Echo des Plaines : Chapitre VII ▬ Le Retour d'Inasmir


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Amaëlys Cathëilina

Aller en bas 
AuteurMessage
Amaëlys Cathëilina

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 409

MessageSujet: Amaëlys Cathëilina   Mar 03 Avr 2012, 13:00

Every great story

has a beginning


tylershields.com

Et la mienne commence ici


Par le nom que je porte, Amaëlys Cathëilina
Par mon lieu de naissance, Perllan, que j'affectionne
Mon âge, 20 années écoulées
La personne que je suis, Druidesse, instruite et élevée par sa mère et non formée comme la coutume le souhaite
Et les responsabilités qui vont avec : Fille d'une Druidesse accomplie, j'ai appris avec elle les arts des plantes et de la toxicologie. Guérisseuse avant tout, j'affectionne néanmoins la connaissance des effets néfastes des divers produits. Je n'ai pas de place attitrée dans ce monde, je vague et voyage pour en découvrir les multiples merveilles
J'ai voué ma loyauté indéfectible à Eydis, tout comme ma mère et ses ancêtres
Miroir, mon beau miroir , moi Imogen Poots puis-je te satisfaire ?


« Mais comment a-t-on pu en arriver là? »

DITES NOUS TOUT

Assise sur une pierre à quelques mètres d'une maison rustique, une belle femme, âgée d'une quarantaine d'années, se tenait là, pensive et emportée dans des méandres nostalgiques. Sa beauté était imparable: De longs cheveux blonds tressés de diverses façons, rassemblés ensuite dans une tresse épaisse, glissaient dans le dos ; des yeux émeraudes sans pareil, dans lesquels des éclats bleutés peuvent être aperçus ; une robe travaillée et simpliste à la fois. Cette femme avait vécu plusieurs saisons déjà mais ce n'était pas tellement à elle-même qu'elle pensait. Son esprit parcourait le vent à la recherche de vestiges d'il y a 20 ans. Lorsqu'elle comprit qu'en elle, grandissait une future perle précieuse. Cette perle n'était cependant pas la seule mais cette seconde ne faisait malheureusement plus partie de sa vie. Deux enfants étaient nés d'un amour à sens unique. Elle avait eu de faux jumeaux. Encore maintenant elle maudit cet être et prie Eydis que justice lui soit rendue. Si seulement elle savait de quelle façon Eydis s'y était prise, verrait-elle en cet acte une justice ou une punition qu'ils partageraient tous les deux ? Le futur le dirait sûrement mais à l'heure actuelle, deux perles étaient nées, et l'une d'elle avait vécu à ses côtés. Ce n'était autre que sa fille, qui lui ressemblait sur plusieurs aspects. Déjà, de par sa lignée, sa fille était devenue druidesse tout comme elle. Mais même physiquement. Leurs cheveux étaient semblables, peut-être plus sauvages pour sa fille que les siens d'un lisse imparable. Certes, elle avait des yeux d'un bleu impénétrable. Ces iris océanes étaient sans pareilles. Captivantes et envoûtantes. Elle ne savait pas d'où cette couleur lui parvenait car le mélange de l'émeraude et du brunâtre n'aurait certes pas du donner une telle couleur. Elle ne savait malheureusement pas comment les iris de son jumeau, sa deuxième perle, son fils, avaient évolués. Peut-être avait-il pris les couleurs familiales pour laisser à sa jumelle la pureté du ciel. La chance lui permettrait peut-être un jour d'apercevoir son étoile manquante dans sa vie. De le voir grandi, homme. Un bruit de branche cassée l'interpella et elle tourna la tête en direction de l'orée du bois qui se trouvait à quelques pas d'elle. Une silhouette se dessina lentement et alors apparu un jeune garçon, élancé, d'une vingtaine d'années. Son sourire se fit rayonnant et d'une douceur intense alors qu'elle se leva pour accueillir ce nouvel arrivant.

"Elzaïr ! Par Eydis comme tu as grandi ! Depuis combien de temps maintenant ne t'ais-je plus vu ?"

Ce jeune homme n'était autre que l'ami d'enfance de sa fille. Ils étaient tout le temps l'un avec l'autre jusqu'au jour où, pour une raison qu'elles ne surent jamais, les parents d'Elzaïr partirent sans laisser de trace emmenant avec eux leur fils alors âgé de 12 ans.

"Athyë ! Je suis tellement heureux de vous revoir ! Je n'étais point sûr de vous retrouver ici après autant d'année. Cela va faire 8 ans maintenant que je suis parti. Lysë est-elle là ?"

