Echo des Plaines : Chapitre VII ▬ Le Retour d'Inasmir


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dieu collabore avec tout homme animé d'un désir ardent ▬ Blodwen

Aller en bas 
AuteurMessage
Galahad Caherval

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 1017

MessageSujet: Dieu collabore avec tout homme animé d'un désir ardent ▬ Blodwen   Ven 01 Juin 2012, 20:07

     Les rues de Cathairfál étaient bondées à cette heure de la journée et il était difficile de se mouvoir sans buter dans un passant ou un marchand qui haranguait les habitants pour essayer de vendre telle où telle marchandise. Cette promiscuité n'était pas au goût du Singulier qui préférait de loin se trouver dans un endroit où il n'offrait pas son dos au premier venu. Paranoïaque ? Non, pas vraiment, simplement prudent. Le jeune forgeron d'un village perdu de Lanriel n'était pas dénué d'un certain instinct de survie et il n'avait aucune envie de voir ses aventures stoppées avant même d'avoir réellement débutées. Galahad leva les yeux vers le soleil, essayant vainement de savoir s'il était coincé dans cette masse depuis longtemps, puis il reporta son attention sur la foule. C'était l'endroit idéal pour voler des bourses, il avait son poignard sur lui et aurait aisément pu couper quelques bourses pour remplir un peu le sien et garder un pécule de côté pour les jours difficiles. Seulement se connaissant, l'Héritier savait bien que son goût pour le luxe – qui n'était pas compatible avec ses revenus – aurait fait fondre cet argent comme neige au soleil. Non, ce n'était pas le moment. Il avait rendez-vous avec Blodwen, quelque part dans une ruelle de la ville et il ne pouvait pas prendre le risque d'être remarqué et embarqué par les gardes pour quelque chose d'aussi futile qu'une bourse volée. La sorcière se trouvait-elle en ville depuis longtemps ? Il ne le savait pas, tout ce qu'il pouvait dire c'était qu'ils devaient se rencontrer pour que le jeune homme la tienne au courant des dernières nouveautés et puisse éventuellement espérer qu'elle aurait quelque chose d'intéressant à lui donner.

     La demoiselle était, à ce jour, la personne au sein des Héritiers en qui le forgeron avait le plus confiance. Elle était aussi la seule à ne pas le sous-estimer parce qu'il n'était « qu'un Singulier » ou alors elle le cachait bien. Il n'avait jamais remarqué la moindre hostilité de sa part, mais peut-être tout simplement qu'elle était une manipulatrice infiniment plus douée que lui ? Le jeune homme n'en savait rien, mais seule une chose importait au final, que Blodwen puisse lui être d'une aide certaine et qui sait, peut-être même bien lui permettre de réaliser ses projets et d'atteindre son but ? Il avait encore du mal à savoir ce que la sorcière attendait de lui, si du moins elle attendait quelque chose, mais restait persuadé que leur accord perdurerait encore un bon moment. Le contraire l'aurait profondément agacé il fallait en convenir.

     C'était donc pour pouvoir discuter de choses et d'autres avec elle que le forgeron fendait la foule, lui qui détestait cette proximité et ce contact avec d'autres personnes. Il espérait sincèrement que leur conversation lui apporterait quelque chose et qu'il n'y allait pas juste pour voir ses beaux yeux. Même si la belle était très avantagée par dame Nature en ce qui concernait le physique, il était bien trop égocentrique pour envisager se concentrer sur quelque chose d'autre que ses intérêts. Le temps perdu à admirer une belle plante sera du temps inutilisé pour améliorer son statut. Il progressait assez rapidement et après quelques dizaines de mètres, une fois qu'il eut dépassé le centre de la place où le marché se déroulait, le jeune homme vit enfin les rues devenir plus praticable. La foule était clairsemée et à part quelques personnes qui venaient dans sa direction, la voie était libre. Galahad pressa donc le pas, ne tenant pas à attirer l'attention sur lui – même s'il restait quelqu'un de trop commun pour que ce soit le cas – puis il se dirigea vers la ruelle où le rendez-vous avait été fixé. Une espèce de petite veine dans le labyrinthe des rues de Cathairfál qui débouchait sur une courette déserte. L'endroit idéal pour être en paix. Lorsqu'il arriva, le singulier était le premier, la sorcière était en retard. Ou lui en avance ? Il lâcha un grognement contrarié avant de s'installer sur un muret en brique, érodé par le temps et le manque d'entretien. Les jambes pendantes dans les airs, il patienta. Longtemps, du moins à son goût, puis tout à coup une silhouette familière se dessina. Il leva les yeux vers elle et avec son amabilité naturelle, salua la demoiselle à sa manière.

