AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 DRAGONNIERS « Du haut de ma monture, sur des escaliers de brume, j'entends le cri des hommes qui ont perdu l'amour. » [2/4]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: DRAGONNIERS « Du haut de ma monture, sur des escaliers de brume, j'entends le cri des hommes qui ont perdu l'amour. » [2/4]   Lun 27 Sep 2010, 13:28


LES DRAGONNIERS

« du haut de ma monture, sur des escaliers de brume, j'entends le cri des hommes qui ont perdu l'amour. »


Oyez, oyez braves gens ici sont rassemblés portraits de grands héros  auxquels Eydis dans sa grande bonté a donné le nom de Dragonniers. Veillez à leur porter l'attention qu'ils méritent, l'un d'entre eux aura peut-être l'heur de vous convenir et peut-être souhaiterez-vous emprunter son identité pour écrire l'histoire de Lanriel.



Légende  :
libre
réservé
pris


Dernière édition par Inasmir le Dim 01 Déc 2013, 13:39, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: DRAGONNIERS « Du haut de ma monture, sur des escaliers de brume, j'entends le cri des hommes qui ont perdu l'amour. » [2/4]   Mar 12 Oct 2010, 08:07

ALEXANDER H. ASTELAN



(c) Hollow Bastion
▬ Par le nom que je porte, Alexander Hewan Astelan

▬ Par mon lieu de naissance, dans une petite ville du Duché de Sliabh Orga
▬ Mon âge, 34 ans.
▬ La personne que je suis, un Dragonnier
▬ Et les responsabilités qui vont avec : second du chef des Armées de l'Ordre dragonnier.
▬ J'ai voué ma loyauté indéfectible à l'Ordre dont il a juré de rétablir l'honneur quel qu'en soit le coût.
▬ Miroir, mon beau miroir Tom Hiddleston
Tout ce qui est passé est passé

histoire et caractère


Alexander a, d'un certain point de vue, un destin hors du commun. Fils du Comte d'Ocrelieu, un petit comté vassal du Duché de Sliabh Orga, il est le dernier né d'une fratrie de quatre garçons: autant dire qu'il était promis à un rôle mineur dans sa famille, ne pouvant même pas aspirer à une carrière militaire. Ainsi, tout le promettait à la vie paisible qu'est celle d'un courtisan comme le Royaume en compte mille. Néanmoins, Alexander ne put jamais se satisfaire de cette destinée qu'on lui offrait pourtant sur un plateau d'argent . Peut-être était-ce de l'ambition, ou bien de la jalousie envers ses frères tous promis à occuper des postes de prestige, ou tout simplement qu'il était touché par la Grâce d'Eydis. Toujours est-il que, conscient qu'il n'aurait jamais de réelle opportunité s'il suivait la voie "classique" réservée à ceux de son rang, Alexander choisit une voie bien moins certaine et entreprit de rejoindre l'Ordre Dragonnier.

Malgré les réticences de sa famille, on finit par le laisser aller. Alexander abandonnait ainsi toute éventualité d'hériter un jour du titre de son père, ainsi qu'une existence sûre et sans danger pour une vie dure et que seuls quelques élus parviennent à supporter. Pourtant, Alexander se révéla rapidement être taillé pour devenir Dragonnier. En effet, il réussit à surmonter avec beaucoup d'aisance toutes les embuches qui se présentaient à lui, et il s'avéra rapidement être le meilleur de sa promotion, et sans doute l'une des meilleures recrues depuis fort longtemps. Il parvint même à dompter un Dragon Roi-Du-Ciel, l'un des plus rares et des plus imposants qu'un Dragonnier puisse espéré monter. De plus, si, au départ, rejoindre l'Ordre n'était pour Alexander qu'un moyen d'échapper à un destin un peu morne, il se prit très vite d'une réelle admiration pour les Dragonniers, leurs rites et leur histoire: il était devenu l'un des leurs.

Admis officiellement, Alexander suivit une formation d'officier, et se mit à grimper les échelons petit à petit. En plus d'être admiré de la plupart des membres de l'Ordre, il s'est peu à peu imposé comme l'une des figures majeures de ce dernier. Stratège remarquable, combattant hors norme, il est aussi extrêmement capable pour guider sa monture, avec qui il forme l'un des meilleurs duos que l'Ordre n'ait jamais connu. Et ce ne sont là que ses qualités les plus évidentes, auxquelles s'ajoute une certaine intelligence, une modestie non feinte et un véritable dévouement à ceux qui sont aujourd'hui devenus ses "Frères". Tout ça fait que, aujourd'hui, Alexander est sans doute l'un des Dragonniers les plus influents de l'Ordre, s'étant même hissé au statut de membre du Conseil il y a peu. Face à une telle réussite, n'importe qui ce serait alors satisfait du travail accompli et aurait décidé d'en profiter. Pas Alexander.

Persuadé d'avoir un destin hautement supérieur à la normale, le Dragonnier sait que de plus grandes choses encore l'attendent. Son rêve le plus fou ? S'imposer en tant que Chef des Armées, et établir, à l'image de certains de ses prédécesseurs, une Dictature en sa faveur. Ambitieux ? Alexander l'a toujours été, mais, dans ce cas, il aime à se dire que les temps troublés excusent son goût pour le pouvoir, et que la fin justifie les moyens. Après tout, l'Ordre Dragonnier n'est-il pas en crise ? De l'avis de beaucoup, dont le sien, le mariage d'Athran Ildahel, haut dignitaire de l'Ordre, à la Princesse Izhelindë est une compromission en totale opposition avec les lois fondamentales des Dragonniers, et ouvre la porte à leur soumission au profit des Singuliers. D'ailleurs, Alexander voit plutôt dans les épreuves que traversent le Royaume de Lanriel une opportunité pour lui et ses frères de reprendre un peu de liberté par rapport à la Couronne et, qui sait, peut-être plus encore ...

Malgré toutes ces belles idées et sa bonne volonté, Alexander sait qu'il lui reste un long chemin à parcourir pour arriver à ses fins. En effet, il doit rallier à lui la grande majorité des Dragonniers s'il ne veut pas être vu comme un fauteur de troubles. Cela fait, il devra défaire le Chef des Armées, le terrible Rayner Renfor, et lui prendre son poste. Alors pourra commencer son irrésistible ascension vers le pouvoir absolu, grâce auquel il rentrerait une bonne fois pour toutes dans l'Histoire, rétablissant l'honneur et la puissance de l'Ordre Dragonnier ...

Les relations sont un miroir.

[/i]

marylou_gr @ LJ
Nom Prénom – type de personnage
Description de la relation





marylou_gr @ LJ
Nom Prénom – type de personnage
Description de la relation
[i]





marylou_gr @ LJ
Nom Prénom – type de personnage
Description de la relation




marylou_gr @ LJ
Nom Prénom – type de personnage
Description de la relation
[i]


Dernière édition par Inasmir le Dim 01 Déc 2013, 13:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: DRAGONNIERS « Du haut de ma monture, sur des escaliers de brume, j'entends le cri des hommes qui ont perdu l'amour. » [2/4]   Mar 12 Oct 2010, 08:07

Rayner Renfor



(c) Caf-pow
▬ Par le nom que je porte, Rayner Renfor
▬ Par mon lieu de naissance, Mhian Dhiaga, la cité des Dragonniers, dans la chaîne des Bairr Bàn
▬ Mon âge, cinquante-et-un ans
▬ La personne que je suis, un dragonnier
▬ Et les responsabilités qui vont avec : Chef de l'armée des dragonniers
▬ J'ai voué ma loyauté indéfectible à mon ordre et à ses règles de préservation de la paix.
▬ Miroir, mon beau miroir Sean Bean.
Tout ce qui est passé est passé

histoire et caractère

Personne ne sait mieux l'effet que produit le fait de grandir dans l'ombre d'un père illustre et têtu comme une mule que Rayner Renfor, nouveau chef de l'armée des dragonniers. Fils du légendaire Rodion, il a été élevé selon des lois strictes, militaires qui n'ont pas permis à l'enfant qu'il était alors de s'épanouir parfaitement. Rapidement arraché à sa mère qu'il n'a jamais connu, son père s'est empressé de lui enseigner qu'un dragonnier, un vrai ne devait jamais montrer la moindre faiblesse et que celui qui se risquerait à le faire se retrouvait rapidement en butte à l'irrespect de ses hommes et à des complots visant à le destituer. L'enfant grandit dans une atmopshère délétère, influencé par la paranoïa et les traumatismes de son père hérités de la guerre contre Vorlun. Il a d'ailleurs entendu nombre de récits de cette époque et sa bibliothèque personnelle contient des journaux de bord datant de la guerre, ce qui fait sans doute de lui le plus éminent spécialiste de cette triste période de l'histoire de Lanriel. Bien que dans l'ombre de son père, il s'est rapidement fait un nom en domptant son dragon à crête qui lui donna le statut de chef d'escadrille à seulement 17 ans. Cette nouvelle fit la fierté du chef de l'armée sur qu'il était d'avoir maintenant formé son successeur.
Pendant les trente années qui suivirent père et fils travaillèrent main dans la main, le plus jeune tempérant les élans et les coups d'éclats de son paternel supérieur et réussissant plus ou moins à arrondir les angles dans ses relations diplomatiques. Beaucoup plus calme que son père, doté de plus de recul par rapport aux évènements et n'étant pas touché par eux Rayner devint bientôt l'interlocuteur préféré de ceux qui venaient requérir l'aide de Mhian Dhiaga et qui préféraient éviter d'avoir affaire à un guerrier cassant et irritable. Et qui au grand dam de certains, n'avait visiblement pas envie de se retirer des affaires de sitôt. L'homme, le fils d'alors, avait d'ailleurs pris l'habitude de plaisanter sur le fait que son increvable père les enterrerait tous. Malheureusement pour lui, le trépas vint au seul parent qu'il se connaissait sous la forme d'une lettre signée de la main d'Erriel Sirwë qui annonçait la fuite d'Inasmir et sans doute la fin du bouclier. C'en fut trop pour le coeur du vieillard et Reynar se retrouva propulsé au rang de chef des armées.
C'est un homme compétent, sévère mais juste doté d'un grand sens de l'honneur et des responsabilités, toujours très calme mais d'une froideur impressionante. Il ne semble jamais se détendre en présence de qui que ce soit et a hérité de son père et de tous les autres dragonniers ses préjugés sur les gens qui ne sont pas dragonniers et sur les femmes. Ils considèrent ces dernières comme des créatures fragiles sans vrai sens des réalités et incapables de se débrouiller seule.

Les relations sont un miroir.



Sherlockstark
Alexander H. Astelan - dragonnier
...




padabee @ LJ
Aranka Seraphinus – Inquisitrice
Voir la nouvelle Mère Inquisitrice se présenter à Mhian Dhiaga après des années de rapports houleux était plutôt une bonne surprise malgré les préjugés de Rayner sur les femmes. Alors bien sûr, il n'a pas vraiment revu ses jugements, certain qu'Aranka n'est qu'une exception et il la considère toujours comme une victime potentielle qu'il faut protéger et qui est à peine capable de se prendre en main toute seule. Il la traite avec déférence, politesse et gentillesse mais on ne pourra pas s'empêcher de remarquer qu'il utilise des termes simples lorsqu'il lui parle et que la vitesse de ses mots se ralentit considérablement. Il a bien remarqué la crispation de la Mère Inquisitrice lorsqu'il agit ainsi mais il pense que c'est parce qu'elle fait des efforts pour comprendre les termes militaires qu'il emploie.




Anarya
Aislin Basmath – Rôdeuse
Entre la Rôdeuse et le chef des armées des Dragonniers, on ne peut pas dire que l'entente soit cordiale, loin de là. Ils ont été amenés à travailler ensemble, Rayner étant parfois obligé d'avoir recours à d'autres personnes que ses propres soldats mais lorsqu'il a requis les services d'un rôdeur, il ne s'attendait pas à voir débarquer à la forteresse une jeune femme qui, en plus d'être une forte tête, justifiait d'excellents états de service. Il a accepté de l'employer mais n'a pu se retenir d'agir comme on l'avait élevé ce que la jeune femme n'a pas supporté. Elle a fini par lui répondre tout de go que si il lui faisait une réflexion de ce genre en plus, elle n'hésiterait pas à lui coller une flèche dans un endroit douloureux de son anatomie. Inutile de dire que Rayner n'a pas apprécié.




Memorial_Fox
Athran Ildahel – Dragonnier
Leur relation est formelle avant tout, d'un leader à un chef des armées et inversement. S'ils se sont toujours montrés courtois l'un envers l'autre, on ne peut parler véritablement d'amitié. Les deux hommes n'ont jamais été réellement d'accord sur biens des sujets. Aujourd'hui encore, le mariage à venir avec Izhelindë est source de discorde. En effet, si Rayner est partisan de la paix avec les Singuliers, la politique isolationniste menée jusque là lui convenait tout à fait.


Dernière édition par Inasmir le Dim 01 Déc 2013, 13:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: DRAGONNIERS « Du haut de ma monture, sur des escaliers de brume, j'entends le cri des hommes qui ont perdu l'amour. » [2/4]   Dim 25 Mar 2012, 11:35

Athran Ildahel



(c) Insuline
▬  Par le nom que je porte, Athran Ildahel
▬ Par mon lieu de naissance, dans la forteresse de Mhian Dhiaga
▬ Mon âge, 34 ans
▬ La personne que je suis, un Dragonnier et le promis de la princesse Izhelindë
▬ Et les responsabilités qui vont avec : Il est l'un des cinq leaders de son Ordre et est appelé, depuis peu, à devenir le souverain de Lanriel
▬ J'ai voué ma loyauté indéfectible aux dragonniers avant tout, ainsi qu'à la royauté de la contrée
▬ Miroir, mon beau miroir Eric Bana
Tout ce qui est passé est passé

histoire et caractère

Athran est la progéniture d'un père lui-même dragonnier et a vu le jour au sein de la forteresse de Mhian Dhiaga, qui l'abriterait pour le reste de son existence. Comme tout enfant de sa condition, il fut arraché à sa génitrice pour grandir parmi les siens et entamer sa longue formation dès qu'il fut en âge de le faire. Malgré ses jeunes années, il a toujours fait preuve d'une maturité trop tôt installée, qui lui a néanmoins permis de se dédier corps et âme à son apprentissage. Sa volonté première a toujours été de servir et glorifier l'Ordre auquel il appartenait, trop peu et mal représenté selon lui. C'est ainsi que le lendemain de son dix septième anniversaire, il entreprit son voyage dans les tumultes de Bairr Bán pour y passer le rite initiatique qui lui permettrait de trouver ce que lui-même nomme son "âme soeur". Ce ne fut que lorsqu'il fit face à un dragon Roi-du-Ciel qu'il sut, au plus profond de ses viscères, qu'ils étaient indéniablement liés. L'affrontement fut long et particulièrement éprouvant, à tel point qu'Athran en a gardé des séquelles physiques et aurait pu ne jamais y survivre. Il est cependant parvenu à dompter la créature qui lui conféra le rang d'Officier Supérieur sitôt son retour.

Parfaitement à l'aise et disposé à assumer son rôle, sa réputation l'a toujours précédé, celle d'un homme acharné de travail prompt à faire passer son devoir avant sa propre santé. Il fut d'ailleurs l'un des rares dragonniers à se présenter à la cour royale avec la volonté de symboliser son clan, il y rencontra le roi Arsenios avec lequel il noua progressivement une relation de confiance et d'intérêts mutuels. Il fut plusieurs fois le médiateur sur l'éternelle controverse qui relie officiellement les dragonniers à l'influence royale, source de désaccords qui n'ont fort heureusement jamais abouti à de véritables conflits. Sa propension à pacifier les esprits et à commander les hommes lui a valu de se distinguer parmi les siens comme un élément substantiel, bien que parfois secrètement contesté par les plus puritains. C'est donc naturellement que sa candidature fut acceptée lorsqu'une place de leader se libéra. Louangé auprès du suzerain de Lanriel qui s'appliqua à l'observer de façon assidue, il eut une proposition des plus inattendues : celle de sceller un pacte entre l'Ordre des dragonniers et la royauté à travers une union maritale. Les dragonniers seraient ainsi officiellement représentés et jouiraient d'une plus grande estime de la part du peuple, en échange de quoi un traité serait édifié, impliquant l'aide solennelle de leur Ordre envers les Singuliers si une guerre venait à être déclarée.

Pour le bien des siens, il a donc accepté de partager le sort de la princesse Izhelindë et d'être intronisé comme le premier dragonnier de l'histoire à monter sur le trône.

Les relations sont un miroir.



lancelotfan @ LJ
Arsenios Hardansson –  Famille Royale
C'est le dragonnier lui même qui s'en est allé quérir l'amitié du roi, persuadé que le dialogue était tout ce qui manquait entre son Ordre et la royauté. L'entente des deux hommes s'est accrue simultanément à l'ascension progressive d'Athran au sein de son clan, ce dernier revêtant bien souvent le rôle d'émissaire ou de médiateur. Ils s'estiment tous deux et se ressemblent sur nombre de points, raison pour laquelle il s'est vu proposé la succession au trône. Le dragonnier est conscient qu'Arsenios place en lui d'immenses espoirs.




marylou_gr @ LJ
Izhelindë Hardansson– Famille Royale
Ils ne se sont jamais rencontrés, au mieux, se sont aperçus une fois du coin de l'oeil lors d'une visite d'Athran. Pourtant, ils sont aujourd'hui inéluctablement liés l'un à l'autre par une alliance au sens double. Comme tous ceux qui s'aventurent à la Cour, il a entendu les nombreuses médisances au sujet de l'héritière sans jamais y prêter d'avantage l'oreille, jusqu'à aujourd'hui. Le portrait d'Izhelindë lui a été dépeint de la bouche du souverain lui-même, et si Athran ne laisse rien transparaître, il s'inquiète quant à la gestion de sa future épouse.




sherlockstark
Alexander H. Astelan – Dragonnier
sdqdqd




anarya_snow @ LJ
Rayner Renfor – Dragonnier
Leur relation est formelle avant tout, d'un leader à un chef des armées et inversement. S'ils se sont toujours montrés courtois l'un envers l'autre, on ne peut parler véritablement d'amitié. Les deux hommes n'ont jamais été réellement d'accord sur biens des sujets. Aujourd'hui encore, le mariage à venir avec Izhelindë est source de discorde. En effet, si Rayner est partisan de la paix avec les Singuliers, la politique isolationniste menée jusque là lui convenait tout à fait.


Dernière édition par Inasmir le Dim 01 Déc 2013, 13:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: DRAGONNIERS « Du haut de ma monture, sur des escaliers de brume, j'entends le cri des hommes qui ont perdu l'amour. » [2/4]   Dim 01 Déc 2013, 13:18

BOADICÉE A. CARNELIAN



(c) Arté
▬ Par le nom que je porte, Boadicée Alfhilde Carnelian

▬ Par mon lieu de naissance, à Vigie, dans le Duché de Leuvaël.
▬ Mon âge, 24 ans.
▬ La personne que je suis, un Dragonnier.
▬ Et les responsabilités qui vont avec : coursière et messagère pour l'Ordre.
▬ J'ai voué ma loyauté indéfectible à ses frères Dragonniers.
▬ Miroir, mon beau miroir voit Rose Leslie.


Tout ce qui est passé est passé

histoire et caractère


Garçonnière, mal dégrossie, peu gracieuse, peu éduquée : voila comment beaucoup qualifient Boadicée. Il faut dire que la jeune femme ne correspond pas vraiment aux standards de la féminité telle qu'on la voit en Lanriel et ce depuis toute petite. Née à Vigie, son père appartenait à la garde de la ville, et ses parents eurent quatre fils avant sa naissance. Autant dire qu'elle fut élevée dans un environnement pour le moins masculin. D'ailleurs, Boadicée ne se cache pas d'avoir été fortement influencée par cet entourage que l'on qualifiera d'un peu rustre. Mais comment aurait-elle pu devenir autrement ? Sa mère mourut assez tôt dans sa vie, alors qu'elle n'avait que trois ou quatre ans, et elle n'eut guère le choix de ses modèles: son père et ses frères étaient les seuls présents pour s'occuper d'elle. Elle ne demanda jamais rien de plus et, comme l'apprentissage passe d'abord par l'imitation, Boadicée devint rapidement ce garçon manqué qui suscite tant de commentaires aujourd'hui.

Lorsqu'elle arriva à la Forteresse de Mhian Diaga, elle dut encore lutter contre les préjugés. On refusa d'abord de l'intégrer à la formation, sous prétexte qu'il y avait déjà bien assez de jeunes garçons, et que l'Ordre n'avait pas de place pour une bouche à nourrir de plus. Déterminée, Boadicée, encore enfant, choisit de se travestir pour passer les portes du quartier général des Dragonniers. Son subterfuge marcha quelques temps, avant que sa féminité ne finisse par la trahir auprès des yeux les plus experts. On faillit l'exclure, mais c'était sans compter l'intervention du Chef des Armées de l'Ordre qui devait statuer sur son sort. Poussé par Eydis seule sait quel sentiment, il décida d'examiner lui-même le cas de la fillette puis, emporté par le courage et la folie de Boadicée, intervint en sa faveur pour qu'on lui laisse poursuivre la formation. Il fit vraisemblablement le bon choix puisque, si la fillette ne surmonta pas toutes les épreuves qu'elle rencontra avec facilité, loin de là, elle finit par être admise en tant que Dragonnier, parvenant à soumettre un dragon flocon-argent. Si, l'espace d'un instant, elle crut être sortie d'affaire, elle se rendit compte rapidement que c'était loin d'être le cas.

Ainsi, elle se heurte aujourd'hui encore fréquemment à l'aversion de ses compagnons d'arme qui la juge moins compétente, moins légitime, moins puissante, bref: inférieure à eux. Pour preuve, on lui assigna un rôle de coursière, c'est-à-dire de messagère, alors que ses résultats et son dragon l'autorisait à prétendre à un rôle d'espionne, poste beaucoup plus prestigieux. Malgré la misogynie flagrante dont elle est victime, Boadicée ne se laisse pas abattre. Têtue, grande gueule et prête à en découdre, elle n'est pas non plus dépourvue d'ambition. D'ailleurs, il s'avère que le fait d'avoir été ainsi privée du poste d'espionne qu'elle convoitait la pousse à le désirer encore plus et, même s'il elle n'est pas très douée avec la chose politique, elle sent bien que des choses s'apprêtent à changer bientôt. Elle sait d'ailleurs que Caïn H. Astelan, second du Chef des Armées, prévoit de passer à l'action, ce qui pourrait lui offrir une belle opportunité. Le problème, c'est que ledit Chef des Armées n'est autre que Rayner Renfor, son sauveur et mentor pour qui elle se sent éternellement redevable, mais qui n'a jamais voulu intercéder à nouveau en sa faveur pour lui obtenir ce qu'elle voulait ... Ainsi, Boadicée semble condamner à faire un choix: chercher à abattre les barrières qui l'empêche de suivre les chemins qu'elle désire, comme elle l'a toujours fait, ou bien rester fidèle à l'homme qui lui a permis d'accomplir son plus grand exploit ; être une des rares femmes à avoir intégrer l'Ordre des Dragonniers.

Les relations sont un miroir.



anarya
Rayner Renfor – dragonnier
Boadicée a une grande admiration pour celui qui lui a permis d'intégrer la formation pour devenir membre de l'Ordre. Est-ce que c'est réciproque ? Oui et non. En effet, Rayner a très vite remarqué l'abnégation et la force de caractère de sa protégée. Pourtant, cela ne fit que le conforter dans son idée que les femmes étaient faibles par nature, et que la plupart de celles qui dérogeaient à la règle n'y parvenaient qu'en singeant les hommes. Boadicée ne supporte pas la misogynie de son mentor mais elle sait, qu'au fond, il lui porte un minimum d'estime. Cependant, il ne lui en porte vraisemblablement pas assez pour intervenir en sa faveur et lui conférer le rôle d'espionne auquel elle pouvait largement prétendre: sans doute juge-t-il que, si Boadicée est assez forte pour être une simple messagère, il ne faut pas exagérer, le rôle d'espionne étant réservé aux plus forts mentalement, ce que ne saurait être une femme aussi masculine soit elle. La jeune femme lui en veut un peu pour ça, et leur relation est plus tendue qu'avant, même s'ils s'apprécient toujours. Pourtant, l'idée d'avoir à trahir Rayner pour obtenir ce qu'il refuse de lui donner commence à la tarauder. Que décidera-t-elle, entre son ambition et son devoir ?





Sherlockstark
Alexander H. Astelan – dragonnier
Malgré son fort tempérament, Boadicée n'a jamais réellement eu l'occasion de développer un talent pour mener les hommes. Aussi est-elle aujourd'hui beaucoup plus à l'aise lorsqu'il s'agit de suivre une figure modèle, comme elle l'a souvent fait dans sa vie. Autant dire que Alexander est parfaitement taillé pour le rôle: charismatique, intelligent, excellent dragonnier, bref, il a tout pour plaire et Boadicée n'est sans doute pas la seule à être tombé "sous le charme" d'Alexander. S'il ne s'agit là que d'admiration et en aucun cas d'un quelconque sentiment amoureux, ça ne rend pas la chose plus facile pour autant. En effet, Alexander est le lieutenant de Rayner Renfor,  mentor de Boadicée. Quand elle a apprit de la bouche même du jeune homme , avec qui elle est très amie, qu'il comptait bientôt passer à l'action pour destituer son supérieur qu'il qualifie de "dépassé" et pas assez "ferme" avec le Conseil qu'il accuse de trahir les traditions de l'Ordre, Boadicée s'est retrouvé bien gêné. Le choix qui s'offre à elle est pourtant simple: trahir Rayner, et très certainement obtenir un avancement dans l'Ordre, chose incroyable pour une femme, ou lui rester fidèle, en sachant pertinemment qu'il ne fera rien, ni pour elle, ni pour ce dont l'accuse Alexander et dont Boadicée partage l'avis ...





marylou_gr @ LJ
Nom Prénom – type de personnage
Description de la relation




marylou_gr @ LJ
Nom Prénom – type de personnage
Description de la relation
[i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: DRAGONNIERS « Du haut de ma monture, sur des escaliers de brume, j'entends le cri des hommes qui ont perdu l'amour. » [2/4]   

Revenir en haut Aller en bas
 

DRAGONNIERS « Du haut de ma monture, sur des escaliers de brume, j'entends le cri des hommes qui ont perdu l'amour. » [2/4]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Echo des Plaines : Chapitre VII ▬ Le Retour d'Inasmir :: GESTION DES PERSONNAGES :: La Galerie des portraits-