AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 INQUISITRICES « Au travers des tempêtes, moi, je cherche le jour ... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: INQUISITRICES « Au travers des tempêtes, moi, je cherche le jour ... »   Ven 06 Déc 2013, 04:38


LES INQUISITRICES

« au travers des tempêtes, moi, je cherche le jour. »


Les Inquisitrices - appelées aussi Juges de Vérité ou Confesseurs - , partagent avec les Druides un lien particulier avec la Déesse-Mère, puisqu'elles aussi sont considérées comme des interprètes privilégiées de la volonté d'Eydis.

Les Inquisitrices sont apparues longtemps après tous les autres peuples de Lanriel. En fait, les premiers écrits qui relatent leur présence en Lanriel date de l'an Trente du Quatrième Âge, soit il y a tout juste deux cent ans. Au début, ce n'était que des femmes ordinaires, sans aucun lien apparent entre elles. Puis on leur découvrit un talent particulier, unique en Lanriel: le pouvoir de Clairvoyance, qui leur permet de voir le vrai à travers le faux, la vérité dans le mensonge, la justesse dans l'erreur. L'Inquisitrice n'a qu'à toucher et plonger son regard dans celui de la personne qu'elle veut confesser. Dès lors, il devient impossible pour elle de mentir au Juge de Vérité.

Au début, on a cru qu'elles étaient simplement des druidesses légèrement différentes, et certaines reçurent même une formation pour le devenir. Une vision de l'Oracle vint finalement donner un sens à leur apparition: elles étaient un cadeau d'Eydis elle-même, et elles devaient apporter la Justice aux Singuliers qui en avait cruellement besoin, tant les erreurs, les abus ou les décisions arbitraires étaient alors fréquents. C'est Inasmir qui décida, avec l'accord du Roi, de regrouper celles que l'on nomma dès lord les Inquisitrices.

Elles héritèrent alors de la lourde tâche qu'est celle de rendre la Justice. On édifia un temple à la gloire d'Eydis, au coeur de Cathairfal, au sein duquel elles résideraient. Toute une hiérarchie fut mise au point. A la tête de l'Ordre des Inquisitrices, on trouverait maintenant une Inquisitrice-Mère, dont le rôle était - et est toujours - d'organiser, guider et commander le reste des Inquisitrices. Les autres seraient chargées d'apporter la Justice à travers le Royaume, aussi bien dans les villes que dans les campagnes. C'était du moins leur rôle originel. Au fil des décennies, elles obtinrent peu à peu la charge des rites et de la spiritualité, notamment dans les grandes villes, et surtout à Cathairfal, prenant une place jusque là plus ou moins laisser vacante par les Druides qui, par nature, fuient les grandes cités.

C'est à partir de ce moment que les Inquisitrices développèrent leur vision particulière de la religion. En effet, leur nouveau rôle ecclésiastique a contraint à renforcer le nombre d'Inquisitrices dans les villes, et à diminuer celles qui parcourent la campagne. Dès lors, la plupart sont devenues citadines, et se sont peu à peu coupées de la spiritualité telle qu'elle est prônée par les Druides, c'est-à-dire une proximité avec la Nature et les éléments, les nombreux rituels visant à honorer les esprits, etc. Bientôt, les Inquisitrices développèrent leur propre vision de la religion. Pour elles, Eydis est Toute Puissante. Il n'est pas question de Mynkor, ni même du Dieu Cornu: pour elles, ils n'ont jamais existé. De la même façon, elles pensent qu'il ne convient plus d'honorer la Déesse-Mère à travers les rituels druidiques - que les plus virulentes qualifient de "païens" - mais à travers de longues messes durant lesquelles elles délivrent la parole et les enseignements d'Eydis. D'ailleurs les Inquisitrices préfèrent les temples urbains aux bois sacrés et autres lieux naturels utilisés par les Druides pour leurs rites.

Néanmoins, leur conception de la foi ne fait pas l'unanimité. Les Druides, bien plus nombreux et dont les idées sont plus influentes que celles des Inquisitrices, exècrent ces dernières, dont ils considèrent que le rôle originel est aujourd'hui parasité par leurs nouvelles ambitions ecclésiastiques. De plus, leurs pouvoirs font qu'elles soient craintes par les singuliers, surtout dans les petits villages. Dans les recoins les plus reculés du Royaume, les Inquisitrices sont parfois capturées ou lapidées si elles ne font pas attention ou ne s'attachent pas les services d'un Sorcier. Dans les villes, elles sont généralement appréciées, et une petite partie de la population citadine du Royaume commence à adhérer plus ou moins franchement à leurs idéaux, notamment parmi les Blasonnés.

Informations complémentaires:

  • Seules les femmes peuvent devenir Inquisitrices. La légende veut que le jour où un homme sera investi des pouvoirs d'une Inquisitrice, alors la fin du monde sera proche.

  • Le pouvoir de Vérité se manifeste en général après un évènement important dans la vie de la jeune fille - cet évènement est souvent lié au mensonge, à l'injustice ou à la violence. Quand la jeune femme découvre son pouvoir, elle doit accomplir un pèlerinage jusqu'au Temple d'Eydis à Cathairfal, où elle rencontre la Mère-Inquisitrice qui la confirme alors dans son statut. Après une brève formation, on lui assigne un rôle au sein de l'Ordre: elle peut être préposée au culte dans une des grandes villes du Royaume, chargée de rendre la Justice dans les campagnes, etc ...

  • En détournant leur pouvoir de Clairvoyance, les Inquisitrices disposent d'un pouvoir d'Autorité: au lieu de forcer leur victime à dire la vérité, elles peuvent insuffler à celle-ci le désir  de leur plaire. Sous le charme, l'individu visé fera tout pour satisfaire l’Inquisitrice, et obéira à ses moindres désirs. Néanmoins, utiliser ce pouvoir est plus que risqué pour ces femmes: en général, elles s'évanouissent quelques minutes avoir utilisé leur don, et le charme se rompt alors. Si elles essaient de maintenir le contact ou d'utiliser ce don trop souvent, elles ont de grandes chances d'en mourir. Néanmoins, on dit que les Inquisitrices les plus expérimentées peuvent maintenir le charme plusieurs jours durant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270


Inasmir

Citation : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec egestas laoreet ipsum in iaculis. Morbi vestibulum ex ut magna pulvinar molestie. Aenean eu est imperdiet, volutpat libero efficitur, ullamcorper tellus. Integer sed euismod libero. Nulla augue mauris, ultrices ac nisi sit amet, tincidunt dignissim est. Donec quis condimentum erat, vel consequat ipsum. In sed condimentum enim. Maecenas sollicitudin iaculis lectus. Proin quis enim metus.

▬ Contributions à l'histoire : 270

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: INQUISITRICES « Au travers des tempêtes, moi, je cherche le jour ... »   Ven 06 Déc 2013, 05:09


LA JUSTICE

« la justice est l'amour guidé par la lumière. »


La justice est avant tout une question de peuple et de territoire. Les dessinateurs, les devins, les dragonniers, les druides et les sorciers formant respectivement des tribus solidaires, petites et étroitement soudées entre membres, elles obéissent à une justice simple qui leur est propre. Les rôdeurs, semble-t-il, n'obéissent à aucune loi et ne connaissent pas de justice, mais la vérité, c'est qu'ils sont si respectueux de la tradition et de règles qui régissent le monde, qu'ils n'ont jamais l'occasion de se soumettre à une quelconque justice. Les inquisitrices, elles, sont la justice même.
Quant aux singuliers, leur système judiciaire est de loin le plus élaboré et lorsqu'un membre de n'importe quel peuple entre en conflit avec un singulier, c'est la justice de ce dernier qui est rendue. Pourtant, bien souvent, la justice est imparfaite et hasardeuse, ne traitant pas tous les individus de la même façon selon leur race, leur statut, leurs origines, ou même leur quartier. De plus, elle n'est que trop cruelle envers les coupables, car la justice se doit d'être exemplaire.

La plupart du temps, les conflits se règlent dans le quartier où la faute a été commise, de manière privée. Les deux parties essayent tout d'abord de trouver un compromis et si elles ne tombent pas d'accord, elles pourront se défier à mort ou bien elles feront appel à leurs prêtres ou seigneurs qui se chargeront de la mise en œuvre d'un procès populaire (la population influence la décision finale). Dans les cas les plus graves (meurtre, adultère, crime de mœurs, haute trahison...) les différentes parties sont introduites à l'audience du roi qui prendra une décision, mais rien n'empêche n'importe quel habitant de Cathairfal de réclamer l'aide du roi s'il la désire.

Normalement, tout procès doit se faire en présence d'une Inquisitrice qui a le pouvoir de déceler la vérité du mensonge dans les yeux des êtres humains et donc de permettre un jugement juste et équitable. Cependant, les Juges de Vérité n'étant pas assez nombreuses pour se rendre présentes dans tout le royaume, de nombreux jugements sont rendus sans qu'une Inquisitrice ait pu rendre son verdict, ce qui conduit à des erreurs de justice, qui, d'ailleurs, surviennent fréquemment mais ne scandalisent pas outre mesure car la plupart des gens pensent qu'il vaut mieux arrêter un innocent plutôt que de laisser courir un criminel.
On peut aussi faire appel à une Inquisitrice lorsqu'on en croise une, celle-ci règle le conflit et peut donner une sanction au coupable qui se traduit en général par la réparation de la faute commise ou bien par un quelconque autre dédommagement.

Ceux qui peuvent faire appel aux Inquisitrices sont les plus chanceux, car ils sont assurés de recevoir une justice honnête. Pour les autres, les facteurs hasard et providence sont de mise, car, souvent, lorsqu'une personne est accusée d'un crime qu'elle nie avoir commis, elle est torturée jusqu'à l'aveu ou la mort grâce aux ordalies. Quant aux sanctions appliquées, elles varient selon les juges (la sanction étant laissée à leur imagination) mais elles peuvent être très cruelles puisque les châtiments corporels sont monnaie courante. La plupart du temps, on retrouve le pilori, la flagellation, la mutilation (selon le crime) ou bien des travaux forcés qui permettent au coupable de faire pénitence. La peine capitale est la peine de mort dont il existe plusieurs méthodes d'exécution comme la pendaison, la décapitation, l'écartèlement par des chevaux, l'empoisonnement par potion, l'ébouillantage par huile brûlante, ou encore le bûcher. Il est toutefois possible d'échapper à la peine de mort tout d'abord si l'on est gracié, mais aussi en se résolvant à une vie modeste et humble en servant Dieu ou les Inquisitrices, ou bien le roi à la guerre. Il est aussi possible de fuir et de choisir de mener une vie de proscrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

INQUISITRICES « Au travers des tempêtes, moi, je cherche le jour ... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» Prix du petrole a travers le temps
» A travers la montagne. [PV Peintre]
» [TopikaMétéo] La tempête...
» Courant a travers bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Echo des Plaines : Chapitre VII ▬ Le Retour d'Inasmir :: ADMINISTRATION :: Monts &
Merveilles
 :: Les Peuples de Lanriel
-