     ▬ Ce n'est pas trop tôt ! J'ai cru que j'allais devoir venir te chercher parce que tu t'étais perdue dans les rues de la ville. Il soupira d'un air contrarié, accentuant volontairement son agacement. Même si tu ne sembles pas le croire, je n'ai pas de temps à perdre et j'ai aussi des choses à faire moi ! »

     Toujours aussi aimable, même s'ils ne s'étaient pas vus depuis un moment le forgeron ne comptait pas sauter au bas de son mur pour lui voler dans les plumes et la saluer. Non, il était bien trop versatile et gamin pour agir de la sorte. Il avait sa fierté ! Le Singulier sauta au bas de son muret, époussetant rapidement ses habits simples avant de s'approcher de Blodwen pour s'arrêter à une distance respectable. Galahad aimait bien avoir sa bulle personnelle où personne n'entrait et il veillait à ce qu'elle reste bien présente. Croisant ses bras sur son torse, il relança la discussion.

     ▬ J'ai pas mal d'informations à te communiquer, mais j'espère que tu as aussi quelque chose pour moi ! Ce n'est pas parce que c'est toi que je vais tout te donner sans rien avoir en retour.... »

     La subtilité faite homme. Ils se connaissaient depuis quelques mois désormais et par conséquent le jeune homme considérait qu'il pouvait faire preuve d'une franchise plus que brutale à son égard. D'un côté, le Singulier s'autorisait ce luxe même avec les gens qu'il ne connaissait pas, donc ce n'était pas comme si leur lien entrait en ligne de compte. Laissant enfin l'occasion à la demoiselle de répliquer - et éventuellement de le remettre à sa place - le forgeron scella ses lèvres et endigua le flot de critiques. Au fond, lorsqu'on le connaissait bien, ces paroles pouvaient presque être interprétées comme un « Bonjour, je suis ravi de te revoir ! » Sauf qu'il ne le dirait jamais de vive voix bien évidemment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://song-of-ice-and-fire.forumotion.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dieu collabore avec tout homme animé d'un désir ardent ▬ Blodwen   Mar 05 Juin 2012, 18:10

Reste cachée, petite fille. Bientôt la nuit tombera sur les rues de la Capitale, alors tous les chats seront gris. Et les yeux jaunes comme la lune, illumineront la ville comme autant de feu rougeoyant.

Se penchant par-delà le toit de l’auberge, le petit animal observait les passants avec un intérêt non dissimulé. Il avait le regard intelligent, contrairement à la majorité des animaux que l’on pouvait rencontrer dans ces rues. Les chats avaient en général un air vide ou cruel. Elle était cruelle, c’était un fait, mais aujourd’hui il ne s’agissait pas pour elle de cherchait une proie. Elle n’était pas en chasse. Elle était suivie, tout du moins en avait-elle la désagréable impression depuis qu’elle avait quitté l’appartement d’un jeune noble jaloux quelques ruelles plus loin. Elle était dans la capitale depuis quelques jours seulement et déjà son parfum se mélangeait aux odeurs putrides de sueur et d’excrément. La foule, voilà ce qu’elle n’aimait pas dans ces lieux. Blodwen était terrifiée par la foule, car il était plus facile de cacher un couteau entre les corps serrés des putains et des artisans que dans une campagne déserte. Cela elle le savait. Et dans ces moments-là elle regrettait presque d’avoir quitté sa région et la chaleur de sa famille. Puis elle reprenait la route, parcourant les routes, les vallées verdoyantes et les forêts immenses du pays. Alors elle goûtait à la liberté et elle se souvenait que rien n’était plus puissant et plus appréciable que cela. Elle observait les foules qui traversaient les rues, en cherchant quelqu’un de différent … Quand soudainement elle le vit : une silhouette immense qui s’était arrêtée et semblait chercher quelque chose autour de lui. L’animal laissa échapper un piaffement et sauta jusqu’à un autre toit. Elle était en retard, elle devait rejoindre une courette à quelques pâtés de maisons, et elle ne doutait pas que Galahad devait déjà l’attendre. Seulement, elle voulait s’assurer qu’elle ne serait pas suivie. Alors, elle sauta dans un cul-de-sac, et le beau chat noir laissa place à une jeune femme blonde au regard clair et flamboyant. Elle portait des vêtements de campagnes et abaissa son capuchon sur sa tête, cachant son visage.