Huit longues années. Cela faisait huit ans qu'elle n'avait plus entendu ce surnom pour sa fille. Amaëlys avait rencontré Elzaïr à 4 ans. Il venait d'emménager avec ses parents dans une maison non loin de la sienne, et c'est avec politesse qu'elle se rendit chez eux pour leur offrir un panier de bienvenue. A Perllan, quartier traditionnel, tout le monde se connaissait et l'accueil y était chaleureux. Athyë vivait dans une maison un peu plus reculée ce qui l'avait fortement aidée mais elle n'était nullement coupée du reste des habitants, ce qui permettait une intégration correcte parmi ceux-ci et surtout ce qui avait permis à sa fille de profiter d'une enfance similaire à celle des Singuliers. Lorsque son fils lui fut arraché, elle refusa que sa fille soit emmenée elle aussi pour être formée en tant que druidesse. C'est pour cette raison qu'elle préserva son intimité et qu'elle forma par elle-même sa fille aux responsabilités, aux croyances et aux capacités druidiques. Perdre deux enfants auraient été bien trop difficile à supporter. Elle avait été emmenée selon les coutumes et elle avait vécu pendant un temps avec des druides qui lui avaient enseignés ce qu'elle savait désormais. Elle n'avait rien oublié de cette partie de vie et c'est pour cette raison que ce fut elle-même qui enseigna l'art druidique. elle avait vite compris qu'Amaëlys avait en elle l'héritage maternel. Sa voix était mélodieuse, d'un raffinement qui dépassait le sien. Sa créativité artistique fut rapidement en éveil et son apprentissage intensif resta cependant naturel pour la jeune fille. Eydis guidait ses pas et elle ne s'en éloigna pas. Du moins pas définitivement. Mais revenons à nos moutons. Elzaïr âgé donc de 4 ans fut présenté à Amaëlys et la difficulté du prénom fut telle qu'Elzaïr l'appela naturellement Lysë. L'anecdote est typique mais le plus amusant fut que ce surnom ne quitta jamais les lèvres du jeune garçon.

"Oh mon garçon... Amaëlys est partie il y a maintenant plus d'un an."

"Vous m'en voyez profondément navré Athyë. Moi qui me réjouissais de pouvoir l'apercevoir... Nous passions tout notre temps ensemble et ce fut pour moi un déchirement que de vous quitter de la sorte."

"Pour nous aussi Elzaïr. Amaëlys t'a beaucoup pleuré."

"Moi aussi. Mon départ a été pour moi une punition."

Athyë s'approcha du jeune garçon pour l'enlacer tendrement. Elle se souvenait très bien de ce jour. Sa fille en avait eu le coeur déchiré pendant de longues semaines. Ces deux enfants étaient inséparables et elle avait toujours su que des sentiments de plus en plus forts grandissaient entre les deux êtres. Elle en avait d'ailleurs eu la preuve quelques temps après le départ d'Amaëlys, lorsqu'elle trouva ses écrits de jeunesse. Une sorte de cahier intime qui datait de son adolescence. Voici ce qu'elle y avait lu concernant Elzaïr. un écrit qui datait de quelques jours avant que celui-ci ne parte et un autre lorsqu'il était parti.



Ce qui était marqué quelques pages plus loin montrait la souffrance que cette rupture avait entraîné.




"Racontez moi. Que s'est-il passé pour vous deux depuis mon départ ?"

"Oh bien des choses sont arrivées en huit ans."

"Racontez moi !"

Athyë invita le jeune garçon à s’asseoir avec elle sur un banc de leur cour.

"Tu sais que je ne fais pas de détours dans mes propos. Alors je vais te raconter ces huit années écoulées. Tout d'abord, il fallut quelques mois à Amaëlys pour se remettre de ton départ. Bien sûr, elle ne resta que quelques semaines dans une profonde tristesse, mais se remettre à profiter de la vie demanda plus de temps. Tout ce qu'elle faisait, toutes ses envies étaient associées à toi et elle dut se résoudre à accepter ton absence. Les cinq années qui suivirent n'ont pas entraîné grand changement dans notre vie. Elle a continué à grandir, elle a côtoyé d'autres personnes mais surtout elle a appris aussi les bienfaits des moments de solitude et de l'apaisement que cela pouvait procurer. Tu sais tout comme moi que la musique était une de ses passions, ainsi continua-t-elle a écrire et chanter s'accompagnant de notre harpe bien souvent. J'ai moi-même continué son apprentissage et elle prit de plus en plus ses marques en tant que guérisseuse avant de commencer elle-même à exercer à ma place. Elle a beaucoup de capacités et elle sait comment les exploiter à bon escient. Vint alors ses premières fêtes de Beltane, un peu avant ses 17 ans."

"Elle... Elle y a participé ? "

Athyë sourit doucement. "Oui. Je ne t'apprends rien en te disant que nombreuses sont les personnes qui y participent. Alors nous, en tant que druidesses, nous sentons un appel plus fort à nous joindre aux ébats de la déesse Eydis. Toi-même n'y as-tu pas participé ?"

