AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 RÔDEURS « Il n'y a que les routes qui sont belles et peu importe où elles nous mènent ... » [1/2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: RÔDEURS « Il n'y a que les routes qui sont belles et peu importe où elles nous mènent ... » [1/2]   Lun 27 Sep 2010, 13:22


les rôdeurs

« il n'y a que les routes qui sont belles et peu importe où elles nous mènent. »


Oyez, oyez braves gens ici sont rassemblés portraits de grands héros et héroïnes auxquels Eydis dans sa grande bonté a donné le nom de Rôdeurs. Veillez à leur porter l'attention qu'ils méritent, l'un d'entre eux aura peut-être l'heur de vous convenir et peut-être souhaiterez-vous emprunter son identité pour écrire l'histoire de Lanriel.



Légende  :
libre
réservé
pris


Dernière édition par Inasmir le Dim 01 Déc 2013, 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: RÔDEURS « Il n'y a que les routes qui sont belles et peu importe où elles nous mènent ... » [1/2]   Mar 12 Oct 2010, 08:09

Accolon Cil-Gandra


(c) Insuline
▬ Par le nom que je porte, Accolon Cil-Gandra
▬ Par mon lieu de naissance, Crìfderau Maes.
▬ Mon âge, quarante-trois ans d'apparence peut-être plus en vérité. Personne ne peut dire mon âge.
▬ La personne que je suis, un rôdeur.
▬ Et les responsabilités qui vont avec : je sais tout faire et vais donc là où mes pas me mènent.
▬ J'ai voué ma loyauté indéfectible à la vie elle même.
▬ Miroir, mon beau miroir Viggo Mortensen changement autorisé pour Alexandre Astier.


Tout ce qui est passé est passé

histoire et caractère

Combien de temps, déjà, erre-t-il aux travers des plaines de Lanriel ? Des jours, des mois, des années ? Accolon ne s'en souvient pas. Les jours et les gens passent, et aussi vrai qu'ils ne se ressemblent pas, ils ne l'émeuvent pas, ne le marquent pas. Aller de l'avant, vivre sans attache, être indépendant. Être libre et ne pas se laisser étouffer par le conformisme. C'est tout ce à quoi Accolon a toujours aspiré. C'est pourtant un homme qui, dans vie, a énormément vadrouillé. Lorsqu'il conte ses aventures aux enfants, ces derniers ont toujours l'impression qu'il a vécu plusieurs vies, et Accolon lui même pourrait bien finir par le croire, tellement certains souvenirs lui paraissent longtemps.

Il y a longtemps, très longtemps, dans une autre vie semble-t-il, Accolon dormait dans les mêmes draps toutes les nuits, mangeait autour d'une table avec couteau et fourchette et suivait même un enseignement. Fils de blasonnés, il appartient lui aussi à cette classe de singuliers même s'il a depuis longtemps renié ce titre et tout ce qui s'y rattachait. En vérité, très tôt, il fut rompu à la politique, son père souhaitant le voir s'élever parmi les plus fidèles conseillers du futur roi. De nature respectueux, le jeune adolescent ne songeait pas alors une seule seconde décevoir ses parents, pourtant, il trouvait sa vie bien insipide, dénuée d'un intérêt particulier. Il ne comprenait d'ailleurs pas la passion et l'ardeur de certains pour ce qu'il appelait des joutes politiques.
Pendant des années, chaque matin à l'aube, Accolon gravissait la colline du palais et passait de longues minutes à scruter l'horizon. Pour lui, c'était une merveille. Un mystère colossal, aussi, car il n'avait jamais quitté l'enceinte de la ville, c'est à peine, en fait, s'il avait jamais quitté Dinas Uchel. Pourtant, l'inconnu l'attisait, aussi insondable soit-il. Et puis, passé ce moment de rêve et de mélancolie, il s'en retournait à ses occupations d'enfant d'aristocrate, et, tout en longeant les ruelles du quartier, parfois en croisant quelques pauvres personnes n'ayant pas eu la chance de naitre comme lui, il ne pouvait s'empêcher de songer que cette vie là n'était pas pour lui.
Ainsi, un matin, alors qu'il essayait une nouvelle fois de plus de sonder les secrets du paysage, il prit une grande décision, celle de s'enrôler dans l'armée du roi.
Malheureusement, même si cette place lui permit d'apprendre à se battre, à se débrouiller et de voyager, et donc, dans un premier temps, d'y trouver quelque satisfaction, il finit tout de même, très vite en réalité, par s'en lasser et par conclure que ce n'était pas là non plus son sort.
Tout en subissant les virulentes altercations avec son père au sujet de son avenir, l'un affirmant qu'il était né pour commander, l'autre assurant au contraire que, s'il le pouvait, il ne remettrait plus jamais les pieds au palais, Accolon enchaina quelques travaux sans grand intérêt mais qui lui permirent de gagner son pain jusqu'à ce qu'il rencontre un étranger de passage à Cathairfál. C'était un vieux voyageur pour qui il se prit d'affection presque immédiatement et qui devint plus tard un père spirituel. En un temps remarquablement court, Accolon prit la grande décision de sa vie : suivre cet inconnu qui lui proposait de parcourir Lanriel et ainsi découvrir le monde.

Son père lui promit une mort précoce, un avenir incertain, et de connaitre la faim et la peur tous les jours du reste de sa vie. C'est finalement le repos qu'Accolon trouva à cette vie sauvage. Sans même s'en rendre compte, il devint ainsi un rôdeur et apprit les coutumes de ce peuple qui lui avait toujours inspiré curiosité et admiration. Et alors même qu'il s'était toujours senti oppressé et dissonant au cœur de Cathairfál, il épousa la vie de rôdeur comme s'il avait toujours vécu ainsi. Évidemment, pierre qui roule n'amasse pas mousse, Accolon le sait pertinemment puisque ses pas l'ont plus souvent mené au danger et aux complications qu'au bonheur, mais il n'en à que faire. Pour lui, c'est bien peu de sacrifices au regard de la liberté.

Les relations sont un miroir.


??? @ LJ
Elvire Duverney – Singulière
Aussi étonnant que cela puisse paraitre, Elvire Duverney, rien d'autre qu'une jeune singulière un peu particulière, est la source de tous les problèmes actuels d'Accolon. Il ne l'avait pas vue venir, mais la jeune fille l'entraine depuis quelques temps dans une chute dont il n'est pas sûr de pouvoir un jour se relever. Tout commença le jour, un soir à vrai dire, où, arrivant sur les entrefaites d'une bagarre ayant dégénéré dans une auberge cafardeuse à la frontière de la ville, Elvire Duverney l'interpella et le pria de lui venir en aide. Il y avait à côté d'elle une jeune femme, Léonie Aronwë et à ce qu'il comprit, celle-ci avait été droguée. Elvire voulait qu'il l'aide à l'emmener dehors, histoire qu'elle prenne un peu l'air, malheureusement, alors qu'ils s'exécutaient, une ombre encapuchonnée les suivit et, alors qu'ils allaient déposer la jeune fille endormie au sol, la silhouette frappa et trois coups de poignards s'enfoncèrent dans le cœur de Léonie Aronwë. Sur le coup, Accolon pensa que la situation ne pouvait pas être pire et pourtant, ce qui l'attendait était autrement plus délicat. Alertés par les cris que poussa Elvire, des habitants sortirent dans la rue et ce qu'ils virent, un homme mûr, une jeune femme vivante, apeurée, et une autre, gisant au sol, morte sans doute, leur donnèrent à penser qu'Accolon était un voleur, peut-être un assassin, qui s'en était pris à une jeune fille de bonne famille et qui était sur le point de recommencer. Voulant échapper à une émeute, il s'enfuit sur le champs, songeant après tout que ce n'était pas là son affaire. Malheureusement, il n'aurait jamais pensé qu'Elvire saurait et voudrait le suivre, c'est pourtant ce qu'elle fit, excitée par la perspective d'une nouvelle aventure. Maintenant, ils sont tous deux recherchés et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Elvire Duverney est un boulet suspendu à ses chevilles.



marylou_gr @ LJ
Merion Faroncorn – Dragonnier
Merion est un jeune homme en qui Accolon place beaucoup d'espoir. Non seulement il est sûr que ces intentions sont louables mais il lui semble aussi que Merion fait partie de cette nouvelle génération de dragonniers qui seraient prêts à laisser de côté la traditionnelle rancune des dresseurs de dragons et regarder les autres peuples sous un jour nouveau. Bien sûr, cela ne se fait pas en un jour, et, en attendant, Accolon s'est promis de prêter ses services au dragonnier. En toute simplicité, il lui communique des informations recueillies au cours de ses voyages sur les divers évènements de la région, et Merion semble s'en féliciter.



Lore_85 @ LJ
Aislin Basmath – Rôdeuse
Les années ont passé mais Accolon n'a jamais cessé de penser qu'Aislin était la femme de sa vie et qu'il ne connaitrait plus jamais ce qu'il a vécu à ses côtés. Ils s'aimaient et avaient nourri le grand projet de se poser, de fonder un foyer et de vieillir ensemble. Ce grand projet, qu'ils mirent sur pied en s'installant dans une petite maisonnée, semblait pourtant voué à l'échec, car, ayant chacun décidé de couper les ponts définitivement avec leur statut, ils finirent par tourner en rond et ne plus savoir quoi faire de leurs journées. Ce n'était pas si simple de vivre ainsi quand on a passé sa vie à voyager, qui plus est à voyager en solitaire. Leurs altercations devinrent de plus en plus violentes et s'ils songèrent à abandonner ce projet fou, ils étaient pourtant prêts à se donner une seconde chance. Par malchance, leur époque ne l'entendait pas de cette oreille puisque c'est à cette même période que la chute du Bouclier survint. Appelés par leurs obligations, heureux, aussi, de reprendre du service et de chasser cette expérience de leur esprit, ils se quittèrent sans plus d'explications, la situation du pays offrant un excellent prétexte à cet échappatoire. Depuis, ils ne se sont pas revus ou n'ont fait que se croiser, leurs itinéraires et régions de prédilection étant on ne peut plus différent, et les choses entre eux, elles, sont toujours en état.



love_square @ LJ
Dreann Aronwë – Singulier
Accolon sait de source sûre que le chevalier veut le retrouver et il sait aussi qu'il est le frère de la jeune fille morte entre ses bras. S'il ne sait pas ce qu'il lui veut exactement, il se doute fortement que ses intentions à son égard ne sont pas des plus bienveillantes et il sait pertinemment qu'un homme en colère et désespéré est bien plus dangereux que dix hommes radieux. Aussi, bien qu'habitué au combat de corps à corps, il espère vainement que sa rencontre avec Drean Aronwë surviendra le plus tard possible, car, il en est absolument certain, il finira par le retrouver. Mais Accolon finira par se lasser de toujours fuir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: RÔDEURS « Il n'y a que les routes qui sont belles et peu importe où elles nous mènent ... » [1/2]   Mar 12 Oct 2010, 08:09

Aislin Basmath


(c) Anarya
▬ Par le nom que je porte, Aislin Basmath
▬ Par mon lieu de naissance, les Voies Oubliées.
▬ Mon âge, trente sept ans
▬ La personne que je suis, une rôdeuse
▬ Et les responsabilités qui vont avec : Chasseuse, mercenaire, guide, je me rends partout où on a besoin de moi et où je peux me rendre utile.
▬ J'ai voué ma loyauté indéfectible à la nature et à ce que l'humanité a de meilleur
▬ Miroir, mon beau miroir Lena Headey.


Tout ce qui est passé est passé

histoire et caractère

Naître dans les Voies Oubliées est une chose peu courante mais les parents d'Aislin était tous deux rôdeurs et avaient préféré trouver un peu de calme dans cette région avant la venue au monde de leur unique enfant. Ils voulaient l'élever selon les antiques lois qui ont toujours régi leur société tout en empêchant les influences extérieures de venir perturber son éducation. Aussi la petite Aislin ne rencontra-t-elle que peu d'êtres humains pendant les premières années de sa vie. Pour autant, elle en s'en est jamais plaint, préférant la vie libre d'une rôdeuse aux contraintes des existences que mènent les autres dans les cités, qu'elles jugent mornes et inintéressantes. Elle grandit dans un univers démesuré de cités fantômes dans lesquelles elle croisait parfois quelque ascète ou quelque mage ayant préféré la solitude des ruines aux bruits et aux lumières de la civilisation qu'elle prit plaisir à explorer dès son plus jeune âge. Ses parents lui apprirent les bases du maniement des armes mais sa préférence alla très tôt à l'arc. Aujourd'hui, c'est toujours son arme de prédilection, elle y est redoutable. Ses flèches font toujours mouche ou presque. Mieux vaut ne pas se faire une ennemie de cette chasseresse hors pair.
Cela dit, Aislin n'est pas d'une nature assez vindicative pour faire du mal à quelqu'un par simple rancune. Elle prête ses services aux gens prêts à lui donner quelques sous pour sa peine. En tant que guide, garde-chasse ou lorsqu'il s'agit de ramener du gibier. Mais que fait-elle de tout cet argent? C'est simple, elle s'en sert afin de financer l'équipement des siens et l'entretien du Refuge. Tout cela coûte cher et les Rôdeurs manquent souvent de fonds. Alors elle prête ses talents aux Singuliers, aux nobles causes, aux expéditions de sauvetage, aux chasses du roi même parfois en tant que rabatteuse, elle débarrasse aussi les fermiers de Perllan des nuisibles qui viennent ravager leur champ, bref elle prête la main à toutes sortes de missions susceptibles de lui fournir un petit pécule pour entretenir l'effort de guerre car pour elle la guerre contre Vorlun et ses machinations ne seront terminées que lorsque sa forteresse de Mogaròr dans le marais de Dorcha Dúil aura été réduite en cendres. Il lui arrive périodiquement de se poster sur les chemins qui y mènent afin d'observer les allées et venues en plus de ses autres errances autour de la capitale. C'est en rentrant d'une de ses surveillances, en allant faire des emplettes à la capitale chez un armurier qu'elle a croisé Inasmir et une Inquisitrice qui sortaient de la ville en toute hâte et voulant se faire visiblement discrets. Respectant le choix du sorcier, elle n'en souffla mot à personne et c'est seulement lorsqu'elle apprit la chute du Bouclier qu'elle comprit qu'elle avait surpris leur fuite. Elle se dépêcha de relayer l'information de leur départ vers le Nord au roi mais ne put en dire plus. Elle offrit ensuite de rester pour défendre la cité mais les racontars d'une recrudescence de l'activité dans la Forteresse maudite l'ont conduit à quitter la ville pour savoir de quoi il retourne.

Les relations sont un miroir.


afronauts @ LJ
Accolon Cil-Gandra - rôdeur
Entre Aislin et Accolon, c'est une histoire compliquée. Ils se sont rencontrés jeunes, ils sont devenus amis puis amants et ils se sont même installés ensemble pendant quelques temps. Ils voulaient construire quelque chose. Un foyer. Ils se sont sédentarisés un moment et l'expérience c'est très mal passée. À force de tourner en rond, ils ont fini par se disputer et rejeter sur l'autre l'échec de leur vie commune. Ils ont fini par conclure qu'ils étaient partis du mauvais pied et s'apprêtaient à se donner une autre chance lorsque la Chute du Bouclier est intervenue, ce qui ne leur en a pas vraiment laissé le temps. Depuis, ils poursuivent chacun leur propre chemin, n'ayant guère l'occasion de se croiser dans un monde si vaste.



Starrex @ LJ
Madwyn Dinaflet – Sorcier
La première fois qu'Aislin a surpris Madwyn qui traînait autour de la forteresse de Mogarór, elle l'a d'abord pris pour le descendant d'un adepte de Vorlun cherchant à découvrir les sombres secrets de la cité déserte. Le menaçant de son arc, elle s'est interposée entre lui et les grandes portes noires pour lui poser les questions qui s'imposait prête à le tuer si jamais il faisait un mouvement suspect. Ils ont discuté et elle a découvert que c'était un jeune sorcier qui s'interrogeait sur les raisons de la Grande Guerre. Elle a répondu à ses interrogations et a eu la surprise de le voir revenir, au prétexte qu'elle est la seule qui veuille bien lui répondre. Il a presque 20 ans de moins qu'elle et pourtant elle a parfois l'impression qu'il essaye de la séduire.



anarya_snow @ LJ
Rayner Renfor – Dragonnier
Lorsque l'occasion de travailler avec un Dragonnier s'est présentée, la curiosité naturelle d'Aislin a repris le dessus et elle a pris le chemin de Mhian Dhiaga. Elle s'attendait à avoir affaire à un militaire quelque peu obtus mais elle ne s'attendait vraiment pas à rencontrer Rayner Renfor et ses préjugés sexistes. D'abord décontenancée, elle lui a présenté ses diverses références, se disant qu'il pouvait avoir des doutes mais que son professionnalisme saurait faire la différence. Seulement, les choses ne se sont passées exactement comme elle le pensait. Il a continué à l'assommer avec ses phrases et son attitude condescendantes jusqu'à ce qu'elle le menace de représailles si il ne cessait pas tout de suite. Autant dire qu'elle n'a guère apprécié d'être traitée comme une gourgandine incapable de se débrouiller seule.



sunlight
Cendra Evareint – Druide
Aislin n'est pas infaillible et une fois elle a été blessée. Elle ne s'en serait probablement pas sortie si Cendra ne l'avait pas sauvée en faisant usage de tout son savoir de guérisseuse. La rôdeuse a été très impressionnée par ses talents et elle s'est montrée fort reconnaissante envers celle qui lui a sauvé la vie. Elles ont sympathisé, sont finalement devenues amies et ont gardé contact. Aislin aime la compagnie de la jeune druide et lui rendre service est devenue sa façon de la remercier. Elle lui ramène des herbes pour ses potions, lui apporte des denrées alimentaires, n'hésite pas à prendre sa défense vis à vis des rumeurs de son excentricité. C'est probablement la personne dont elle est la plus proche depuis la Chute du Bouclier et qui représente presque une famille pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: RÔDEURS « Il n'y a que les routes qui sont belles et peu importe où elles nous mènent ... » [1/2]   

Revenir en haut Aller en bas
 

RÔDEURS « Il n'y a que les routes qui sont belles et peu importe où elles nous mènent ... » [1/2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Echo des Plaines : Chapitre VII ▬ Le Retour d'Inasmir :: GESTION DES PERSONNAGES :: La Galerie des portraits-