Reprenant le chemin de la courette où elle devait rejoindre son jeune ami, elle repensa aux derniers mois qui s’étaient écoulés. Une réunion des Héritiers qu’elle avait dû rater à cause d’une affaire personnelle. Sa mère avait été malade, et proche de la mort. Elle s’en était sortie miraculeusement, mais la jeune sorcière avait été rappelée à ses côtés par son père. Il était rare que ses parents prennent contact avec elle, alors elle avait compris l’urgence de la situation. Elle n’avait pas hésité, bien qu’elle portât plus d’amour en elle pour son Dieu que pour son père. Elle menait toujours sa mission pour les ténèbres. Recruter des Singuliers, ou des Sorciers qui avaient ce même amour pour Mynkor. Contrairement à la majorité des siens, elle n’avait pas plus d’animosité contre les Singuliers qu’envers la Déesse Mère et ses fidèles. Avant tout. Pour le moment, la guerre était trop jeune pour que les Héritiers se fassent la guerre entre eux. Alors, recruter le jeune Galadah ne lui avait pas besoin de problème. Elle écoutait les rumeurs, les murmures, les chants, et les cris. Elle les suivait et ouvrait ce nouveau monde à ceux qui désiraient en faire partie. Une nouvelle ère, qui accepterait la part d’ombre des êtres autant que leur bonté. Qu’était-ce que la bonté sinon de l’hypocrisie ? C’est en riant, souriant de ses propres pensés qu’elle arriva dans la ruelle où l’attendait déjà le beau Singulier. Elle ne l’avait pas vu depuis des semaines, ou des mois. Elle n’arrivait pas à se souvenir de leur dernière rencontre, et réalisa à peine combien elle avait pu lui manquer.

Elle arriva sur lui, en lui souriant, mais fut accueilli par une voix laissant paraître toute l’étendue de sa contrariété. La jeune sorcière sourit en s’approchant jusqu’à se trouvait assez proche pour pouvoir étudier les moindres détails de son visage. » Ce n'est pas trop tôt ! J'ai cru que j'allais devoir venir te chercher parce que tu t'étais perdue dans les rues de la ville. » Pour toute réponse elle leva les yeux au ciel, attendri de le voir de mauvaise humeur. Elle qui espérait qu’il soit un peu content de la revoir. « Même si tu ne sembles pas le croire, je n'ai pas de temps à perdre et j'ai aussi des choses à faire moi ! » Elle le regardait, assis sur son muret, l’invectivant parce qu’elle avait quelques minutes de retard. À moins que ce ne soient des heures… Elle regarda le ciel et constata que le soleil avait déjà commencé à descendre à l’horizon. Elle n’avait cependant aucune raison de s’en vouloir de le faire attendre : elle était sure qu’ils n’étaient pas surveillés. Et puis, une lady devait savoir se faire désirer. « Moi aussi je suis ravie de te revoir mon beau Galahad. Le voyage a été agréable je te remercie. » Elle ne se délesta aucunement de son sourire jovial et vint se percher à son côté sur le muret dans un saut empli de dextérité. Elle fit cependant en sorte de ne pas empiéter sur son espace personnel, sachant pertinemment qu’il n’appréciait pas être proche des gens.

« J'ai pas mal d'informations à te communiquer, mais j'espère que tu as aussi quelque chose pour moi ! Ce n'est pas parce que c'est toi que je vais tout te donner sans rien avoir en retour.... » Sa réplique fut reçut par une regard sévère de la part de la sorcière. Il osait lui vendre ses informations le fourbe. Elle ne savait pas vraiment comment le prendre. Elle n’avait pas réfléchi à une chose à lui donner en échange ? De l’argent, elle en avait venant à peine de tuer un homme pour le compte d’une riche femme de marchand. Elle pouvait tout aussi bien lui donner des bijoux, des livres ou un baiser. Elle n’en avait nul envie en réalité. « Tu me vends tes informations Galadah ? Vraiment… Bien, je te donnerai du plaisir en échange. » Dit-elle en lui offrant un regard empli de reproches et de défi. Voulait-il jouer avec elle ou la prenait-il pour une folle, une de ces femmes sottes que l’on rencontrait partout dans cette ville. Une putain peut être ou pire encore. Elle, elle était un assassin. Un seul geste et il allait rejoindre les ténèbres. Chose qu’elle ne ferait pas. Il l’attendrissait malgré tout. « Voyons plutôt ce que valent tes informations. Nous verrons ce que tu mérite en retour. » Conclut-elle en le quittant du regard, observant le mur en face d’eux, où se projetait leurs ombres. Elle était dure en affaire, et pour cause, elle connaissait le prix de toutes les choses : en particulier le prix de la vie d’un homme.