"Je ... Heu... Si..."

"Tu vois. Amaëlys n'échappe donc pas à la règle. Ce n'est bien sûr pas une obligation mais elle souhaita d'elle-même y prendre part."

Athyë n'entra pas davantage dans les détails car ceux-ci n'auraient certainement pas plu au jeune garçon. De toute façon, c'était un évènement qu'elle-même connaissait bien se souvenant très bien de sa première fête de Beltane. Sa fille avait également écrit à ce sujet mais elle n'avait pas lu l’entièreté du récit. Cela n'empêchait pas d'y avoir relaté nombreuses choses.






Mais après les fêtes de Beltane, comme souvent, un heureux évènement fait surface parmi les femmes. Cela aurait du être le cas d'Amaëlys aussi...

"Vous avez l'air pensif, Athyë..."

"Et bien oui... Tu dois savoir comme moi que généralement, à cette époque là, nombreuses femmes tombent enceintes, bénies par Eydis entraînant fertilité. Amaëlys fit partie de ces femmes. Elle tomba enceinte après ces fêtes."

"Elle... a eu un enfant ?!"

"Elle avait... Il n'est jamais arrivé à terme. Elle l'a perdu après trois mois. Comme tu t'en doutes, cela a été un drame important. Il faut dire qu'elle était tombée malade pendant sa grossesse. Ce n'était pas une petite maladie. J'ai tenté de les soigner mais elle perdait beaucoup de sang et cela a été fatale à l'enfant. A la suite de ça, il fallut plusieurs mois pour qu'elle guérisse puis presque un an pour qu'elle se remette de cette nouvelle perte. Je n'ai jamais su ce qui avait causé ses maux. La veille elle m'avait parlé d'un mauvais pressentiment. Elle avait l'impression que ça concernait son frère. Comme tu sais elle a un jumeau et malgré leur séparation, je pense qu'un lien persiste entre eux. Est ce que sa maladie à un rapport avec son frère ? Je n'ai malheureusement pas de preuves pour pouvoir trancher. Et puis un jour, elle m'a annoncé qu'elle allait partir. Tu sais elle a énormément maudit et haït Eydis pendant cette année de souffrance. Mais quand elle m'a annoncé son départ, c'était selon elle Eydis qui lui avait apporté un nouveau dessein. Elle devait voyager et découvrir le monde mais surtout elle devait retrouver son père et son frère pour combler le manque qui s'était créé dans sa vie. Pour elle, si elle ne le comblait pas, les pertes ne cesseraient jamais. Qu'elle parte m'était difficile mais sa détermination était indéfectible. Je me souviens encore quand je lui ai annoncé à plus ou moins trois ans que son père nous avait abandonné en emmenant son frère avec lui. Elle ne comprenait pas puis je reconnais que ma haine et ma rancoeur ne m'aidait pas à être patiente à ce sujet. On en parla très peu jusqu'à ses 8 ans. Tu dois sûrement t'en souvenir, elle m'avait dit que vous en aviez longuement parlé ensemble par la suite."

"Oui... Cela l'avait beaucoup affecter de prendre conscience que son père ne semblait nullement s'intéresser à elle."


"Oui c'est vrai. C'est pour ça qu'elle voulait partir à sa recherche et se confronter à lui pour combler le manque. Je ne pouvais malheureusement pas lui donner beaucoup d'informations. C'est un dragonnier qui doit sûrement avoir comme moi dans la quarantaine. Je lui ai décrit son dragon, je lui ai donné son nom, mais qu'en est-il de lui actuellement ainsi que de son frère, je ne saurais le dire."

"Vous avez des nouvelles depuis qu'elle est partie ? Vous savez où elle est et si elle a retrouvé son père ?"

"Elle m'écrit de temps à autre. Elle me raconte ses découverte et ce voyage semble lui faire énormément de bien. Tu sais comme elle a toujours été curieuse et comme petite elle disait qu'elle voyagerait. Elle aimait beaucoup Perllan mais elle y a vécu beaucoup de choses et changer d'air était ce qu'elle souhaitait. Elle reviendra sûrement mais pas tout de suite je pense. Et puis elle n'a toujours pas retrouvé son père actuellement. Ni son frère."

"J'aimerais tellement la voir..."

Athyë sourit doucement. "Je peux te donner sa dernière lettre, peut-être cela t'aiguillera pour savoir où la chercher. Je pense qu'elle serait elle aussi très heureuse de te revoir."

~~

A des lieux de chez elle, Amaëlys n'avait pas la moindre idée de ce qui venait de se dérouler chez elle. Et c'était un sourire aux lèvres, les yeux pétillants et avec une soif de curiosité qu'elle quittait une auberge où elle s'était nourrie pour continuer son périple et son aventure qui ne cessaient de l'émerveiller et de lui plaire sous toutes ses coutures.


