AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Chasse aux êtres des marécages |Solan, Izhelindë, Wilhelm|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
▬ Contributions à l'histoire : 450


Eydis

▬ Contributions à l'histoire : 450

MessageFeuille de route
MessageSujet: Chasse aux êtres des marécages |Solan, Izhelindë, Wilhelm|   Mar 14 Aoû 2012, 08:27



Chasse aux êtres des marécages.

Solan, Izhelindë & Wilhelm

Des nappes de brume, linceuls d'une blancheur laiteuse, flottaient, suspendues entre ciel et terre. Elles glissaient le long de l'eau puante des marécages de Dorcha Dúil, s'enroulaient autour de la végétation torse et déformée qui poussait dans cette région désolée, tentacules éthérés mus par un vent imperceptible. Ce paysage de désolation morbide digne des pires visions d'horreur, l'odeur de décomposition permanente et les récentes attaques sur les caravanes poussaient les voyageurs à éviter la région, à quitter la route royale pour s'engager dans des sentes perdues envahies d'herbes folles, préférant perdre quelques jours plutôt que de risquer une mauvaise rencontre. Dans les marécages, la voix s'étouffait pour ne devenir qu'un murmure, un filet de mots prononcé à grand peine, par nécessité lorsque ceux qui devaient longer ce sinistre endroit avaient besoin de se faire comprendre de leurs pairs. On ne brisait pas impunément le silence de ces lieux. Pas si près de la présence inquiétante de la forteresse de Mogaròr que le brouillard avait le bon goût de dissimuler. Encore qu'on aurait pu trouver préférable de pouvoir examiner la citadelle en ruines pour être sûr une bonne fois pour toute qu'elle n'était pas réinvestie et que les tristes évènements liés à la sorcière Tanith Ruane n'était qu'un incident de parcours isolé. Qu'il ne s'agissait pas de l'avant-garde d'une nouvelle attaque de Vorlun.

Les aventuriers munis d'une carte avaient pour point de rendez-vous le lieu de la dernière attaque. Une halte connue de tous qui s'étaient quelques semaines plus tôt transformée en un champ de bataille impitoyable à la faveur de la nuit. Depuis nulle caravane marchande ne passait plus par les marais et la circulations des biens et des personnes s'en était trouvée considérablement ralentie. Personne, pas même les soldats de l'armée régulière, dépêchés pour rapatrier les corps n'avaient songé à nettoyer l'endroit aussi la plus grande partie des décombres se trouvait-elle encore sur place. Entre les cadavres de chevaux que leurs entraves avaient empêché de fuir, les tentes éventées et les charrettes renversées mais toujours grossièrement disposées en arc de cercle, personne ne pouvait se tromper sur le drame qui s'était noué à cet endroit. Les voyageurs avaient été assaillis en pleine nuit alors qu'ils profitaient d'un repos bien mérité. Leurs assaillants avaient néanmoins payé un certain tribut pour cette attaque inique puisque la tête d'un être des marécages décorait désormais la pointe d'une lance. Ses traits vaguement humains ressemblaient à une mauvaise parodie d'une femme. Le crâne a présent dépouillé d'une partie de sa chair blanche et molle, comparable à celle des poissons, exhibaient une ossature fine, élégante presque avec de grands globes oculaires vides. Elle possédait même un zygomatique, trace d'un nez qui avait depuis longtemps disparu. La mâchoire enfin ressemblait en grande partie à celle de n'importe quel humain si l'on excluait qu'elle ne possédait que des canines. Cette charogne immonde donnait le ton de ce que devrait être le résultat de la mission.

La berge boueuse toute proche, cernée par des roseaux maladifs, plongeait en pente douce dans une eau sombre et malsaine alors que les marécages tout entier exsudait une aura de malveillance à l'affût. Il allait désormais falloir plonger au cœur de cet univers perdu dans les brumes pour se mettre en quête d'une tribu de créatures meurtrières qui avaient enlevé des hommes pour se reproduire...


Citation :
déroulement

  • Le nombre de mots sera abaissé à 300 minimum mais sera susceptible d'évoluer ;
  • L'ordre de passage se déroulera comme suit : MJ, Solan, Izhelindë, Wilhelm.
  • Vous avez trois jours pour répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▬ Contributions à l'histoire : 2354


Solan Runnarth

▬ Contributions à l'histoire : 2354

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Chasse aux êtres des marécages |Solan, Izhelindë, Wilhelm|   Mer 15 Aoû 2012, 08:21

Solan n’aimait pas voyager à travers Dorcha Duil, pas plus qu’il n’avait apprécié ça les fois précédentes. C’était un endroit humide et puant, au-dessus duquel pesait toujours cette atmosphère sordide qui donnait l’impression d’évoluer au cœur même des ténèbres. Et pourtant, il était revenu encore une fois, malgré qu’il se fût juré de ne plus jamais mettre les pieds dans la chape d’eau boueuse qui recouvrait presque l’ensemble de la région. Comme les fois précédentes, c’était l’appât du gain qui l’y avait poussé : deux cents pièces d’or tout droit sorti des coffres royaux pour s’occuper d’êtres des marécages. Il avait d’abord hésité car, après l’araignée géante de Mogaror, Solan craignait de finalement ne pas trop apprécier la compagnie des monstres, d’autant qu’il se demandait si quelque force maligne ne les rendait pas plus féroces encore. Mais quoi ? Depuis quand était-il du genre à cracher sur deux cents pièces d’or ? Il avait donc accepté.

Il était arrivé le premier sur les lieux. Ici, l’odeur était encore plus épouvantable que dans le reste du marais, et les traces de combat encore évidentes le confortèrent dans son idée d’avoir revêtu, un peu en amont de la route, une broigne de cuir cloutée flambant neuve. L’épée à la main, il se mit à fouiller les restes de la caravane marchande désormais abandonnée, en quête de quelques biens de valeurs, mais il ne trouva rien d’intéressant. Il tourna encore un peu, puis finit par découvrir la tête d’un des humanoïdes responsables de l’attaque. Il eut un air de dégoût, ce qui l’étonna car l’odeur des cadavres de chevaux en décomposition ajouté à l’humidité, au brouillard et à l’odeur d’eau croupie de Dorcha Duil le révulsait déjà. Il détourna brièvement le regard vers les marais qui bordaient la route. Il soupira. Qu’est-ce que cette foute région pouvait bien encore lui réserver ? Il espérait que les quelques fables qu’il avait entendu au sujet de ces créatures n’étaient pas fondées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▬ Contributions à l'histoire : 705


Izhelindë Hardansson

▬ Contributions à l'histoire : 705

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Chasse aux êtres des marécages |Solan, Izhelindë, Wilhelm|   Mer 15 Aoû 2012, 12:36

    La liberté avait une sapidité d'ambroisie, ce goût du danger retrouvé, les veinures embrasées de cette envie de frémir devant une entité réelle ou imaginée, peu lui challait, tant qu'elle avait son apport d'émotions fortes. L'opportunité s'était présentée à elle et la tentation fut trop enjôleuse pour qu'elle ne puisse l'ignorer, quand bien même elle s'était surprise à hésiter lorsqu'elle avait pris connaissance des étrangetés qui avaient cours dans les tréfonds de Dorcha Dúil. Voilà fort longtemps qu'elle ne s'était pas risquée à l'aventure, trop surveillée par les séides de son père ou ceux de ce maudit promis qui, par chance, était pour l'heure absent de la capitale. Appelé à rallier Mhian Dhiaga au plus tôt, lui avait-on dit alors que le bougre était déjà parti, un poids retiré des épaules et plus d'oxygène – et il n'en fallut pas plus pour la corrompre et lui faire omettre toute sa circonspection princière. Les factionnaires d'ordinaire chargés de sa sécurité étaient bien moins nombreux qu'au début de sa captivité, cela faisait fort longtemps désormais qu'elle n'avait pas quitté la demeure, depuis qu'Athran l'y avait ramenée par la force. Sa pondération avait-elle suffit à regagner la confiance de ses pairs, du souverain en particulier, pour qu'il lui accorde plus d'occasions de filer ? Grave bévue s'il en était, car à peine ces détails remarqués, Izhelindë s'en était allée sur le rachis de son fidèle destrier pour qu'il l'emmène au loin, là où l'odyssée s'époumonait.

    Plus au sud, le cloaque de sa destination aux suintements de mort. Cet endroit de noirs songes, la sylphide n'y avait jamais mis les pieds qu'à travers les opuscules qu'elle avait autrefois lus. Elle en connaissait les contes et légendes, les absconses raisons pour lesquelles la peuplade évitait à tout prix sa fragrance putride. Le mystère était intègre, quelles folies se perpétuaient donc encore dans cet ancien logis de sorcière ? Plus qu'une curiosité personnelle, la sécurité de ses sujets était un feu sacré sur lequel il lui fallait veiller, à sa façon, mais elle s'y dévouait. Et la sépulture de caravanes et les monticules de macchabées la guidèrent aisément vers le point de convergence, là où une cohorte d'aliénés avaient décidé de se retrouver pour mettre un terme aux exactions de quelques créatures que l'on croyait effacées. Vêtements adéquats à cette expédition, allures d'indigente retrouvées pour son plus grand bonheur, la jeune femme se frotta le nez suite aux innommables effluves qui engloutirent son sens olfactif. Elle parvint au lieu de rendez-vous, où elle découvrit un galbe déjà présent, un quidam dont elle n'avait aucune connaissance de l'identité et duquel elle approcha prudemment – inutile qu'il la dilacère dès le début en se fourvoyant de cible !


    « Hé ! » Interpella t-elle. « Pour une fois que j'suis pas la première... Oh ! Par tous les... »

    Ses prunelles de quartz s'étaient figées sur la tête tranchée et artistiquement installée au centre d'ici. Fascinée par cette incroyable sculpture de mythes, elle s'en rapprocha sans attendre, près, bien plus proche que ne l'avait été l'inconnu avant elle. Elle observa la créature sous toutes les coutures, tant intriguée, tant émerveillée de la manière par laquelle la nature avait oeuvré, même s'ils étaient là pour la défaire de son mortifère ouvrage. Ses phalanges osèrent se lever et effleurer l'épiderme desquamé dont le contact lui fit pousser une interjection de dégoût.

    « Erk ! » Elle s'essuya sur son habit puis se redressa. « Les êtres des marécages... Si on m'avait dit que j'en verrais un jour, je l'aurais jamais cru. »

_________________

« Some stars for You. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▬ Contributions à l'histoire : 742


Wilhelm Nyström

▬ Contributions à l'histoire : 742

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Chasse aux êtres des marécages |Solan, Izhelindë, Wilhelm|   Dim 19 Aoû 2012, 07:25


    Un grognement sortit de sa gorge quand on lui demanda de retourner sur les lieux maudit de Dorcha Dúil. Trop de fois il s’était retrouvé en mauvaise situation sur place, mais nécessité faisant force de loin, Wilhelm n’avait pas eu d’autres choix que d’accepter la proposition de contrat. Voilà trop longtemps qu’il s’était retrouvé à flâné un peu partout pour s’accorder quelques moments de réflexion nécessaires. Et les fonds de sa bourse avaient dangereusement diminué. S’il ne voulait pas se retrouver dans l’obligation de rentrer au refuge pour passer l’hiver, il fallait qu’il accepte. Une fois dans sa vie, le rôdeur s’était retrouvé en présence d’être des marécages, mais il était en présence de quelques compagnons et le travail n’avait pas été plus compliqué que cela. Il ignorait tout de ses acolytes qui seront plus place pour partager la corvée, peut être qu’il reconnaitrait certaines personnes de sa caste, ce n’était pas rare de revoir des rôdeurs d’un contact à l’autre de toute manière.

    Une nouvelle fois, il avait été forcé de laisser sa jument à une connaissance du refuge pour ne pas qu’elle subisse les aléas des marécages et ne se blesse à patauger dans la boue. S’inquiéter pour la santé de son équidé en pleine mission n’était pas la meilleure chose à faire. Aussi bien il n’avait que ses oiseaux avec lui, qui savaient se mettre à l’abris en cas de problème. Leur maitre avait suffisamment connu des combats pour qu’ils apprennent rapidement la nécessité de s’enfuir dès qu’il tirait son épée. Son faucon repéra d’ailleurs rapidement le lieu de rendez-vous pour filer dans cette direction, une carte était bien inutile quand on avait son propre éclaireur ailé pour montrer le chemin. Il n’était d’ailleurs pas le seul présent quand il arriva sur place. Il eut même la surprise de voir qu’il connaissait toutes les personnes présentes. L’un à cause de Tanith, et l’autre à cause de certains évènements malheureux dans une taverne mal fréquentée. Le destin a un sens de l’humour vraiment douteux.

    « C’est pas vrai. »
    Siffla-t-il entre ses dents avec un bref rire en direction d’Izhi. « Tu t’es perdu au milieu de la forêt en voulant rentrer chez tes parents ? Par Eydis… j’ai vraiment pas de chance. »

    Il eut un bref hochement de tête en guise de salut envers Solan, l’idée de devoir se souvenir de leur expédition non loin d’ici lui retournait l’estomac et il préférait faire silence sur ce détail.

    Il ne savait pas exactement le nombre de personnes commandités sur cette affaire, mais trois… ou deux et demi, était suffisant pour commencer à travailler. Le rôdeur posa sa chouette sur une des charrettes détruite avant d’inspecter la scène du crime. Non sans froncer le nez dans une grimace de dégout. Il s’intéressa plus particulièrement la tête d’une des créatures coupable d’un tel carnage, plantée au milieu d’une pique. Le rôdeur avait déjà vu ça, le survivant responsable d’un tel acte doit être celui qui a décidé de recruter des mercenaires.

    « Attendons-nous encore du monde ? » Demanda Wilhelm sans quitter des yeux la tête mutilée.


_________________
For all those who would hurt you: I wish I could have taken this blow for you. For all those who hurt you: I wish it had been my blood instead of you.
Let the tide turn, let oceans shift. Wolf-mother, rise avenge my love. Let the new era of vengeance begin. My angel is fallen, my kindness is lost.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▬ Contributions à l'histoire : 450


Eydis

▬ Contributions à l'histoire : 450

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Chasse aux êtres des marécages |Solan, Izhelindë, Wilhelm|   Sam 25 Aoû 2012, 03:30

Le vent balayait le marais de manière sinistre lorsque un cavalier surgi des brumes. Un cavalier solitaire monté sur un cheval léger qui portait l'écusson bien connu de la garnison des landes. C'est une grande surprise pour n'importe qui de voir un membre de cette troupe de soldat si éloigné de son lieu d'affectation. Néanmoins, un examen plus attentif du nouvel arrivant contribua à expliquer la raison de sa présence en ces lieux. Il s'agissait pour le jeune homme de vérifier que la troupe était bien complète et qu'il ne manquait aucun candidat à l'excursion dans les marais. Arrivé au niveau du groupe, il arrêta son cheval pour toiser le trio de manière ouvertement méprisante. Apparemment la taille réduite de l'expédition ne l'étonnait pas outre mesure. Il avait même l'air de se délecter de la perspective d'envoyer des mercenaires patauger dans les marécages. Voire de se réjouir de leur mort éventuelle. S'emparant d'un parchemin qu'il avait transporté dans sa sacoche depuis le début de son voyage, il s'éclaircit la gorge avant de déclarer. "La Garnison des Landes et l'autorité royale déclare que tout aventurier présent au moment de l'arrivée du messager de la Garnison veillant sur Tuamarbh sera considéré comme participant à l'expédition visant à l'élimination d'une tribu d'êtres des marais à l'origine d'attaque sur les caravanes marchandes. Aucun retard ne sera toléré et les mercenaires devront se mettre en route à l'ordre du cavalier que la Garnison des Landes aura jugé bon de dépêcher sur place pour transmettre ce message." Marquant une pause, il rangea la déclaration portant le sceau royal dans sa sacoche avant de considérer d'un œil mauvais les trois aventuriers. "Vous pouvez y aller... Tâchez de ne pas vous faire dévorer trop vite, je n'ai pas l'intention d'intervenir." N'importe quel spectateur aurait pu douter de ses prétentions à faire grand mal au moindre adversaire étant donné sa carrure, son jeune âge et le mauvais état de son épée visiblement plus destinée à dissuader les ennemis que véritablement efficace. De toute évidence, il méprisait les mercenaires ou les jalousait et n'avait qu'une hâte, rejoindre le lieu déprimant où il passait d'ordinaire ses journées. Faisant volter son cheval, le jeune homme fit prendre le galop à sa monture. Les sabots de la bête s'enfonçant dans la boue du chemin, ses premières foulées ne manquèrent pas de soulever une série d'éclaboussures glaiseuses et puantes qui éclaboussèrent le trio, suprême insulte de ce subordonné mal luné qui ne s'attarda pas pour vérifier le succès de son entreprise. Les aventuriers avaient confirmation de leurs suspicions. Ils étaient désormais seuls face à un environnement qui n'était pas connu pour se montrer agréable aux humains quels qu'ils fussent. Entre les tourbières qui happaient l'imprudent, les poches de gaz qui transformaient la moindre torche en bombe à retardement et une faune naturellement carnassière, personne n'envisageait jamais sereinement la possibilité de traverser les marais.

La perspective de chasser à trois une tribu d'être des marécages suffisamment téméraires et assurés pour attaquer des caravanes, paraissait soudain un peu moins sympathique. Et même la promesse de deux cents pièces d'or était moins encourageante. On pouvait se demander si le tintement de l'or valait réellement tous les efforts consentis. Et le risque de finir dans le ventre d'une créature monstrueuse. Néanmoins le chemin parcouru ne laissait plus le loisir de reculer ou de changer d'avis. La seule voie qui restait était devant, à travers les bassins d'eau noire, à travers les brumes laiteuses, dans un terrain propice aux embuscades. Il fallait avancer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageFeuille de route
MessageSujet: Re: Chasse aux êtres des marécages |Solan, Izhelindë, Wilhelm|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasse aux êtres des marécages |Solan, Izhelindë, Wilhelm|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'esprit des Marécages ; Pv Bloody Robbery & Fouganzy
» [MISSION]Promenons-nous dans... Les marécages! Super![PV: Akito, Makoto et Ultia]
» Presque chez nous
» Le sorcier des marécages
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Echo des Plaines : Chapitre VII ▬ Le Retour d'Inasmir :: HORS JEU :: Vous serez
tous pendus !
 :: Miroir aux souvenirs
-