hs : désolée pour l'attente. Si je dois modifier quelque chose fais moi signe
Revenir en haut Aller en bas
Galahad Caherval

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 1017

MessageSujet: Re: Dieu collabore avec tout homme animé d'un désir ardent ▬ Blodwen   Mer 06 Juin 2012, 15:35

     Après les premières répliques de Galahad, Blodwen se contenta de lever les yeux au ciel en lâchant quelques mots d'un ton ironique. Il était certain que si la belle s'était attendu à ce que le Singulier s'épanche en bons sentiments, elle risquait d'être déçue. Malgré l'absence de démonstration, cela ne signifiait pas pour autant qu'il n'était pas heureux de la revoir, au contraire. La jeune sorcière étant la personne en qui il pouvait avoir le plus un semblant de confiance, il était logique que Galahad soit soulagé de la revoir. C'était sans compter qu'elle pouvait peut-être même lui offrir quelques informations intéressantes. Mais l'Héritier était trop habitué à faire sa tête de mule et à jouer les ronchons pour pouvoir esquisser un sourire à l'encontre de la blonde. Cette dernière lui offrit un regard sévère lorsqu'il lui annonça qu'elle avait intérêt à avoir quelque chose d'intéressant à lui offrir en échange de ses informations. Visiblement la réponse était non et il s'y attendait un peu d'un côté. Pourquoi est-ce que Blodwen accepterait de lui donner quoi que ce soit alors que l'échange était le maître mot de leur relation ? Peut-être pour le flatter un peu, mais l'assassin avait sans aucun doute autre chose à faire que de s'ennuyer à essayer de caresser son contact dans le sens du poil. Galahad avait trop gardé son habitude de marchandage, essayer de négocier quelques informations contre des pièces ou d'autres choses de ce genre. Il allait falloir qu'il apprenne à faire la part des choses pour éviter de se mettre la jeune femme à dos. La réponse qu'elle lui fit dessina une légère moue sur le visage du Singulier qui lui retourna son regard lourd de reproches, ils commençaient bien la discussion pour le coup. Comme elle termina sa réponse en lui faisant savoir qu'elle lui donnerait peut-être quelque chose, il soupira légèrement et détournant ses yeux d'elle.

     ▬ Ce n'est pas avec le plaisir que je vais devenir riche. »

     Le ton était légèrement sarcastique, il se moquait d'elle tout en cherchant à la pousser dans la direction qu'il voulait. Oh, il savait bien qu'en plus d'être assassin la demoiselle était sorcière, d'un claquement de doigts elle pouvait se débarrasser de lui, mais peut-être était-ce justement ce qui lui plaisait tellement chez elle, l'idée qu'elle puisse représenter un grand danger pour lui ? Il avait beau ne pas être suicidaire, l'idée d'être dans une mauvaise position faisait toujours monter l'adrénaline. Estimant qu'il avait suffisamment provoqué la belle pour le moment, le jeune homme reprit la parole d'un ton légèrement contrit. Il ne parlait pas de gaieté de cœur et l'idée de ne peut-être rien avoir en retour ne l'emballait pas des masses.

     ▬ J'ai quelques contacts plus importants que lors de notre dernière rencontre. Tu sais, je t'avais parlé de la possibilité d'approcher un membre proche de la famille royale ? Il tourna légèrement la tête vers elle, leur dernière rencontre remontait à bien avant qu'il ne soit aussi proche de la princesse. Et bien disons que j'ai réussi à me faire tolérer par quelqu'un qui passe pas mal de temps dans l'environnement du Roi. Je ne crois pas qu'elle sache que je connaisse sa véritable identité, en tous les cas je fais tout pour que ce ne soit pas le cas, mais elle m'a déjà donné quelques détails sur les désaccords qui pourraient naître au sein de la royauté. »