Votre besace

Ce que j'emporte avec moi ? Oh vous savez pas énormément de chose. Je n'ai que parfois un cheval pour m'accompagner mais le plus souvent je suis seule à pied donc je ne peux m'encombrer d'un bagage imposant. Je ne suis pas parmi les plus frêles mais je n'en reste pas moins une jeune femme de 20 ans nullement formée à l'art de la guerre ou aux conditions rudes de la vie. Ainsi, je me contente d'avoir avec moi une sorte de baluchon de tissu de fortune que je noue au niveau de ma poitrine par deux pans passant l'un sur mon épaule et l'autre plus ou moins en biais passant par le côté opposé au niveau des côtes. Dans celui-ci se trouve un livre de potions - bien qu'à force je le connais presque par coeur-, de la nourriture que je trouve sur le chemin ou que j'achète quand cela me l'est permis, un ou deux vêtements de rechange - principalement les fines tenues que je mets sous ma robe car je ne peux pas transporter d'autres robes, elles sont trop lourdes et grandes-, et quelques remèdes déjà préparés pour les soins rapides que je devrais éventuellement prodiguer. Cela est bien tout ce que je peux me permettre d'emporter dans ce sac improvisé. J'ai une poche dans ma robe et dans celle-ci se trouve un carnet et de quoi écrire dans ce dernier. C'est un carnet dans lequel je note mes observations, mes poèmes, mes mélodies, et mes envies de voyage. Il n'est pas structuré et parfois fortement brouillon mais il m'est important car ça recelle en quelque sorte ma vie depuis queje suis partie de chez moi.
Ma tenue est principalement une robe, simple de couleur bleue pâle, faite d'une tissu solide ce qui la rend résistante. J'ai également une cape à capuche pour les temps plus froids ou pour la nuit. D'ailleurs ça me fait penser que justement j'ai emporté également avec moi quelques morceaux de tissus, du fil et une aiguille car comme vous vous en doutez, à force de marcher dans les contrées, ma robe a subi quelques petites intempéries. Cela me permet de la raccommoder de temps à autre ainsi. Bien sûr, la robe que je porte n'est pas la même actuellement que depuis le début de mon voayge, il me faut bien reconnaitre que je dois en racheter lorsque le temps s'est joué d'elle. Mais je reste dans les tons de bleu car cela me plaît. J'ai une lanière également à moin poignet qui me sert à attacher mes cheveux. Comme vous pouvez voir ils sont longs et il me convient parfois, ou il m'est nécessaire, de les attacher dans une sorte de queue de cheval. Ainsi la lannière me permet de les maintenir comme je le souhaite. C'est également une attache de fortune mais qui s'avère pratique et parfois obligatoire. Oh j'oublais également quelque chose d'important. A ma taille se trouve une ceinture avec un petit fourreau qui me permet de porter la dague que m'a offerte ma mère à mes 18 ans. Cette dague est importante non seulement parce que c'est un cadeau mais parce qu'elle m'est utile au quotidien. Je peux grâce à celle-ci couper les plantes avec soin, me protéger, et à vrai dire, couper un peu ce que je souhaite de manière générale car cette lame est affûtée et ajustée pour mon quotidien de voyageuse solitaire. Cette dague est d'après ma mère bénie par Eydis et me protègera tant qu'elle sera mienne. Je dois reconnaître que quelque part ça me rassure de l'avoir avec moi et que je souffrirais beaucoup de la perdre.




L'interrogatoire d'Inasmir



Je ne vous apprends rien en vous disant que Lanriel possède un roi, mais ce que j'aimerais savoir c'est ce que vous pensez de lui : Je n'ai jamais eu l'occasion de voir le roi mais j'en ai entendu beaucoup de bien lors de mon périple. Déjà de par ma mère, j'ai appris qu'il servait Eydis et que nous, druides, de manière générale lui apportons l'aide que nous pouvons lors de son règne. Cependant, ma mère nous a tenu à l'écart durant de longues années, ainsi je n'ai pu apporter mon concours au roi et peut-être ne suis-je plus apte à le faire. Néanmoins, j'espère un jour avoir l'honneur de le rencontrer et de juger par moi-même de l'humilité, la sincérité et les autres qualités qui font de lui un roi estimé. Certains propos négatifs me parviennent en bribes cachées. Mais je sais que le jugement final sera le mien et ne découlera que de ce que j'aurai vu et appris à ses côtés. J'ai d'ailleurs appris que sa fille allait bientôt s'unir avec un dragonnier. Peut-être serais-je amener à le rencontrer dans le décours de ma quête actuelle. Qui il est m'importe beaucoup et c'est peut-être à sa suite que je serai amenée à rencontrer le roi. Mais pour l'instant, il n'est point encore ma priorité.

En parlant de seigneurs souverains, évoquons un peu les deux puissances divines de Lanriel En tant que Druidesse, messagère d'Eydis sur cette terre, porteuse de ses principes et de sa force mystique, je me dois de l'honorer de tout mon être et de lui être favorable. Bien qu'un évènement douloureux dans ma vie m'a fait douté un instant de son utilité bienfaitrice, j'ai recouvré mes esprits et reprit le chemin qui était le mien et que je me devais de réaliser. Elle me guide et me fait avancer, à sa façon, me faisant me relever de certains échecs éventuels et avancer vers la lumière qui émane d'elle. Omniprésente, elle a un dessein pour tous et si elle peut se montrer cruel, il n'est pas de notre droit de remettre en cause ces agissements sur notre terre. Ainsi, bien que je connaisse Mynkor et qu'il recèle des fidèles parmi nous, je proscris cet être de ma vie. Il ne m'est d'aucune utilité et ses objectifs sont néfastes et ne donneront que peu d'enrichissement pour ce monde. La bonne parole viendra toujours de ceux qui sont guidés par Eydis.

On a tous son petit ego et moi, Inasmir, le sorcier légendaire, n'échappe pas à ce vice. Alors répondez donc à cette question, que pensez-vous de moi? L'incompréhension me hante quant à ce phénomène que nul ne peut expliquer. Pourquoi un sorcier si important pour le peuple, connu et reconnu, à qui l'on devait tant, qui semblait vouloir protéger le peuple a disparu du jour au lendemain abandonnant celui-ci à son triste sort ? Je n'en sais rien. Parfois la nature humaine peut receler bien des mystères que même des portes paroles d'Eydis ne peuvent expliquer. Bien sûr pour ma part, je n'ai connu cela qu'en histoire racontée par ma mère. Je n'ai pas connu cet évènement et je ne l'ai pas vécu en tant que telle comme certains peuples qui ont du subir la chute du bouclier et les conséquences qui en découlèrent. Mais tout de même cette histoire m'intrigua et m'intrigue encore actuellement. Ce sorcier au fond a bel et bien disparu. Qu'est-il devenu ? Que fait-il actuellement ? Quels étaient ses projets ? Vers quels desseins Eydis l'a t-elle évaporé de nos vies ? Ces questions me taraudent encore parfois actuellement. Le monde regorge de tellement de vérités inconnues que cela m'intrigue et que je suis en quête de connaissances pour comprendre ce vaste univers. Cet évènement a beaucoup marqué ma mère, je ne peux donc pas en être décemment détachée.

La chute du Bouclier aurait secoué toutes les terres mais il y a des gens que cela laisse de marbre, je serai curieux de savoir si vous êtes une de ces personnes La chute du Bouclier n'intervient pas tel quel sur ma vie. Il est intervenu sur celui de ma mère qui dévouée à Eydis et aux Singuliers, elle n'a pu que subir les affres de l'invasion des créatures du mal qui s'en prenaient aux personnes faibles. Elle créa des onguents et des potions de toutes sortes pour aider contre les blessures terribles qu'elle pouvait voir. Ses connaissances en toxicologie lui permirent de réaliser des poisons pour imprégner les différentes flèches assassines ou encore les armes qu'allaient utiliser les chevaliers braves et courageux qui tentaient de faire reculer cet assaut. Ma mère ne porte pas en estime ce sorcier qui a facilité la tâche avant de la complexifier bien davantage en faisant disparaître le Bouclier qui était une bénédiction en soi. Moi-même partage l'avis maternel cependant, un côté en moi me pousse à vouloir surtout comprendre et à ne pas juger et méjuger surtout ce que je ne connais pas vraiment. Je ne dois pas forcément voir les choses pour les croire sinon je ne serais sûrement pas représentante d'Eydis sur cette terre. Mes croyances sont infinies et mon ouverture d'esprit aussi grande que cela m'est possible. Ainsi peut-être connaîtrais-je un jour ce qui a pu passer dans l'esprit de ce sorcier et qui a entraîné ce nouveau drame parmi les Singuliers. J'ai d'ailleurs rencontré plusieurs ces créatures insondables et bien que je n'ai pas de présence masculine à mes côtés, mon besoin d'aventures et de voyage m'a obligé à apprendre à me servir de la dague que ma mère m'a confié pour me protéger. Je ne prétends pas être plus forte qu'une autre mais la présence de poisons à ma disposition et de ma lame acérée me permettra du moins de m'aider dans des cas plus dangereux que ce que je n'aurais imaginé. Si besoin est mes jambes me porteront autant que cela est possible pour échapper et ne pas être une proie trop facile. Mais pour le moment je n'ai pas à compter une quelconque perte me concernant. Qu'Eydis me préserve.

Mais dites-moi mon ami(e), racontez-moi donc un peu ce qui fait de vous un être si exceptionnel... Du haut de mes 20 ans, je ne prétends pas être un spécimen exceptionnel. Peut-être qu'au vu des griefs qu'a subi ma mère et de notre vie à deux, j'ai porté plus de responsabilités qu'il ne m'ne devait. Cependant, je sais que normalement j'aurais du être formée dès mon plus jeune âge à cette vie de Druidesse et par conséquent, je pense que ma vie n'a pas été plus dur en tout cas de cette option là. Ainsi je suis particulièrement indépendante. Ma mère a réalisé une éducation hors pair et j'ai appris d'elle tout ce qu'elle pouvait me donner que ce soit par rapport à ses connaissances sur le monde que ses connaissances en tant que druidesse sur les plantes et la toxicologie. Je suis plutôt fière de ce que je suis actuellement. Bien que je cherche à voyager pour découvrir le monde, je suis aussi à la recherche de deux personnes manquantes dans ma vie. Ma détermination est sans borne à ce sujet et je ne rebrousserai chemin vers ma demeure que lorsque ce manque sera comblé d'une quelconque façon que ce soit. Rien ne me fera revenir sur mon choix. Je ne suis pas de celle qui abandonne rapidement et qui se détourne du droit chemin facilement. Eydis me soutient et est à mes côtés. Elle a tracé mes desseins et je me dois de suivre cette voie. Je sais que j'ai besoin d'avancer et qu'il faut que je fasse cette recherche sur les parties manquantes de ma vie. Courageuse je peux peut-être le reconnaître. Mon voyage, sorte de pèlerinage se fait à pied et mon amour de la nature et des animaux m'apportent l'envie de traverser le plus d'endroits boisés pour y séjourner un temps certain et y découvrir des mystères qui ne sont visibles que lorsqu'on est là au bon moment. Mais je ne m'éloigne pas des peuplades carr les liens sociaux apportent toujours beaucoup plus que l'on ne pourrait le croire. Et puis éloignée pendant plusieurs années, je veux pallier à tout cela et découvrir le maximum de choses qui se trouveront sur mon passage.

Tous les goûts sont dans la nature, n'est-ce pas? Alors éclairez-moi donc sur les vôtres... Mes goûts. Quelle vaste question... A part Mynkor et mon père, je n'ai pas d'avis négatifs sur les choses de manière générale Il est vrai qu'en tant que fervente partisante d'Eydis, je ne peux pas apprécier ni même concevoir qu'on puisse vénérer une déité telle que Mynkor. Concernant mon père... Ce n'est pas tellement une longue histoire mais l'endroit n'est pas adéquat pour en parler. Mais il est vrai que j'ai beaucoup de mal à voir en lui quelqu'un de positivement attirant. Surtout au vu du tableau peint par ma mère.Il n'empêche qu'à part ces deux points certainement négatifs, je reste plutôt ouverte au reste. Peut-être qu'au niveau culinaire je penche davantage sur les produits que nous offrent la nature et son potentiel illimité. Celle-ci fait de toute manière partie intégrante de ma vie au vu de mes capacités de guérisseuse qui sont forcément en accord avec elle. J'aime le plein air et ses airs de liberté. C'est pourquoi ma vie se résume principalement à marcher et voyager depuis maintenant plus d'une année. Comme toute Druidesse qui se respecte, j'ai hérité des capacités vocales apaisantes et envoûtantes de ma mère avec un timbre de voix doux et clarifié qui me permet des mélodies somptueuses rédigées par mes soins. Les instruments de musique accompagnent avec aisance ma voix en suivant les directives de mes doigts assurés. La harpe reste mon instrument préféré mais d'autres instruments à corde font partie de mon palmarès symphonique. La poésie est pour moi aussi un puits imaginatif dans lequel j'aime me perdre et dans lequel je me complais. J'aime ce qui est créatif car mon esprit regorge d'idées romantiques, aventurières, religieuses ou encore passionnelles. Je narre mes rencontres, mes voyages, mes découvertes. C'est pourquoi la lecture fait aussi partie de ma vie car les arts d'autrui sont un plaisir que je ne cesse de parcourir. Les livres anciens, druidiques ou non, sont mes préférés cependant. Je préfère parfois le passé aux livres actuels, les livres d'aventures historiques ou alors ceux qui concernant les arts herboristes. Mes goûts sont quelque peu vaste car je suis comme une âme affamée qui ne cesse de vouloir dévorer le monde à pleine dents pour en savourer chaque parcelle.

Tout le monde veut quelque chose, il suffit de découvrir ce que VOUS vous désirez. Je ne tiens pas forcément à me répéter, vous allez vous lasser. Ce que je souhaite c'est me forger une connaissance aussi illimitée du monde que mes voyages me le permettront. Cependant, suite à la mort qui m'a envahie, mon chemin cherche un apaisement certain que j'espère trouver avec comme quête principal la découverte de mes racines. Ce besoin imposant et surtout inoubliable et ineffaçable de retrouver mon père et mon frère. Pour ce dernier, un pressentiment étrange m'envahit. Après tout, né sous la même étoile, jumeau de naissance, nos destins sont bien plus liés que n'importe quel enfant et je suis intimement persuadée que là où il est il m'appelle avec une force que je ne peux repousser. Cet homme qui est partie de moi est un besoin innommable que je me dois de combler. Mais mon père reste une énigme sans pareil dans ma vie. Pourquoi est-il parti ? Ne suis-je qu'une erreur dans sa vie ? J'ai besoin de l'entendre, de savoir, de comprendre. Bien que les sentiments de ma mère ont entraîné chez moi une colère, je veux entendre sa voix, le voir, l'approcher et l'entendre me dire en face qu'il m'a abandonné sciemment et qu'il m'a arraché à mon frère sans même se retourner. Voici mes désirs les plus chers. Et pour se faire je ne lésinerai pas sur les moyens qui sont à ma disposition pour approcher les dragonniers et surtout celui-ci. J'ai toute la vie devant moi et je suis prête à braver eaux et marées pour arriver au terme de ma quête.

Et les autres dans tout ça. Les autres sont pour moi des points de rencontre que je me dois de faire. Bien que je ne souhaite pas rencontrer de partisans de Mynkor, je n'appréhende pas non plus une potentielle croisée des chemins avec ceux-ci. De manière générale, je suis ouverte au monde et j'attise l'envie irrépressible de rencontrer un maximum de personnes, toute race, métier ou statut possible. Chaque personne peut m'apporter connaissance et me construire à travers ses propos et ses qualités ou défauts personnels. J'aimerais pouvoir me rendre utile également avec les talents que sont les miens. Mais ma vie de voyages et de marche me permettra sûrement d'explorer ce monde et de répondre à mes attentes.



L'humain derrière la légende

Pseudo : Parce que je ne sais jamais me cacher très longtemps j'avoue être loli
Âge : toujours le même
Sexe : je pense toujours être un alien...
Comment avez vous découvert le forum? Et bien par mon premier compte qui n'est autre qu'Athran, dragonnier et futur roi de Lanriel (pas de la merde quand même )
Ce que vous aimeriez dire pour conclure : dire que j'adore tellement ce forum que je n'ai pu m'empêcher de créer un DC aussi rapidement (perso qui sera encore en lien avec un autre du forum)


Et pour les crédits c'est par ici


Dernière édition par Amaëlys Cathëilina le Jeu 05 Avr 2012, 18:38, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarlett de Vinter

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 2000

MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Mar 03 Avr 2012, 16:10

Je te réserve l'avatar pour quinze jour, ô honorable junkie! Bon courage pour ta fiche!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echodesplaines.livejournal.com/
Amaëlys Cathëilina

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 409

MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Mar 03 Avr 2012, 16:55

Merci beaucoup !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo des Plaines
Ceci est un test
avatar

Citation :
12

▬ Contributions à l'histoire : 3231

MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Mar 03 Avr 2012, 18:36

OOh, Imogen !
Rebienveeenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jullanar Osgrey

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 4712

MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Mar 03 Avr 2012, 19:10

Déjà ? Ahlala ! Re-bienvenue par ici, je salue aussi le choix d'Imogen.

_________________

    An owl came to me, old and wise. Pierced right through my youth. I learned its ways, envied its sense. But needed nothing it had.
    The Crow, The Owl And The Dove - Nightwish.
    icons : ana_jo @ livejournal et anarya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://winter-sonnet.tumblr.com/
Tanith Ruane

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 2037

MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Mar 03 Avr 2012, 19:35

Bienvenue sur Echo

_________________
a villain is just a victim whose story wasn't been told. the pariah who never had the chance to who proves himself to be good and faithful. the victim, the miserable one who never had chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaëlys Cathëilina

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 409

MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Mar 03 Avr 2012, 20:51

@Jullanar Osgrey a écrit:
Déjà ? Ahlala !

ben oui quand on fait des bons forums faut pas s'étonner que les gens sont accro


merci à vous tous !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Mar 03 Avr 2012, 20:55

Moi je te comprend il n'y a pas une semaine ou je me lève en pensant à un nouveau personnage pour écho, arrivé à un moment on est obligé de craquer

Rebienvenue en tout cas avec la jolie Imogen
Revenir en haut Aller en bas
Amaëlys Cathëilina

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 409

MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Mar 03 Avr 2012, 20:58

héhé

moi ça fait longtemps que je n'ai plus fait un forum avec des persos réels mais bon un forum quel qu'il soit quand on se plonge dedans réellement et qu'il est bon et recherché forcément ça donne de très bonnes idées et envies


merciiiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jullanar Osgrey

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 4712

MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Mar 03 Avr 2012, 21:35

Ça fait plaisir à lire, comme commentaire.
Mais je suis d'accord avec vous, c'est clair que moi aussi j'aurais envie de faire plein de persos au vu des nombreuses idées qui me traversent le crâne. C'est dur de ne pas craquer, c'est clair.

_________________

    An owl came to me, old and wise. Pierced right through my youth. I learned its ways, envied its sense. But needed nothing it had.
    The Crow, The Owl And The Dove - Nightwish.
    icons : ana_jo @ livejournal et anarya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://winter-sonnet.tumblr.com/
Amaëlys Cathëilina

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 409

MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Mar 03 Avr 2012, 21:38

Mais je le pense surtout

Moi j'ai pas tenu longtemps avant de craquer

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madwyn Dinaflet

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 1982

MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Mar 03 Avr 2012, 23:02



un beau craquage

_________________


We will meet back on this road
Nothing gained, truth be told
But i'm not the enemy
It isn't me... The enemy...
MUMFORD AND SONS - THE ENEMY



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaëlys Cathëilina

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 409

MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Mar 03 Avr 2012, 23:17

merciii

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Mer 04 Avr 2012, 17:30

Ahh si même les admins n'arrivent pas à tenir face au bijou qu'elles ont créées comment ferions-nous pauvres mortels ?
Revenir en haut Aller en bas
Amaëlys Cathëilina

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 409

MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Mer 04 Avr 2012, 17:45

n'est ce pas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solan Runnarth

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 2529

MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Mer 04 Avr 2012, 21:01

Ca a du bon d'être faible quand il s'agit d'Echo voyons !
En tout cas, vu l'ava que tu as pris, il va nous falloir un truc aussi

Rebienvenue en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaëlys Cathëilina

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 409

MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Mer 04 Avr 2012, 22:20

hihihihi

Mais ce sera avec tout autant de plaisir !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaëlys Cathëilina

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 409

MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Jeu 05 Avr 2012, 18:29

Veuillez m'excuser pour le double poste ><

Mais j'annonce que j'ai fini ma fiche !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jullanar Osgrey

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 4712

MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Jeu 05 Avr 2012, 19:19

J'aime beaucoup la façon très originale dont tu as présenté l'histoire de cette douce Amaëlys. Une jeune druidesse au parcours inhabituel mais ça tient bien. Je suis aussi très curieuse de voir ce que va donner cette quête des origines, alors je te valide et te souhaite (à nouveau) bon jeu sur le forum.

_________________

    An owl came to me, old and wise. Pierced right through my youth. I learned its ways, envied its sense. But needed nothing it had.
    The Crow, The Owl And The Dove - Nightwish.
    icons : ana_jo @ livejournal et anarya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://winter-sonnet.tumblr.com/
Amaëlys Cathëilina

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 409

MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Jeu 05 Avr 2012, 19:23



*très contente que sa fiche plaise*

merci beaucoup !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Una Syrion

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 3011

MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Ven 06 Avr 2012, 20:08

Tu as craqué si vite.

Dans tous les cas, j'ai enfin pris le temps de lire ton histoire et je suis pressée de voir la rencontre paternel/fille.

Re-bienvenue du coup et bon jeu toujours.

_________________
Partout, sur ta rive chérie,
Où l’amour éveilla mon cœur,
Mon âme, à sa vue attendrie,
Trouve un asile, une patrie,
Et des débris de son bonheur,
Flotte au hasard : sur quelque plage
Que tu me fasses dériver,
Chaque flot m’apporte une image;
Chaque rocher de ton rivage
Me fait souvenir ou rêver...
Extraits des Nouvelles méditations poétiques, A. de Lamartine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaëlys Cathëilina

avatar

▬ Contributions à l'histoire : 409

MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   Ven 06 Avr 2012, 20:12

rhooo merci !

A mon avis la rencontre ne sera pas pour tout de suite

Mais merci tout plein !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amaëlys Cathëilina   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amaëlys Cathëilina
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cathédrale
» LA ROSE DE SAINT-JEAN - Cathédrale de Besançon
» Kapwa reveye soulve pou sove vil Okap kap deperi
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Ici et ailleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Echo des Plaines : Chapitre VII ▬ Le Retour d'Inasmir :: GESTION DES PERSONNAGES :: Les salutations à la cour :: « Place place ! Sa seigneurie arrive »-
Sauter vers: