AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le bestiaire de nos contrées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Le bestiaire de nos contrées   Ven 02 Avr 2010, 03:18


LE BESTIAIRE

Nous vivons dans un monde magique peuplé de sorciers, de druides et d'êtres dotés de pouvoirs fantastiques. Pour autant les humains ne sont pas les seules créatures de ce monde à être extraordinaires et cette encyclopédie est là pour vous le prouver. Elle se trouve sur votre étagère dans votre masure ou votre manoir, dans une bibliothèque silencieuse ou bien juste dans un coin de votre tête. Vous la soupesez, tournez quelques pages qui charrient une odeur de moisi et de renfermé et vous finissez par tomber sur le sommaire. Jetons un œil :



Et pour les crédits c'est par ici


Dernière édition par Inasmir le Mar 03 Déc 2013, 13:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Ven 02 Avr 2010, 03:19


BASILIC

Parfois appelé le Roi des Serpents, le Basilic est une créature puisant sa force dans le mal le plus sombre. On dit qu'il naquit jadis entre les mains d'un mage noir ne souhaitant au plus profond de son cœur que la destruction du royaume. Le magicien lui donna des écailles d'un noir brillant aussi dures que la pierre, des yeux jaunes lui permettant de voir dans les ténèbres les plus impénétrables et des crochets aiguisés comme des sabres. Fier de sa création, il la bénit d'une vie dix fois plus longue que celle d'un homme. La légende raconte que croiser son regard provoque une mort immédiate et que le seul moyen d'y échapper est de brandir à sa face un miroir. Néanmoins, des récits plus récents affirment que certains ont pu le tuer en plantant une épée à la base de sa mâchoire inférieure.
Le Basilic est capable de se féconder lui-même, la reproduction sexuée entre deux individus n'est donc pas nécessaire.
. COMPORTEMENT : Si le basilic ne cherche en général pas le conflit, il est pourtant fortement déconseillé d'en approcher un de trop près. Plusieurs facteurs peuvent provoquer une attaque de la part de ce monstre : la faim, la surprise au réveil ou tout simplement le fait que vous ayez violé son territoire.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Rares
. HABITAT : Les endroits sombres et isolés. Cette créature ne supporte ni le bruit ni l'agitation et a un certain talent pour se faire de la place. Au nombre de ses résidences potentielles, on peut citer le labyrinthe du glacier Rhewlif, les cités des morts dans la lande de Tuamarbh. La forteresse de Mogarór était aussi connue pour l'élevage de ces créatures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Ven 02 Avr 2010, 03:19


DRAGON


L'origine du dragon se perd dans la nuit des temps. Animal au corps de reptile, aux pattes griffues et au corps recouvert de piquants et d'écailles, il est capable de cracher un feu si chaud et destructeur qu'on le dit venu des enfers éternels. Il existe plusieurs types de dragons, mais tous sans exception possède une paire d'ailes et une vue leur permettant de repérer une proie à des kilomètres. Ils naissent tous à Easanna Do et y passent quelque temps avant d'atteindre l'âge du sevrage. C'est pendant cette période que les dragonniers peuvent tenter leur chance d'apprivoiser l'un d'eux en l'affrontant.
Apprivoisés, les dragons sont dociles et ne s'en prennent généralement aux êtres humains que sur ordre de leur dragonnier, cependant, sauvages, ils sont bien plus dangereux, quoique peu agressifs pour la plupart.
Il existe d'autres races de dragons mais ils sont rendus si rares qu'ils ne sont plus référencés.

Le dragon à crête.
. APPARENCE : Écailles noires, cornes couleur bronze, plaques noires sur le dos. C'est le dragon le plus dangereux, il peut peser jusqu'à 30 tonnes.
. CROCS : Venimeux.
. FLAMMES : Rouge vif et très étendue.
. NOURRITURE : Toute sorte de gros mammifères, y compris des animaux aquatiques.
. COMPORTEMENT : Très agressif, attaque à vue. Une fois apprivoisée c'est une créature fidèle et fiable très recherchée pour ses qualités guerrières. Il donne accès au poste de chef d'escadrille à son dragonnier, sinon d'un poste hautement gradé, dirigeant.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Rare.
. HABITAT : Le dragon à crête s'adaptant facilement, il peut décider d'élire domicile à peu près n'importe où. Il suffit qu'il y ait de quoi manger dans le coin et qu'il trouve une tanière digne de ce nom.

Le dragon vert.
. APPARENCE : Écailles vertes, cornes noires.
. FLAMMES : Deux jets minces.
. NOURRITURE : Bovins.
. COMPORTEMENT : Le dragon vert est curieux. Gourmand et relativement conciliant. Il a l'habitude de vivre avec les hommes pour la simple et bonne raison que ce sont eux qui élève sa pitance. Il n'est pas rare qu'ils passent un accord avec un village / une cité : des vaches contre une protection. L'alliance avec un dragon vert qui n'est pas très difficile donne accès au grade de soldat ou de soigneur.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Régulière.
. HABITAT : Chaine des Bairr Bánn

Le dragon des profondeurs.
. APPARENCE : Relativement petit, écailles gris clair, yeux jaune, queue hérissée de piques.
. FLAMMES : Jet blanc très fin mais puissant.
. NOURRITURE : Toutes créatures s'aventurant à portée.
. COMPORTEMENT : Agressif et vicieux, le dragon des profondeurs n'hésite pas à utiliser des pièges pour parvenir à ses fins. C'est un expert des stratégies tordues et douée d'une capacité à se fondre dans les ténèbres proprement stupéfiante. Ils sont très difficiles à apprivoiser et donnent accès au grade d'officier, d'espion ou de préposé aux défenses.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Rare.
. HABITAT : Labyrinthe de Rhewlif.