     Oh, ce n'était pas énorme dit de la sorte, mais avant d'annoncer à Blodwen qu'il avait réussi à se mettre la princesse dans la poche – du moins d'après ce qu'il croyait – le jeune homme attendait de voir comment elle réagirait aux quelques données qu'il allait distiller. Galahad avait beau avoir confiance en la blonde, il restait toutefois toujours prudent et gardait une réserve non négligeable. Les gens étaient si prompts à trahir en ce bas monde, le Singulier s'attendait à ce qu'un jour la sorcière arrive et lui annonce qu'elle avait trouvé mieux que lui ailleurs et qu'elle n'avait plus besoin de lui. Une sorte de crainte ? Pas vraiment, plutôt une assurance, il ne voulait pas prendre le risque de ne plus être utile et le fait de garder quelques informations pour lui permettait de toujours avoir l'attention de la jeune femme. Galahad se demandait toujours ce qu'il adviendrait de sa personne si jamais son contact avec les Héritiers se détournait de lui. Au fond, ils n'étaient pas souvent en contact, mais cela n'enlevait rien au fait qu'il avait un lien avec une personne plus ou moins influente. Plus que lui du moins, même si ce n'était pas vraiment dur. Le jeune homme détourna à nouveau son attention, avant de finalement sauter à nouveau au bas du mur, rester immobile l'agaçait et il commença à faire les cent pas en promenant son regard mordoré sur les murets décrépis de bâtiments qui donnaient sur cette courette.

     ▬ Je suis aussi tombé sur une femme plutôt étrange. Une catin plus précisément, qu'il avait essayé de délester de sa bourse, mais il ne souhaitait pas entrer dans les détails au risque de voir la jeune femme se gausser de lui. Elle m'a parlé d'un regroupement d'Héritiers en ville. Elle gère un établissement où on peut y trouver un abri sûr apparemment et elle a accepté de me donner des informations si jamais elle en avait des intéressantes. Une fois de plus, il prenait garde à éviter de trop détailler. Elle s'appelle Araëlle, tu as déjà entendu parler d'elle ? »

     Il pivota sur lui-même pour porter son attention sur la jeune femme avant de finalement détourner une fois de plus son attention d'elle. Le souvenir de la rumeur au sujet de Tanith Ruane, son procès et tout ce qui en suivait lui vint alors en tête. Est-ce que Blodwen était au courant ? La logique voulait que oui. Brièvement, Galahad se demanda s'il y avait une chance pour que la sorcière puisse subir le même sort que la sorcière des marais. Au fond, il espérait que non, mais ne comptait pas avouer son inquiétude pour la demoiselle. Elle risquait encore de s'imaginer qu'il se faire des soucis pour sa santé, même si c'était une part de vérité. Après une brève pause, il reprit donc.

     ▬ Puis sinon il y a le procès de Tanith, j'imagine que tu as dû en entendre parler. Entre sorciers, vous devez tout vous dire. »

     Un léger ton de reproche, il lui en voulait d'un côté. Elle était sorcière elle était riche, elle avait un nom connu, en somme tout ce qui lui faisait défaut. Mynkor était des fois bien cruel et l'envie et la jalousie étreignirent brièvement le cœur du Singulier lorsqu'il repensait au bouge où Blodwen était venu le chercher. La paranoïa le prenait des fois et il se disait que la sorcière voulait simplement une personne inférieure pour la servir, mais après il se rappelait de sa véritable valeur et se disait qu'elle devait plutôt le voir comme un allié de poids. Une hésitation qu'il l'agaçait grandement et qu'il chassa donc de ses pensées avant de pivoter pour faire face à la sorcière en s'approchant d'elle. Il ne s'arrêta qu'à un petit mètre de la blonde, l'interrogeant du regard.

     ▬ Alors, elles valent quelque chose mes informations ? »
---------------------------------

HP : Non c'est parfait et ne t'en fais pas, on a le temps, les réponses ne pressent pas ! ♥

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://song-of-ice-and-fire.forumotion.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dieu collabore avec tout homme animé d'un désir ardent ▬ Blodwen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dieu collabore avec tout homme animé d'un désir ardent ▬ Blodwen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ☥ « Tout homme abrite en lui une bête sauvage. »
» -Claire-"Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit" Serdy forever.~
» Tout homme qui marche peut s'égarer. [Jay & Louanne]
» Aurore de Maison-Dieu '' Prenez moi tout, mais pas ma fille! ''
» Un RP avec un homme poisson ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Echo des Plaines : Chapitre VII ▬ Le Retour d'Inasmir :: HORS JEU :: Vous serez tous pendus ! :: Miroir aux souvenirs-
Sauter vers: