Elfes décidèrent de venir en aide à Eydis, même s'il leur fallait pour cela en payer le prix fort. Étant des êtres de nature pacifiste et réfléchie, c'est le seul salut de Lanriel et de ses habitants qui motiva leur décision et s'ils prirent le parti d'Eydis et non celui de Mynkor, c'est parce que ce dernier n'était ni plus ni moins que maléfique et donc néfaste pour tous.
Les efforts conjugués d'Eydis et des Elfes permirent d'emmurer à jamais Mynkor dans les catacombes d'une forteresse encore bien connue à ce jour pour abriter les adorateurs des cultes noirs : celles de Mogaròr, à Dorcha Dúil dans les Terres Australes ; Mais les Elfes durent pour y parvenir se sacrifier et c'est ainsi que s'éteignit leur race.

Vécu comme un traumatisme, on passa sous silence ce chapitre de l'Histoire et on oublia peu à peu Mynkor jusqu'à le méconnaitre complètement.
Il inspira pourtant un certain nombre d'adorateurs parmi lesquels le sorcier Vorlun qui opprima Lanriel au nom du Dieu maléfique, escomptant recevoir un signe de sa part, et qui poussa même le culte jusqu'à élire domicile à Mogaròr dans l'espoir de mettre la main sur le tombeau de Mynkor et de l'en libérer. S'il fut le premier à être tenu en échec par la forteresse, Vorlun ne fut pas le dernier puisque de nombreux fidèles après lui tentèrent de retrouver Mynkor... Toujours vainement.
Mais Vorlun aussi fut oublié et, avec lui, le culte de Mynkor dont on n'entendit plus parler pendant des siècles. Jusqu'à aujourd'hui. En effet, des rumeurs folles circulent sur un groupe d'adorateurs de ce Dieu du passé, se faisant appeler les Héritiers - entre autres pour prendre le contrepied de la famille royale - et se proclamant les descendants de Vorlun. Ils aspirent au pouvoir et à la domination de Lanriel mais, par dessus tout, leur but ultime est de construire un monde dominé par la magie et dont seraient exclus les Singuliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

HERITIERS « et son âme viendra guider mon âme errante. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Echo des Plaines : Chapitre VII ▬ Le Retour d'Inasmir :: ADMINISTRATION :: Monts &
Merveilles
-