Le dragon Gueule-Bleu.
. APPARENCE : Écailles de couleur argentée, absence de cornes, mais il possède une proéminence bleu très caractéristique sur le haut de la gueule.
. FLAMMES : D'un bleu éclatant.
. NOURRITURE : Bovins mais ne dédaigne pas la chair humaine de temps en temps.
. COMPORTEMENT : Très intelligent, il est capable d'user de ruse pour arriver à ses fins. L'apprivoiser est épuisant pour l'esprit mais très gratifiant car le dragon Gueule-Bleu est capable de tous les héroïsmes pour la personne qui a réussi à le vaincre. Sa possession donne accès au grade de soldat ou de tacticien.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Relativement régulière.
. HABITAT : Les environs de Loch Eydis. On dit qu'ils aiment observer les Dessinateurs.

Le dragon Flocon-Argent.
. APPARENCE : Très léger et plutôt petit par rapport à d'autres congénères, il n'en est que plus rapide. Ses écailles sont dorées, parfois tachetées d'argent. Il n'a pas de cornes mais ses grands yeux mordorés, pétillants de malice, ainsi que sa couleur d'or, en font une magnifique bête.
. FLAMMES : Un jet incolore, fin et brûlant, pouvant en principe atteindre trente-cinq mètres.
. NOURRITURE : Lapins, rats, volaille, il aime les petits mammifères.
. COMPORTEMENT : Malin, espiègle, rapide, vif, facétieux, agile, têtu, sont autant de mots qui permettent de qualifier le dragon Flocon-Argent. Pour autant, ce n'est pas un dragon facile à vivre : il est très nerveux et ne supporte pas d'être séparé de son dragonnier. Il lui est très fidèle, si fidèle à vrai dire qu'il en est même jaloux et peut devenir totalement ingérable s'il perd son dragonnier de son champs de vision. Et s'il est d'une loyauté irréprochable, il n'en fait pour autant qu'à sa tête et le dragonnier qui le chevauche aurait tord de ne pas prendre en compte son avis, souvent avisé, car son dragon pourrait alors battre froid pendant plusieurs jours. Dragon également très affectueux, on a souvent pu le qualifier de Pot-de-colle à juste titre.
Ce n'est donc pas un dragon facilement domptable mais son caractère excentrique va souvent de paire avec le dragonnier qui le dompte. S'il n'y avait pas une parfaite complicité, un duo avec le dragon Flocon-Argent serait impossible, le dragonnier n'aurait pas pu l'apprivoiser. En effet, s'il est moins dangereux, lors de l'épreuve, qu'un dragon à crête, il est pourtant si agile et si clairvoyant qu'il est très difficile de l'approcher, si ce n'est en rentrant dans son jeu.
Il confère à son dresseur un poste de coursier ou d'espion.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Rare.
. HABITAT : Dans le désert d'Óir Gaiste mais il est très difficile de les apercevoir : leur couleur se confond à celle du sable.

Le dragon Roi-Du-Ciel.
. APPARENCE : Écailles dans des variations de rouge ou marron, cornes brunes et pointues mais relativement petites, tête bombée. S'il n'est pas particulièrement dangereux, il est pourtant très impressionnant, du fait de sa grande taille.
. FLAMMES : Jet blanc et dense.
. NOURRITURE : Il mange tout ce qui lui tombe sous la patte pourvu que ce soit nourrissant mais, ce qu'il préfère entre tout, ce sont les oiseaux.
. COMPORTEMENT : Farouche et très rare, c'est pourtant lui que les humains voient le plus souvent car, lorsqu'il est dans les airs, on ne voit que lui. Il est si grand que, à certaines heures, il peut ombrager le sol et cacher le soleil. Intelligent et ne supportant pas l'idée qu'on le domine, il est très difficile à dompter mais se révèle une excellente monture, rapide, solide et puissante.
Il donne accès au grade d'officier mais il est déjà arrivé qu'il permette d'accéder au poste de dirigeant.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Rarissime.
. HABITAT : Voyageur, il s'adapte à tous les environnements mais a une préférence marquée pour les plateaux en hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Ven 02 Avr 2010, 03:20


LICORNE


Créature mystérieuse et peu connue, elle à l'apparence d'un cheval à la robe blanche ou parfois mouchetée de gris, une corne surmonte son front. Peu d'écrit existe sur cet animal du fait de sa rareté, mais on lui accorde toujours une valeur bénéfique, les légendes lui donnent la capacité d'entendre les lamentations du voyageur perdu, on dit qu'elle viendrait alors à lui pour le guider hors de la forêt. On dit que celui qui enlèvera la vie de façon volontaire à une licorne sera maudit ainsi que sa descendance sur dix générations.
. COMPORTEMENT : Timide et craintive, la licorne ne se laisse pas approcher, elle seule décide de venir en aide à un humain.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Très rare.
. HABITAT : Forêt de Riocht na Elves mais les récits évoquent aussi les abords de Loch Eydis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Ven 02 Avr 2010, 03:21


HIPPOGRIFFE


Créature volante dont la tête, le torse, les ailes et les pattes avant sont celles d'un aigle et dont le corps (y compris les pattes postérieures et la queue) sont celles d'un cheval. Il a des yeux de couleur orange, mais sa robe peut avoir plusieurs nuances (comme noir, vert-bronze, marron-rouge, gris-bleu et blanc rosé), de même que les chevaux normaux. L'envergure des ailes d'un hippogriffe adulte est environ de quatre mètres. Une personne souhaitant approcher un hippogriffe doit le fixer dans les yeux et le saluer en s'inclinant ; si l'animal s'incline à son tour, on peut le toucher et même le chevaucher. Il faut savoir que ces créatures restent tout de même extrêmement méfiante, approcher un hippogriffe et y survivre est aujourd'hui de l'ordre du miracle.
. COMPORTEMENT : Les hippogriffes sont carnivores et extrêmement dangereux tant qu'ils ne sont pas dressés, et cette étape ne doit être prise en charge que par des sorciers puissant.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Aléatoire, varie selon les saisons.
. HABITAT : Odhra, on prétend que leur lieu de nidification se trouve près du Sanctuaire des Mages.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Ven 02 Avr 2010, 03:21


ARACHNE

Araignée gigantesque - l'écartement des pattes peut mesurer jusqu'à cinq mètres – à la piqure mortelle, cette créature est la plaie de Lanriel dont elle peuple les territoires. L'extermination d'une telle créature est presque impossible, en effet, celle-ci se multiplie exponentiellement et à une rapidité impensable, les femelles peuvent pondre des dizaines d'œufs tous les mois. Les continentaux se sont donc résolus à chercher les endroits de ponte pour bruler tous les oeufs qu'ils peuvent trouver, néanmoins les œufs d'une arachne ne restent pas longtemps sans surveillance et la plupart de ces expéditions se solde par des morts.
. COMPORTEMENT : Animal très agressif, l'arachne attaque même si la faim ne se fait pas sentir, pour nourrir sa progéniture ou pour faire des réserves. Pour cela elle commence par piquer sa proie à l'aide du dard venimeux se trouvant à l'arrière de son corps, le venin contenu dans cet appendice paralyse la victime, ralentissant son rythme cardiaque et sa respiration à tel point qu'on ne peut presque plus le percevoir. Une fois fait, l'arachne enroule sa proie dans du fil gluant qu'elle tire d'un organe situé sous ses mandibules, l'animal ou l'homme ainsi prit ne pourra se libérer sans de l'aide extérieure.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Régulière à fréquente selon l'endroit.
. HABITAT : Partout où elle peut trouver du calme et de l'obscurité pour tendre sa toile. A ce titre, les zones touchées sont : les voies oubliées des Bairr Bán, les cités des morts de Tuamarbh, les tréfonds de la jungle d'Odhra, la totalité de Dorcha Dúil, les parties les plus sombres de Riocht na Elves, les ruines de Londunë et Wlad Hud où elles semblent se plaire énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Ven 02 Avr 2010, 03:22


GRAND-AIGLE

Mesurant selon les individus jusqu'à 20 mètres d'envergure, les grands-aigles font partie intégrante de l'histoire du royaume pour avoir été les montures des grands rois des temps anciens. On leur prêtait à l'époque une intelligence presque humaine, certaines légendes affirment même qu'ils étaient liés à leur possesseur à vie et était capable de communiquer avec lui par la pensée. Aujourd'hui retournés à l'état sauvage, personne n'a encore pu confirmer ou infirmer  ces propos.
. COMPORTEMENT : Les aigles ne sont pas des animaux bienveillants par nature, certains sont lâches et cruels, il est même arrivé que des villages se fasse attaquer par ces grands oiseaux et que plusieurs villageois aient été enlevé dans leurs serres. Les grands-aigles ne supportent pas la cohabitation avec les trolls qu'ils attaquent systématiquement s'ils s'aventurent sur leurs terres.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Relativement rares depuis la Grande Guerre leur nombre a commencé à augmenter depuis quelques temps.
. HABITAT : Chaine de Bairr Bàn et le Duché du Septentrion.


Dernière édition par Inasmir le Mar 03 Déc 2013, 12:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Ven 02 Avr 2010, 03:22


BALROG

La légende raconte qu'au début des temps un mage devenu fou mélangea la terre fertile aux flammes du cœur du monde, nourrissant le mélange d'incantations, il engendra la créature magique la plus puissante. Cet homme, bien que fou, fut effrayé par sa création et obligea la bête à rester dans les profondeurs sans jamais pouvoir survivre à la lumière du soleil ou de la lune.
Aujourd'hui l'existence d'une telle créature relève du mythe, mais certains peuples – comme les elfes - le craignent toujours et refuse de descendre sous terre. Leurs légendes sont d'ailleurs plus explicites que celles des humains sur ce sujet, ils le décrive comme une créature faite de feu et de pierre, capable de maîtriser les flammes et portant sur lui un fouet ou une épée flamboyante.
. COMPORTEMENT : Née pour tuer, c'est une créature extrêmement agressive ne pouvant être vaincue que par la magie d'un sorcier appartenant au moins au deuxième ordre et maîtrisant l'eau.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Extrêmement rare.
. HABITAT : Dans les profondeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Ven 02 Avr 2010, 03:23


TROLL

Pouvant mesurer plus de trois mètres, les Trolls sont particulièrement fort, leur peau épaisse de plusieurs centimètres les protège des coups et seule une lame parfaitement aiguisée pourra en venir à bout. Ils sont aussi reconnus pour leur laideur et leur stupidité, à tel point que ''bête comme un troll'' ou ''laid comme un troll'' sont des expressions de la vie courante. Ces créatures ne peuvent sortir de jour sous peine de se transformer en pierre.
. COMPORTEMENT : Bestial et primaire, ils tuent pour se nourrir et malheureusement, ont un grand appétit.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Régulière la nuit, plus rare le jour.
. HABITAT : Un peu partout à vrai dire ! Néanmoins, ils sont très fréquents dans le Duché du Don.


Dernière édition par Inasmir le Mar 03 Déc 2013, 12:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Ven 02 Avr 2010, 03:23


PHÉNIX

Oiseau d'une taille équivalente à celle d'un cygne, au plumage or ou écarlate qui luit faiblement dans l'obscurité (sauf les plumes dorées de sa queue, aussi longue que celle d'un paon), au bec et aux serres d'or. Ses yeux sont noirs de jais. Traditionnellement on ne donne à cet oiseau que des vertus bénéfiques, on dit que lorsqu'un phénix prend un mourant en pitié et que son cœur en est si touché que les larmes perlent aux bords de ses yeux noirs, alors le mourant pourra se lever, ses plaies seront refermées et la maladie chassée de son corps. Aujourd'hui le phénix est considéré comme un animal béni au yeux des Inquisitrices, qui lui vouent un culte. Pourtant, personne n'en a aperçu un seul depuis des siècles, ce qui pourrait s'expliquer par son mode supposé de reproduction. Les Inquisitrices pensent qu'il ne peut exister qu'un seul phénix à la fois et que celui-ci peut vivre plus de cinq-cent ans avant que la solitude ne le consume, au sens littéral du terme, du bûcher naîtrait alors un autre phénix.
. COMPORTEMENT : Pacifique.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Extrêmement rare.
. HABITAT : On raconte qu'il réside en fait dans le volcan dominant Mhian Dhiaga.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Ven 02 Avr 2010, 03:24


MINOTAURE

Autrefois, ces créatures mi-hommes mi-bêtes vivaient dans toute la région de Sliabh Orga. Ils étaient un peuple de guerriers, organisés en tribus. Sédentarisés, on dit qu'ils connaissaient les rudiments de l'élevage et de l'agriculture, et même qu'ils avaient leurs propres dieux qu'ils honoraient par la musique. Toujours est-il que, quand les hommes ont commencé à revendiquer de plus en plus de leur territoire, les Minotaures se sont unis et ont pris les armes contre l'envahisseur. Cette guerre a causé de nombreuses pertes des deux côtés, mais les hommes finirent par l'emporter, grâce à la magie, leur ingéniosité et leur large supériorité numérique. Les Minotaures furent massacrés ou réduits en esclavage. Le peu d'entre eux qui parvint à survivre se réfugia dans les montagnes de Sliabh Orga, là où la vie est trop rude pour que les hommes osent seulement s'y aventurer. Aujourd'hui, nul ne sait réellement ce qu'il est advenu des Minotaures, mais la croyance veut qu'ils vivent encore dans les confins de Sliabh Orga, et qu'ils attaquent parfois les voyageurs et les caravanes qui emprunteraient les chemins trop isolés.
. COMPORTEMENT : Entre eux, les Minotaures forment tout à fait pacifique. Les conflits entre eux se règlent par la diplomatie, ou par des duels non létaux. Par contre, n'espérez pas la même clémence si vous croisez un jour leur route. Encore traumatisés par le sort que les hommes ont réservé à leur peuple, ils perdent leur calme dès qu'on leur rappelle leur existence. Et n'essayez pas de leur échapper: ils ont beau être puissants et massifs, ils seront toujours plus rapide que vous.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Très rares.
. HABITAT :On ne les trouve que dans les montagnes de Sliabh Orga. Si leur existence est avérée, nul ne sait où se situent exactement leur camps. D'ailleurs, qui serait assez fou pour partir à leurs recherches ?


Dernière édition par Inasmir le Mar 03 Déc 2013, 12:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Ven 02 Avr 2010, 03:24


PHIX

Tête d'homme sur un corps de lion gigantesque, le Phix ou Sphinx, est un animal magique que seul les sorciers les plus puissant – que leur magie soit bénéfique ou maléfique – peuvent invoquer. Ces créatures possèdent une intelligence certaine ainsi que la parole et sont d'ailleurs très volubile. Le seul but d'un Phix est de protéger un trésor quel qu'il soit, pour se faire ils proposera une série d'énigme aux voyageur essayant de s'en emparer, ce n'est que si les énigmes ont été résolues que le phix disparaît, se transformant en sable.
. COMPORTEMENT : Si les règles du jeu sont respectées, le phix est totalement pacifique, au contraire si quelqu'un essaie d'accéder au trésor sans avoir résolues les énigmes, cette créature peut devenir extrêmement agressif. Aujourd'hui il n'existe aucune archives ne raconte l'histoire d'un homme ayant combattu un sphinx et en étant ressorti vivant.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Extrêmement rare.
. HABITAT : Aucun en particulier, il ne mange pas, ne boit pas, n'est pas dérangé par les aléas du climat. On peut l'apercevoir seulement où un sorcier l'a invoqué pour garder un trésor.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Ven 02 Avr 2010, 03:25


GOLEM

Le golem est une créature magique créée par un sorcier dans un but précis. A l'aide de glaise, de terre meuble ou même de pierres, le sorcier façonne l'apparence du golem en fonction de son utilité, si le golem doit accéder aux hauteurs, alors il façonnera un oiseau, si celui si doit se faire discret alors ce sera un insecte ; il arrive pourtant souvent qu'il ait l'apparence générale d'un homme (les membres, le nez, les yeux et la bouche seront vaguement esquissé, aucun détails ne sera apporté à la créature).
Le golem prend vie grâce à une incantation d'abord gravé sur lui et récitée, le vaincre ne sera possible qu'en récitant cette incantation à l'envers, chose moins aisé qu'il y paraît, la langue utilisée n'était plus parlée et seulement connue de quelques vieux sorciers.
. COMPORTEMENT : Le comportement d'un golem est fonction de sa finalité. S'il à été crée pour tuer, alors il continuera indéfiniment alors même que sa cible principale pourrie sous terre. S'il a été crée pour soigner, il guérira hommes et animaux sur son chemin jusqu'à ce que quelqu'un l'arrête. Ainsi, on peut imaginer des dizaines de raisons de créer un golem, et chacun peut être animé d'une volonté particulière et indestructible.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Extrêmement rare.
. HABITAT : On peut les trouver partout, n'était pas soumis à la faim, la soif ou au climat, ils peuvent s'adapter à tout environnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Ven 02 Avr 2010, 03:25


FEU-FOLLET

Si les feu-follets ont longtemps été pris pour des créatures magiques, il s'agit en réalité de petits animaux au corps arrondis et aux longs poils fluorescent dans la nuit. Ces poils flottant autour d'eux engendrent un effet d'optique dans l'œil de l'observateur qui verra une petite flamme danser. Le feu-follet peut être de deux couleurs, bleu ou blanc même si la distinction peut être difficile à saisir ; personne n'a jamais aperçu d'autres couleurs chez ces créatures, mais il n'est pas exclus qu'il en existe d'autre dans des contrées encore non-explorées.
Le feu-follet bleu à la réputation d'être le guide des voyageurs perdus, il peut en effet être d'un grand secours, mais quiconque en ayant rencontré un vous conseillera la méfiance, ces animaux peuvent être farceur et vous feront souvent passer par des chemins improbable, parfois dangereux même s'ils vous conduiront toujours au bout du compte en sécurité. Le but du jeu étant de rester en vie jusqu'au bout.
Le feu-follet blanc est beaucoup moins connu que son frère le feu-follet bleu, et pour une bonne raison, très peu de personne en ayant rencontré on été en mesure de parler de leur expérience. On leur prête une étrange relation avec les êtres des marécages.
. COMPORTEMENT : Curieux, ils vont de leur propre chef à la rencontre du voyageur perdu, mais ne se laisse jamais approcher d'assez près pour que les détails de leur anatomie ne soit visibles. On les dit farceur, aimant se jouer des hommes qu'ils accompagnent, néanmoins ce sont des créatures parfaitement inoffensives qui ne feront pas de mal par eux-même.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Surtout l'été mais globalement vous pouvez facilement en croiser toute l'année.
. HABITAT : Marécages de Dorcha Duil, les cités des morts de Tuamarbh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Ven 02 Avr 2010, 03:26


ÊTRE DES MARÉCAGES

Vivant dans des territoires dangereux et donc très peu explorés, les êtres des marécages sont des créatures très peu vues, et encore moins étudiées. A ce stade il est difficile de différencier la légende de la réalité, on parle de créatures au visage, torse et bassin vaguement humanoïde et dont les jambes deviendraient queue de poisson en haut des cuisses. Jusqu'à présent il n'a jamais été question de mâle chez cette espèce, on raconte que les hommes leur seraient offert par une créature terrestre (en effet, les êtres des marécages ne pourraient survivre hors de l'eau) qu'elles captureraient et utiliseraient pour la reproduction avant de les tuer et les dévorer. Ces créatures seraient adorées par un petit nombre de personnes en raison des pouvoirs qu'elles conféreraient en échange de ces offrandes.
. COMPORTEMENT : Peu d'archives sur le sujet, on peut néanmoins affirmer que la prudence est de mise.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Très rares
. HABITAT : Marécages de Dorcha Dúil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Ven 02 Avr 2010, 03:26


KELPIE

Les kelpies seraient une création hybride datant de la Guerre et en voir un est présage de mort. Les kelpies symbolisent pourtant la nature pour son côté sauvage et parfois cruel, nature que l'on se doit de respecter au risque, sinon, d'en payer les frais. On raconte qu'on aurait à l'aide d'un sortilège générer cette monstruosité capable de changer de forme, il serait désormais un esprit des étendues d'eau brumeuses. Il possède plusieurs apparences : celle d'un cheval grisâtre harnaché et dont la crinière est recouverte de végétation aquatique, d'algues en tout genre mais il devient une hideuse créature à la forme humanoïde lorsqu'il attrape sa proie.
Il lui arrive aussi de se changer en un beau jeune-homme pour attirer les demoiselles afin de les noyer (reconnaissable aux coquillages et au cresson de fontaine qui ornent sa chevelure), voire encore en homme sauvage velu qui sautera dans le dos des cavaliers afin de les broyer dans son étreinte.
Cette créature est tant crainte et maudite qu'on la surnomme Na Beiste, la bête, pour éviter de prononcer son nom.
. COMPORTEMENT : Les kelpies apparaissent lorsque la tempête vient. On peut alors l'entendre gémir du fond des marécages. Ils flairent leur proie et la traquent sur plusieurs lieues avant de s'attaquer à elle. Ils apparaissent aux voyageurs éreintés sous leur forme équine. L'esprit fatigué est facilement subjugué par le sort et l'être humain se laisse convaincre d'enfourcher cette providentielle monture. Dès lors, il est condamné. Le cheval le mène jusque dans les marais et feint de s'enfoncer dans la vase. Le cavalier descend alors espérant sauver sa vie et c'est à ce moment que la créature reprend sa forme humanoïde. Profitant de la panique de sa proie, le kelpie la noiera impitoyablement avant de la dévorer.
Cependant, la légende veut que celui, fou ou désespéré, qui réussirait à passer une bride au kelpie pourrait alors le contrôler et le faire obéir sans aucune difficulté. On dit qu'il deviendrait alors très docile mais personnage n'a jamais pu authentifier cette version là de la légende.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Assez rare pour passer pour une légende.
. HABITAT : Région de Dorcha Dúil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Ven 02 Avr 2010, 03:27


SALAMANDRE

Les salamandres vivaient au départ dans les volcans. Mais, puissant vecteur de la magie du feu, certaines d'entre elles furent prélevées par des magiciens afin d'être utilisées. Comme de bien entendu des individus s'échappèrent et s'adaptant à leur nouvel environnement, elles se sont rapidement retrouvées à s'installer dans des lieux où elles pouvaient vivre sans problème. A savoir, cheminées en tout genre, forges et fours. Considérée d'un bon oeil par les êtres humains car empêchant les incendies, elles sont jalousement préservées et les gens se font toujours un devoir de leur garder au moins des braises pour se nourrir.
. COMPORTEMENT : C'est une créature inoffensive et il peut même lui arriver de faire montre d'affection envers ceux qui s'occupent d'elle.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Relativement fréquent.
. HABITAT : Partout où il y a du feu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Mar 04 Jan 2011, 15:30


FOUISSEURS

Les fouisseurs sont de mauvaises créatures apparues récemment et qui ressemblent plus ou moins à des raies. Certains disent d'ailleurs qu'il s'agit là d'une manipulation de Inasmir à qui les fouisseurs doivent la vie. D'autres disent qu'il les a simplement réveillé après un long sommeil et que ces monstres existaient déjà par le passé. Qu'on les ai connu il y a fort longtemps ou pas ne change finalement pas grand chose : les hommes les connaissent mal et, pourtant, ce sont des créatures redoutables et dangereuses. Il y a deux races de fouisseurs : les fouisseurs des sables et les fouisseurs des neiges. Ceux des neiges sont relativement plus petits que leurs confrères, mais ils sont aussi plus résistants. Les plus grands spécimens mesurent environ deux mètres cinquante - chez les Fouisseurs des Sables - de largeur et trois de longueur, mais en moyenne, ils mesurent entre cinquante et soixante centimètres.
. COMPORTEMENT : Ils se déplacent sous le sol et attaquent en traître les créatures qui se trouvent sur leur territoire ou de manière plus générale sur leur chemin. Agressives, ces créatures attaquent en groupe de quatre ou cinq et elles ne lâchent jamais leur proie, la traquant sans relâche.
Les fouisseurs possèdent une large mâchoire aux dents acérées qui leur sert à mordre puis à déchiqueter leur victime. Malgré leur petite taille, ce sont des adversaires féroces et avides de violence qu'il ne faut pas sous-estimer, ni négliger, sous peine d'y laisser la vie.
Ils sont d'autant plus dotés d'une ouïe très fine qu'ils utilisent pour repérer leur proie puisqu'elle leur permet d'entendre battre le cœur des êtres humains à des centaines de mètres. C'est un avantage considérable, cependant, cette ouïe très développée les rend très sensibles et ils fuient, par exemple, le vacarme des villes. Une explosion produite par un sorcier ou le rugissement d'un dragon suffisent à les faire décamper : c'est le seul moyen connu jusqu'à ce jour pour s'en débarrasser.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : On en voit de plus en plus, sachant qu'ils se déplacent presque toujours en groupes.
. HABITAT : On ne les voyait au départ que dans les voies oubliées de Bairr Ban. mais ils se déplacent très rapidement. De fait, on peut en trouver partout - tant qu'il n'y a pas de civilisation car ils n'approchent pas des habitations. On trouve pourtant plus dans le septentrion qu'ailleurs : les fouisseurs des neiges chérissent le climat de Rhewlif alors que les fouisseurs des sables grouillent les Bairr Bàn et tout particulièrement dans les voies oubliées, leur soit-disant lieu de naissance...


Dernière édition par Inasmir le Mar 03 Déc 2013, 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Mar 03 Déc 2013, 13:01


FEE MORDEUSE

Les livres de contes regorgent de récits évoquant les Fées, ces petits êtres humanoïdes qui guident les voyageurs égarés à travers la nuit. Cependant, alors que celles ci n'existent que dans les livres de contes pour enfants  ; la Fée Mordeuse elle, existe bel et bien. D'apparence presque humaine, elle est minuscule, de la taille d'un scarabée. Virevoltant à une vitesse folle, les ailes des Fées Mordeuses sont aussi longues que des ailes de libellules et brillent au soleil comme du cristal. Les Fées Mordeuses vivent en nuées de plusieurs centaines d'individus. Elles peuvent pondre jusqu’à cinq œufs à la fois, qu’elles enfouissent dans le sol et qui éclosent une à deux semaines plus tard. Ces créatures sont dotées de deux rangées de dents pointues et venimeuses. La morsure provoque un gonflement de la zone touchée et le poison peut paralyser totalement le membre pendant un mois tout au plus. Le poison n’est cependant pas mortel, sauf si administrer en dose plus importante, ce qui fait des Fées Mordeuses l'ingrédient essentiel de nombres de poisons, mais aussi de remèdes. NE LA CONFONDEZ SURTOUT PAS AVEC LE FEU-FOLLET, QUI LUI EST INOFFENSIF.
. COMPORTEMENT : Ce sont des créatures craintives mais très nerveuses. Elles vivent en essaims. Elles n’aiment pas cohabiter avec d’autres créatures et attaquent les voyageurs. Carnivores, elles dévorent tout ce qu’elles trouvent et peuvent tuer (à plusieurs) des animaux de la taille d'un petit chien. Il arrive de voir deux colonies de Fées Mordeuses s'affronter pour un territoire ou une proie.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Assez fréquente dans les bois et bosquets, et tout endroit humide. Le fait qu'elles se déplacent en groupe de plusieurs centaines d'individus les rendent difficile à rater.
. HABITAT : Les Fées Mordeuses ont besoin d'un fort taux d’hygrométrie pour vivre. Ainsi, on les croise le plus souvent dans les bois et forêts, mais aussi dans les marais ou, plus dangereux, certains sous-terrains. En général, elles fuient les endroits trop exposés à la lumière. Le feu est d'ailleurs un répulsif efficace.


Dernière édition par Inasmir le Mar 03 Déc 2013, 13:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Mar 03 Déc 2013, 13:05


MARAUDEUSE

A première vue, les Maraudeuses ressemblent à de simples loutres. Pourtant, une rapide observation permet de se rendre compte qu'il n'en est rien. En effet, les Maraudeuses sont dotées d'une intelligence bien supérieure aux loutres communes. Souvent surprises à jouer des tours aux voyageurs, la tentation de se venger est forte pour ceux qui se font avoir par elles. Pourtant, la croyance veut qu'un grand malheur s’abattra sur celui qui blesserait ou tuerait une de ces créatures, et une loi interdit même formellement de leur nuire. Peu de gens sont ceux qui connaissent le pourquoi du comment de cette loi. En réalité, les Maraudeuses semblent avoir une affinité très particulière avec les Messagers de l'Oracle d'Eydis, avec qui elles pourraient même communiquer ! Ce qui est sûr, c'est que de nombreux récits racontent comment des Messagers ont été aidé dans leurs missions par des Maraudeuses.

. COMPORTEMENT : Très malicieuses et espiègles, le pire qu'une Maraudeuse pourra vous faire subir est une bonne crise de nerf. Autrement, elles ne sont ni violentes ni dangereuses. Elles vivent en général en petit groupe de quelques individus.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Difficile à dire tant il est compliqué de discerner les Maraudeuses des loutres communes: en général, on ne se rend compte que l'on a affaire à elles qu'après s'être fait délesté de ses provisions, d'un bijou précieux ou après avoir subi l'une de leurs nombreuses farces.
. HABITAT : Les Maraudeuses vivent près de n'importe quels cours d'eau: rivières, fleuves et lacs, mais aussi dans la mer, près des côtes. Il n'est néanmoins pas impossible d'en croiser loin d'un cours d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Mar 03 Déc 2013, 13:09


HENYD

Les Henyd ou Gardiens de la Forêt sont des créatures fort mal connues. Certains druides racontent que, à leur disparition, certains Elfes parmi les plus fervents purent se réincarner dans les arbres les plus vieux et puissants. D'autres disent qu'ils ont toujours existé, bien avant les Hommes et les Elfes. Étrangement, ces êtres sont hautement estimés par les habitants de Lanriel, et encore plus par les Druides qui y en font souvent leur fétiche, car ils sont symboles d'une extrême sagesse. Les Henyd apparaissent le plus souvent sous leur forme la plus classique: des arbres, généralement immense et visiblement très anciens, capables de se déplacer - très lentement - et de parler dans un langage proche de l'elfique et compréhensible seulement des Druides et de quelques Sorciers. Néanmoins, une légende veut que, certaines nuits, les Henyd peuvent s'extraire de leur enveloppe et que leurs âmes pures prennent alors la forme de nymphes, mâles et femelles, dont l'apparence ne diffère de celle des hommes qu'en un seul point: leur chevelure de feuilles et de fleurs. Ce procédé, qui n'est pas sans rappeler la naissance d'Eydis s'extrayant de l'Arbre de Vie, font de l'Henyd une créature sacrée et vénérée. Cela n'empêche pas certains de voir en eux une source de richesse comme une autre, et leur bois est très recherché car réputé magique.

. COMPORTEMENT : On les décrit souvent comme placides et flegmatiques. Parfaitement imperturbables, il est dit qu'ils n’interagissent avec les Hommes que s'ils ont une bonne raison de le faire, et il semblerait que ce soit rarement le cas. Néanmoins, on rapporte parfois des cas où des hommes, souvent bûcherons ou prospecteurs, sont attaqués par les Henyd qui se sentent alors agressés et défendent leurs forêts, conformément à la mission que leur aurait confié Eydis.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Rares. Ils font souvent tout pour rester inaperçus.
. HABITAT : On est susceptible d'en trouver dans n'importe quelle forêt et bois de Lanriel. Néanmoins, la plus forte population d'Henyd semble se concentrer à Rioch na Elves.


Dernière édition par Inasmir le Mar 03 Déc 2013, 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Mar 03 Déc 2013, 13:10


GOBELINS

Les Gobelins sont des êtres humanoïdes à l'allure monstrueuse, ne dépassant que rarement un mètre quarante. Autrefois présents dans toutes régions méridionales de Lanriel, les souverains successifs se sont souvent employés à les éradiquer. Et pour cause: ce sont de vraies plaies. Cupides et violents, ils n'hésitent pas à s'attaquer à tout ce qui leur paraît plus faible qu'eux: voyageurs esseulés, caravanes imprudentes, et même des villages mal défendu. En général, leurs assauts sont brutaux et sauvages, les cadavres des vaincus étant dévorés sur place, et les rares survivants emmenés pour servir de repas plus tard. Ils emportent aussi les richesses, dont ils n'ont pourtant que faire, et certains prétendent que les Gobelins sont, en réalité, les descendants d'hommes punis par Eydis pour leur avarice. Connus pour leur fourberie, ils sont aussi à l'origine de nombreuses expressions lanriéloise, telle que: "fourbe comme un Gobelin".

. COMPORTEMENT : Les Gobelins sont des êtres qui ne connaissent ni le calme, ni la paix. Vivant en communautés de quelques dizaines d'individus tout au plus, ils passent leur temps à se quereller pour la nourriture, le pouvoir, ou le butin qu'ils ramènent. En général, ils suivent un chef dont le "mandat" n'est jamais très long, son règne se terminant souvent par une mise à mort. Mais c'est quand ils ne s'entre déchirent pas que les Gobelins sont vraiment dangereux. En effet, ils s'unissent aussi facilement qu'ils se divisent, surtout lorsqu'il s'agit de tuer et piller les hommes. Si vous croisez leur route, sachez qu'ils attaqueront presque à chaque fois et, si vous les entendez ricaner à la manière des hyènes, c'est qu'ils sont sur le point de charger. Néanmoins, leur violence n'a d'égal que leur couardise, et ils fuient assez vite devant un adversaire résistant. D'ailleurs, ils ont tendance à fuir la magie comme la peste !
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Assez rare. Les politiques royales d'extermination les a pratiquement fait disparaître. Néanmoins, certains régions en sont encore infestées.
. HABITAT : Les Gobelins vivent généralement dans des camps fait de bric et de broc, dans les plaines vallonnées d'Hatvan. Néanmoins, il arrive parfois qu'on en rencontre dans les sous terrains et les ruines d'autres régions, bien que ce soit extrêmement rare.


Dernière édition par Inasmir le Mar 03 Déc 2013, 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Mar 03 Déc 2013, 13:12


NOYEUSES

Les Noyeuses, ou sirènes, occupent une grande place dans l'imaginaire des habitants de Lanriel, faisant souvent l'objet de contes, chansons et légendes. Il faut dire que cette créature mi-femme mi-poisson a de quoi fasciner: dotée d'une beauté fabuleuse et d'une voix enchanteresse, la Noyeuse n'en est pas moins dangereuses car, derrière son apparence angélique se cache une véritable croqueuse d'hommes, au sens propre du terme. En effet, beaucoup racontent comment elles nagent autour des bateaux, dévoilant leurs charmes aux marins et chantant de belles mélodies pour eux. A force de mignardises, elles parviennent à abattre les défenses des plus méfiants. Alors, espérant un baiser de ces sublimes créatures, les matelots se penchent, avant d'être subitement entrainé vers les abysses, dévorés vivants s'ils n'ont pas la chance de mourir noyé.

. COMPORTEMENT : Les Noyeuses sont difficiles à cerner, car elles ont été très peu observée. Aussi, nul ne sait comment elles vivent ou se reproduisent. Ce qu'on sait, c'est que leur apparition est synonyme de danger. Malgré ce qu'elles essaieront de faire croire à leurs proies, elles ne sont jamais dotés de bonnes intentions à l'égard des hommes qui croisent leur chemin: il s'agira toujours de les dévorer.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Assez rare.
. HABITAT : Les Noyeuses vivent dans les fonds marins, mais  certains prétendent qu'elles remontent parfois les fleuves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   Mar 03 Déc 2013, 13:14


CENTAURE

Les centaures sont des créatures mi-hommes mi-chevaux qui vivent dans les grandes steppes du Duché d'Hatvan. Certains disent qu'ils descendent d'un Homme qui élevait des Chevaux. Un jour vint le jour de vendre sa meilleure bête qu'il avait traité comme un enfant depuis sa naissance. Quand la transaction fut faite, le pauvre homme se rendit compte que le cheval lui manquait trop et, ne pouvant le racheter, décida de le voler à la personne même a qui il l'avait vendu, poussé par l'amour qu'il portait à l'animal. Pour le punir de son crime, l'un des plus graves à Hatvan, Domòci Kòn, le cheval mythique protecteur des Steppes, aurait puni l'homme en le mélangeant à sa bête. D'autres disent au contraire que les Centaures sont les enfants de Domòci Kòn, et que leur rôle est de garder les Steppes en son nom.
. COMPORTEMENT : Les Centaures vivent en troupes de quelques dizaines d'individus. Nomades, ils parcourent la Steppe pour chasser et faire paître leurs quelques bêtes. Redoutables archers, les Centaures ne sont pourtant guère dangereux pour l'Homme. En effet, les cas d'attaques sur l'Homme sont très rares, et presque jamais à leur initiative. En revanche, ils mènent une lutte sans merci contre les Gobelins de la région.
. FRÉQUENCE D'APPARITION : Assez commun.
. HABITAT : On ne les trouve que dans les Steppes d'Hatvan. Ils sont nomades, et ne restent donc jamais longtemps au même endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Le bestiaire de nos contrées   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le bestiaire de nos contrées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tout est sous contrôle
» Le contrôleur doit se réveiller [Royaume kinétiques]
» Il était une fois, dans une contrée lointaine... [Endolion]
» Votre Chewing-gum va visiter d'autres contrées
» Département de contrôle et régulation des créatures magiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Echo des Plaines : Chapitre VII ▬ Le Retour d'Inasmir :: ADMINISTRATION :: Monts &
Merveilles
 :: Vivre en Lanriel
-